Gérer les émotions de nouveau-né

 

Gif feesNombre d’émotions que vous avez eues à gérer au début de votre voyage cosmique sont comparables aux émotions de l’enfant perdu dont je parlais au chapitre précédent. Ce sont les émotions d’un nouveau-né qui doit s’habituer à une réalité étrange et inconnue entièrement différente de la somnolence semi-consciente où il était auparavant. L’image de l’enfant perdu, pleurant et désorienté, permet de percevoir clairement les blessures intérieures qui ont marqué le début de votre voyage. 

 

Au cours de ce périple, vous avez fait un grand nombre d’expériences. Vous avez adopté de nombreuses formes, habité différents corps et finalement, vous êtes arrivées ici, sur la planète Terre. La terre est un lieu de grande créativité et de nombreuses possibilités. Mais en dépit des possibilités qui sont disponibles pour vous, de la richesse et de la pertinence de vos expériences, vous continuez à vous sentir nostalgiques. Au fond de vous, il y a un sentiment de manque, comme si quelque chose vous manquait et que vous ne sachiez pas ce que c’est, mais qui est essentiel pour vous sentir bien. Ce qui vous manque, c’est le sentiment très primaire d’amour et de sécurité affective que vous avez connu un jour dans la matrice cosmique. Ce sentiment inconditionnel d’appartenance et de sécurité est essentiel à votre bien-être, à l’expression de vous-mêmes et à votre sentiment de valeur personnelle. Et c’est ce que vous recherchez depuis que vous avez quitté le Foyer. Vous essayez de guérir votre blessure de naissance cosmique depuis fort longtemps. 

 

La question que j’aimerais vous poser à présent est celle-ci: reconnaissez-vous au fond de vous la plaie originelle qui a été occasionnée lorsque vous avez quitté le Foyer? Pouvez-vous retrouver dans votre psyché ce sentiment d’être déchiré, séparé d’un tout originel? C’est un état d’intégralité et d’unité que le mental ne peut pas expliquer mais dans votre coeur, vous pouvez vous souvenir que vous en faisiez partie. 

 

En portant votre attention sur cette douleur de naissance originelle, en prenant conscience des sentiments profonds que cela suscite en vous, la solitude et la nostalgie que vous avez ressenties jusqu’à présent, il vous est possible de commencer le processus de guérison. Vous pouvez vous guérir au niveau le plus profond qui soit. C’est là que vous pouvez accéder au coeur de votre douleur. 

Vous tous qui êtes présents ici ou qui lisez ces paroles, êtes en chemin vers un nouveau stade de conscience. Vous cherchez à établir des fondations intérieures de sécurité et d’amour inconditionnel. Vous êtes en train de recréer les tonalités sensibles de la matrice cosmique par et pour vous-mêmes. Telle est votre mission, votre but spirituel. Sitôt que vous réaliserez que le Foyer est en vous, que vous portez un morceau de cette sécurité et de cette unité divines en votre centre, vous pourrez alors vous sentir vraiment en paix et détendus à votre sujet. Vous n’aurez plus besoin de confirmation extérieure. Vous êtes contents quand les autres vous apprécient et prennent soin de vous mais vous ne dépendez plus de cela. 

L’arrivée de l’ère nouvelle repose sur le fait que des individus reconnaissent le noyau de leur douleur et qu’ils lui font face ouvertement. A ce stade de votre développement, il est temps non seulement de regarder les douleurs et les traumas qui se sont produits dans votre vie actuelle et peut-être dans les vies d’avant, mais aussi d’aller au-delà et de contacter la plaie originelle. Sitôt que vous reconnaissez consciemment et que vous vous souvenez par le coeur de cette douleur, vous êtes prêts à en prendre soin. Vous êtes prêts à prendre dans vos bras cet enfant cosmique nouveau-né qui réclame encore votre aide. Il fait appel à vous par vos émotions négatives de peur, de colère et de désespoir. 

 

  Canalisé par © Pamela Kribbe 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...