La conception générale de Dieu

 gif étoile

 

Les humains n’ont qu’un seul modèle de conscience pouvant leur servir d’élément de comparaison : eux-mêmes. Ils sont donc portés naturellement à prêter à Dieu des attributs humains. Plusieurs parmi vous ne savent même pas de quoi je  parle en ce moment. 

 

Comprenez bien qu’une fois que l’on est au sommet de l’échelle évolutive de la conscience et de la création, on ne peut évaluer quoi que ce soit qu’en fonction de soi-même. Votre connaissance a toujours limité votre imagination, car toutes vos pensées se rapportent au grand « soi » humain. De plus, les Écritures semblent indiquer que vous avez été « créés à son image », ce qui confère une crédibilité à cette croyance que Dieu a une forme humaine et que cette forme est sûrement la plus élevée qui existe dans l’Univers puisque vous ne voyez rien qui le soit davantage. 

 

Voici une jolie petite métaphore qui vous fera réfléchir. Imaginez un instant qu’il n’y ait sur la Terre que des chiens. Aucun humain, que des chiens. Et imaginez que ces chiens possèdent votre intelligence. L’évolution ayant suivi une voie différente, ces chiens intelligents mèneraient le monde, tout comme vous le faites maintenant. Ils auraient aussi leurs problèmes, tout comme vous présentement. Et ces chiens, tout comme vous, auraient aussi leur propre idée de Dieu, car ils posséderaient naturellement une religion. Ils prieraient et réfléchiraient, puisqu’ils auraient une vie intellectuelle, également comme vous. 

 

Maintenant que je vous ai présenté cette civilisation métaphorique de chiens intelligents, je vais vous expliquer ce que serait leur religion. Tout d’abord, Dieu serait un chien ! [Rire.] 

 

Et chaque race de chiens aurait évidemment sa propre image de Dieu. Tous les anges seraient des chiens ailés qui passeraient leur temps à se flairer entre eux ! [Rire.] Jusqu’où voulez-vous que j’aille ? Vous devinez la suite, n’est-ce pas ? La preuve, pour cette société canine, que Dieu est un chien, c’est que le mot dog [« chien » en anglais] se lit God [« Dieu » en anglais] à l’envers ! Dois-je poursuivre ? Vous savez très bien que j’ai raison, même si c’est drôle. 

 

Comprenez-vous ? C’est la seule conscience dont ils disposeraient, la seule qu’ils connaîtraient. Leur conception de Dieu correspondrait à ce qu’ils sont. Leur pensée ne pourrait dépasser la plus haute conscience qu’ils comprennent, c’est-à-dire la leur. Voilà ce que font les humains, qui prêtent à Dieu tous les attributs de l’humanité. Certaines de vos intuitions fondamentales sur l’Univers n’en sont pas ! Elles ne sont que le fruit de votre pensée, laquelle vous amène à déduire que tout est comme vous. Les attributs humains n’appartiennent qu’à vous. 

 

Bien sûr, vous pourriez ajouter qu’ils appartiennent aussi à votre dimension, y compris à certaines des planètes qu’elle renferme, et vous auriez raison, mais ils ne s’appliquent pas à Dieu. Le mot même Univers désigne ce que vous pouvez voir avec vos télescopes. Encore là, c’est très tridimensionnel de votre part ! Pour nous, le mot Univers désigne Dieu ! Il y a tellement plus que les humains dans l’Univers réel ! 

 

« Mais alors, demanderez-vous, que signifient les mots “créés à son image” ? N’indiquent-ils pas que nous devons ressembler à Dieu ? » Sortez donc de votre enclos pour un instant et réfléchissez un peu. Si vous aviez le pouvoir de conférer votre « image » à une colonie de fourmis existant dans un lieu très éloigné, auriez-vous soudain l’apparence d’une fourmi ? Non. Vous leur conféreriez plutôt votre lumière et votre intellect spirituel. Votre « image » divine interdimensionnelle n’est pas celle que vous voyez dans le miroir. Elle est bien davantage. 

 

Cette image peut facilement entrer dans une fourmi, si vous voyez ce que j’entends par là. Revenons maintenant en arrière. Rendez-vous compte que tout ce que nous avons enseigné depuis ce matin [pendant la série de conférences] se résume à une chose : Dieu est en vous. Cela ne veut pas dire que Dieu ressemble à un humain. L’image de Dieu est à l’intérieur de la maîtrise contenue dans l’ADN humain. 

 

Le septième attribut est donc la propension des humains à attribuer à Dieu une forme humaine, mais il va beaucoup, beaucoup plus loin que cela. Vous attribuez aussi à Dieu votre comportement, vos joies, vos peurs, vos drames et même les tares résiduelles de l’évolution humaine. Vous en êtes-vous déjà rendu compte ? Poursuivez votre lecture

 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...