L’Afrique

L’Afrique dans RETOUR DE LA LUMIERE oiseau_mouche

 

-       Comme nous n’entendons pas souvent parler de l’Afrique, plusieurs personnes désirent savoir ce qui se passe sur ce continent. Il semble parfois refléter ce qui va mal dans l’humanité, notre manque de compassion et de générosité, l’abus de pouvoir et la pauvreté, les guerres tribales, sans compter qu’il représente un terrain fertile pour les forces obscures. L’Afrique serait-elle le miroir de ce qui manque à l’humanité ? Que réserve l’avenir à ce continent ? A quoi devons-nous nous attendre en 2007 ? 

La réponse à votre première question est non. L’Afrique sert à équilibrer tout

ce qui se passe ailleurs, non à le refléter. Cet équilibre est cependant très révélateur et c’est pourquoi vous êtes portés à y voir un miroir. 

Avant de parler de l’Afrique, permettez-moi de vous rappeler un élément déjà évoqué plusieurs fois. Cela peut vous paraître injuste, mais c’est pourtant très réel. Nous vous avons expliqué comment le magnétisme terrestre affecte les humains. Entre autres, nous vous avons expliqué qu’il était dangereux de vivre trop loin au nord, car vous entrez alors dans la « sone neutre », où se trouvent les pôles. Nous avons même précisé que cela serait prouvé une fois compilée l’information médicale sur ce qui survient aux individus qui passent de longues périodes aux pôles, en mission scientifique. Nous prédisons la découverte chez eux d’un taux de cancer et de mort prématurée supérieur à celui de la population normale ce qui indiquera que ces régions sont bel et bien nuisibles  à votre santé. Il en est ainsi en raison du magnétisme, non du froid. Nous attendons toujours que quelqu’un se donne la peine de le démontrer. Ça pourrait être le point de départ d’une étude portant sur le magnétisme des diverses régions du globe, qui établirait en quels lieux il peut être néfaste de vivre. 

Il en va de même pour l’équateur, mais d’une autre façon. C’est aussi une zone neutre, mais qui ne possède aucune polarité, au lieu d’une polarité déséquilibrée comme celle que l’on trouve aux deux pôles. C’est donc dans les régions de l’équateur qu’il est le plus difficile de vivre,  à cause du lent éveil de la conscience humaine. En outre, ce sont ces régions qui subiront en dernier les effets d’une plus grande paix terrestre. 

Parlons maintenant de l’Afrique. Regardez le continent africain sur une carte. Il est gros et comporte plusieurs cultures. Au sommet, qui est situé assez loin au nord de l’équateur, se trouvent les pays du Moyen-Orient, tels que l’Algérie, la Libye et l’Egypte. Quand on descend vers le milieu du continent, les cultures diffèrent. Elles sont moins stables, en proie aux guerres tribales, au séparatisme et à ce que l’on pourrait appeler « le côté sombre » de l’humanité. Voyez ce qui se passe en Tanzanie, au Kenya, en Ouganda, au Gabon, en Angola, au Rwanda et au Zaïre (Congo). Bien qu’il s’agisse là de régions très riches, la haine, la guerre et le meurtre y règnent. Il y a aussi quelques points moins sombres, mais aucun n’est très stable. 

Aussi injuste que cela puisse paraître, c’est là le résultat du magnétisme terrestre que je viens d’évoquer. Les humains qui vivent sous les latitudes équatoriales éprouvent des difficultés dans leur vie même. Bornéo, en Indonésie, ainsi que l’Equateur et la Colombie ont des problèmes similaires, puisque ces pays sont situés à l’équateur. Plusieurs événements sui s’y déroulent sont le résultat de « l’absence d’une grille magnétique communicante sur l’ADN ». Rappelez-vous cette question posée dans le premier livre de Kryeon : « Où devrions-nous déménager pour connaître une meilleure situation spirituelle ? » J’avais alors répondu : « Aller au nord. » Vous savez maintenant pourquoi. Voilà le conseil que je donnerais à quiconque vit dans ces régions et a les moyens de quitter l’endroit où il est. 

Remarquez également que les sociétés deviennent plus stables à mesure que l’on s’éloigne de l’équateur, dans quelque direction que ce soit. L’Afrique du Sud (voir question ci-après), qui est beaucoup plus bas que les latitudes d’équilibre neutre, fut l’une des premières à effectuer d’énormes changements. C’est la même chose avec l’Australie. Ce pays situé bien en-dessous de l’équateur, n’éprouve pas les difficultés des pays au niveau de l’équateur. 

Soyez toutefois conscients que la nouvelle énergie de Gaia fera disparaître ce problème de déséquilibre magnétique après 2012. Ne vous attendez donc pas, en 2007, à voir s’améliorer la situation en Afrique. 

Nous vous l’avons dit, la plus noire obscurité est un produit de l’énergie humaine. C’est le cas surtout dans les pays que nous avons nommés, où s’est développé non seulement le côté sombre de l’humanité, mais aussi la peur nécessaire à sa mise en œuvre. Cette poche d’obscurité n’est nullement une punition karmique pour quoi que ce soit ; elle sert plutôt à équilibrer l’énergie de la planète de façon que d’autres lieux puissent recevoir plus de lumière. Ceux qui s’y trouvent le savaient avant d’y venir ; leur souffrance permet à d’autres régions de cette planète de se développer (comme le Moyen-Orient, situé directement au-dessus). 

L’Afrique finira par devenir un acteur important sur la scène mondiale pour les Africains eux-mêmes, et non plus pour des colonisateurs ou les seigneurs industriels d’une autre culture. Ce continent renferme des ressources encore inconnues dont l’Occident a besoin, entre autres des herbes médicinales qui ne se trouvent que sous les latitudes équatoriales. Un jour, l’Afrique centrale pourrait fournir les moyens de guérir, même une grippe ordinaire. Mais tout

vers le sud. Le temps de l’Afrique n’est pas encore venu

-       Pourriez-vous nous parler davantage de l’Afrique du Sud ? Elle semble être actuellement le lieu éclairé où s’opèrent de grands changements

L’Afrique du Sud change effectivement depuis une dizaine d’années. On y a décidé de s’attaquer sérieusement au problème de la ségrégation raciale et la victoire est proche malgré les difficultés. 

Ce genre de processus exige beaucoup de temps ; il s’étale parfois sur une génération, car il implique un changement de leadership. Tout cela est lié à l’ »événement indigo » qui apportera un peu de sagesse aux gouvernements qui sont prêts pour une infusion de changement, comme en Afrique du Sud. Ce pays particulier a été choisi pour représenter le point clair du continent. Son modèle de gouvernement finira par être imité en Afrique centrale, où l’on en a le plus besoin. L’Afrique du Sud joue le rôle de « père » pour le reste du continent, bien que ce ne soit pas encore apparent

Kryeon, canalisé par Lee Carroll

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...