Origine de la douleur (naissance cosmique)

 

Gif feuJ’aimerais vous parler de l’origine de cette douleur et de la dépendance à la confirmation extérieure qu’elle génère. La vraie cause est comme le centre d’un oignon, entouré de multiples pelures. Les pelures externes sont formées par des évènements de votre vie qui sont à l’origine du sentiment d’être blessés, inquiets, mal à l’aise. Dans les pelures plus profondes, plus proches du coeur de l’oignon, il y a des évènements d’autres vies qui ont été émotionnellement traumatisants. Mais selon le point de vue qui est le mien à présent, ce ne sont que des éléments déclencheurs. Si vous enlevez toutes les pelures et que vous parvenez au coeur, vous allez découvrir une douleur originelle, une nostalgie essentielle, en relation avec le tout début de votre voyage. 

 

Imaginez que vous fassiez partie d’un océan d’amour, où vous avez le sentiment d’être en sécurité et complètement libres de soucis et d’angoisses. Imaginez-vous dans les bras de cette conscience aimante qui imprègne tout et que vous ne connaissiez rien en-dehors de cela. Telle est l’énergie du Foyer, l’énergie qui vous a donné naissance. Pour comprendre les tonalités sensibles de cet état primitif, songez à ce que vous ressentez lorsque vous glissez dans le sommeil, quand votre mental relâche son contrôle et que votre conscience est très réceptive. Vous connaissez aussi cet état dans votre vie terrestre, au stade de l’embryon, dans l’utérus maternel. Quand la conscience est dans cette somnolence douce et béatifique, il n’y a pas de distinction claire entre l’intérieur et l’extérieur, aucun sens du « moi » opposé à « toi ». Dans l’état de conscience rêveur de l’embryon, il y a un sens illimité d’unité et de sécurité. 

 

En ces temps anciens, en tant qu’âmes, vous vous sentiez en sécurité et illimitées dans une gigantesque matrice cosmique. A un moment donné, toutefois, il y a eu un changement. Vous avez fait l’expérience d’une sorte de déchirure. C’était comme si les contractions de l’enfantement agitaient votre conscience océanique et vous sortaient de votre somnolence. C’était le début de votre naissance en âmes individuelles. C’est au moment où vous vous êtes détachées de cette unité toujours présente qui vous étreignait que pour la première fois, vous avez fait l’expérience de vous-mêmes. Un sens rudimentaire du « je » a été initialisé à cet instant. 

 

L’expérience d’être déchirées, séparées de la matrice cosmique, vous a laissées égarées et désorientées. Vous n’étiez pas en état de comprendre quand cela est arrivé. Vous étiez alors seulement en état d’expérimenter. Vous avez commencé à chercher quelque chose à quoi vous raccrocher, un moyen de retourner à la sécurité que vous connaissiez. Vous vous sentiez perdues. Vous vous sentiez exclues. Ce fut un moment sombre. 

 

Néanmoins, le moment où vous vous êtes délivrées de la Source primordiale et que vous avez quitté le Foyer, fut en même temps un moment d’immense créativité. Ce fut le début d’un beau voyage d’expérience, de vie. Imaginez un espace vide, sombre, étrange, vaste et sans nom, s’étendant devant vous. Vous avez pénétré dans cet espace sous forme de petites semences. C’était un espace plein de potentialités, plein d’expériences possibles, encore inconnues. Il y avait de l’obscurité mais aussi de la place pour quelque chose de neuf. 

 

 Canalisé par © Pamela Kribbe 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...