Naissance cosmique : Question 2

 

Naissance cosmique  : Question 2 dans NOTRE FAMILLE 50x50-cosmosDans une relation, comment savez-vous si vous amenez les parties non résolues de vous (que vous devriez travailler par vous-même), ou si vous travaillez vraiment sur la relation? 

 

Quand vous sentez des sentiments de peur émerger dans votre relation avec l’autre, c’est une chose à laquelle vous devez accorder une attention particulière. Quand la peur est présente, c’est un signe que vous sentez le besoin de changer quelque chose, ou de vous accrocher à quelque chose, ou de faire aller quelque chose dans une certaine direction. 

 

Les sentiments de peur sont toujours un signe que vous craignez de perdre un morceau de vous. Cependant, vous ne pouvez jamais perdre une partie de vous sans que vous vous donniez la permission pour cela. Ce n’est pas l’autre qui vous prend quelque chose. C’est vous qui créez la peur de la perte. 

 

Les relations sont souvent un mélange d’amour pur, où vous laissez l’autre être libre et où vous l’acceptez, et les sentiments de peur, où des aspects de pouvoir et de dépendance jouent un rôle. Afin de réaliser à quel moment où vous laissez vos blessures intérieures jouer inconsciemment un rôle dans la relation, il est très important d’être conscient des moments ou des situations où vous sentez la peur dans votre relation. Et quand vous êtes conscients de cela, vous pouvez avoir une vision profonde de cette partie de vous. C’est-à-dire: quand vous prenez conscience, dans un conflit avec autrui, que vous parlez à partir d’une peur intérieure sans rapport avec ce que l’autre est en train de dire ou de faire, prenez la responsabilité de cette peur: reconnaissez-la comme quelque chose qui vous appartient et qui est distincte de l’autre. Tournez votre conscience vers vous-même, voyez quelle est la souffrance à l’intérieur de vous et donnez-vous ce dont vous avez besoin. Voyez ceci comme un problème que vous seul pouvez et devez résoudre. 

 

En aucun cas ceci ne signifie que vous deviez mettre un terme à la relation ou vivre seul(e). Le but, c’est de créer de la clarté dans une relation. Quand vous prenez la responsabilité de vos émotions personnelles (négatives), vous pouvez exprimer facilement et ouvertement ces émotions à l’autre. Si l’autre vous donne de l’espace pour ce faire, c’est un signe qu’il y a une bonne base pour que se développe une relation de guérison. J’ai dit auparavant que le but d’une relation amoureuse n’est pas la guérison mutuelle des blessures. Cependant, une relation où les deux partenaires sont responsables et se déterminent comme des individus indépendants, sera une relation de guérison. L’amour réciproque a une pouvoir de guérison. 

 

Dans une relation amoureuse, les deux partenaires s’aiment et se respectent. Dans une relation de ce type, l’autre reflète des aspects de vous. L’amour que vous vous donnez à vous-même, sera amplifié et nourri par la présence de l’autre personne. C’est une qualité stimulante. Le point essentiel n’est donc pas que nous ne puissiez pas recevoir de guérison de l’autre, mais c’est que vous n’en deveniez pas dépendant. Et quand vous sentez monter vos peurs – aussi sous forme de jalousie, de colère, de déception, d’attentes – soyez vigilant et remarquez la souffrance sous-jacente ou la blessure en vous qui est, par essence, votre responsabilité. L’autre peut certainement toucher cette douleur par certains comportements, mais il est très important de ne pas vous laisser séduire par le rôle de victime. Continuez à reconnaître que cette souffrance est votre création. C’est la maîtrise

 

© Pamela Kribbe 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...