La récompense et la punition

 

La récompense et la punition dans LEVEE DU VOILE 34007583_pVoici maintenant le quatrième. Nous en avons déjà parlé et nous le ferons encore. « Il doit y avoir une récompense et une punition dans le ciel, disent certains. Ce n’est que juste et normal, tout comme Dieu. Si on est bon, on est récompensé. Si on est mauvais, on est puni. » Eh bien, très chers, il n’en est pas ainsi de mon côté du voile. Cela n’existe pas au ciel ni dans le royaume angélique. Il n’y a ni récompense ni punition. Il s’agit d’une culture entièrement différente. La culture divine ne comporte pas la dualité qui caractérise la vôtre. 

 

Pourtant, vous attribuez à Dieu la propriété de récompenser et de punir, n’est-ce pas ? Si vous êtes bons, vous irez au ciel ; si vous êtes mauvais, vous n’irez pas. Dans un cas, vous passerez du temps dans l’éternité avec le Père céleste. Quelle image ! Dans l’autre, vous passerez du temps avec l’ange déchu, Lucifer. Quelle vision ! Ce n’est évidemment pas ainsi. Tout d’abord, dans un lieu interdimensionnel où le temps n’existe pas, que serait donc « du temps au ciel » ? Voyez-vous comment cela correspond bien à votre version de la récompense et de la punition ? Une éternité en enfer, ce peut être trois minutes pour moi ! 

Nous vous l’avons répété maintes fois, il n’en est tout simplement pas ainsi sur le plan divin. 

 

Les intellectuels diront : « Mais il faut bien qu’il y ait un système de ce genre. Autrement, comment contrôler quoi que ce soit ? » Nous leur répondons que c’est là votre système. C’est votre dualité ; alors, contrôlez-la. Ce n’est pas là la nature du système de Dieu. De notre côté du voile, nous n’avons pas besoin de contrôler les anges ni les humains. «Vous voulez dire, Kryeon, qu’un humain peut venir sur cette planète et devenir le plus méchant humain qui ait jamais existé, tuer des millions de gens par génocide et ne pas être puni quand il retourne de l’autre côté du voile ? » Oui, je le répète, c’est exactement cela. Vous ne comprenez pas en quoi consiste l’épreuve. 

 

Lorsque vous êtes dans la dualité, vous êtes tous libres de faire ce que vous voulez. N’allez toutefois pas vous imaginer que ce système s’étend jusqu’à l’autre côté du voile. Il n’existe que pour vous, ici. 

 

Cela vous fut même clairement expliqué dans les Écritures, par la parabole de l’enfant prodigue. Dans cette parabole, un père envoie ses deux fils dans le monde. Il s’agit de Dieu, qui envoie deux anges sur la Terre pour qu’ils y soient des humains. L’un fait tout bien et l’autre fait tout mal ; l’un n’engendre que du bon et l’autre, que du mauvais. C’est bien là ce que vous qualifiez de noir ou de blanc. Pourtant, selon les Écritures, tous les deux participent à la fête quand ils reviennent de l’autre côté du voile ! Qu’est-ce que ça signifie ? Tout  simplement que vous ne rapportez pas avec vous l’épreuve terrestre quand vous retournez d’où vous venez. Vous ne la rapportez pas en ce lieu. 

  

Il s’agit plutôt de l’épreuve de la planète et de la dualité humaine, du pourquoi de votre présence ici et de ce que vous faites de la planète tandis que vous l’habitez. Cela ne veut pas dire qu’il en est de même de l’autre côté du voile. Oh ! si seulement je pouvais éliminer cela de votre esprit ! En tant qu’humains, vous vous imaginez que vous devez en quelque sorte plaire à Dieu par votre bonté. Sachez, chers anges, que vous plaisez déjà à Dieu par votre présence ici ! Il y aura des guérisons ici aujourd’hui, parce que vous êtes assis dans cette salle et que vous vous éveillez à votre véritable nature, que vous découvrez la divinité en vous. Vous plaisez déjà à Dieu ! Vous n’avez pas à avoir peur de lui déplaire parce qu’il existerait un supersystème de récompenses et de punitions de l’autre côté du voile. Il n’y en a pas. C’est déjà assez difficile ici, ne trouvez-vous pas ? Si seulement vous saviez à quel point vous êtes tous aimés, jamais vous ne penseriez un seul instant que la punition existe de l’autre côté du voile, même pour le plus obscur d’entre vous. Et pourtant, toutes vos grandes religions sont fondées sur cette prémisse. Un milliard d’humains croient être arrivés ici « souillés », déjà vaincus et portant le fardeau des plus obscures actions de l’humanité, et que s’ils accomplissent certains rituels et adoptent certaines croyances, ils pourront échapper à cet horrible destin. Que ceux qui ne comprennent jamais comment ça fonctionne iront par contre en enfer ! En définitive, Dieu vous aime tellement que la majorité d’entre vous brûlera en enfer. Trouvez-vous cela sensé sur le plan spirituel ? Il est temps de comprendre qu’il ne s’agit là que d’un concept humain. 

 

Si vous devez accomplir quelque chose pour plaire à quelqu’un, plaisez alors à la divinité qui vous habite chacun. Recherchez la paix sur terre et considérez-vous comme un instrument de la divine intelligence qui vous a créé. Faites appel à l’ange qui vit en vous ; levez-vous et proclamez que vous êtes prêt à être le Phare que vous êtes venu incarner en cette époque difficile. Il est temps d’abandonner toute énergie de punition ou de récompense divine, car elle entretient un sentiment de défaite, de dépression, de vie non réalisée, d’ouverture au contrôle par les autres, et de crainte permanente. Est-ce une religion, ça ? Vous avez besoin d’une religion ? Alors, cherchez en une qui exalte le pouvoir de l’esprit humain et enseigne que chacun de vous est un fragment divin du Dieu Univers. Heureux ceux qui se  rassemblent pour célébrer le pouvoir de l’amour divin résidant en l’être humain et tout ce qui peut être accompli pour le bien de la planète. 

 

 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...