Le travail et la réalisation

Le travail et la réalisation dans LEVEE DU VOILE 0c19d60bNous avons une autre histoire de Wo pour vous. Comme nous l’avons déjà précisé, Wo n’est ni un mâle ni une femelle. 

Vous pouvez donc lui conférer l’un ou l’autre genre dans votre esprit, mais nous le désignerons par le pronom masculin « il » puisque mon partenaire est masculin. Vous rendez-vous compte que, dans vos langues, tout est classé en deux genres ? L’anglais, la langue de mon partenaire, est celle où c’est le moins marqué. 

Dans presque toutes les autres langues parlées sur terre, les objets sont masculins ou féminins. Vous en êtes imprégnés. De mon côté du voile, il n’y a pas de genres. Il faut vous y habituer ! Voici donc l’attribut numéro cinq. Pour l’expliquer, nous vous racontons l’histoire de Wo, désireux alors d’obtenir l’ascension. 

Assis devant l’Esprit, il lui dit : « J’ai une intention pure. Puis-je entamer le processus d’ascension ? » Voyant cette pureté d’intention, Dieu lui répondit par un « OUI ! ». Les anges en furent heureux. 

Puis Wo se demanda ce qu’il devait faire ensuite. Il se leva et dit : « J’ai trouvé ! Maintenant, je vais travailler fort afin d’escalader cette montagne de l’ascension, car je sais que le but est d’atteindre une énergie ascensionnelle. Je vais escalader cette montagne en vue d’y arriver. J’ai ici les étapes à franchir et je les suivrai donc une à une, car c’est ce qu’il faut faire. Je suis sur la voie de l’ascension. » 

Wo entreprit donc d’escalader la montagne. Il y mit trois ans. Il assista à divers cours, il lut des livres, il jeûna, il pria, il médita. Il suivit ainsi toutes les étapes qui, selon lui, devaient le conduire au sommet. Bien sûr, il perdit pied quelques fois, s’écorcha une épaule, se blessa un orteil [Kryeon sourit], mais il se releva chaque fois et poursuivit l’escalade. En se disant : « Je peux y arriver. Je sais que je peux atteindre le sommet, car l’Esprit m’a dit que je pouvais parvenir à l’ascension. » Et il y parvint. 

Le voilà donc au sommet de la montagne, affirmant son ascension, et c’était magnifique. « Oh ! je me sens si paisible. Je sais que c’est le début d’une vie meilleure. Il me reste encore beaucoup à apprendre, mais ceci est la première étape et j’ai travaillé fort pour la franchir. J’y ai mis des années !»  Tout en se félicitant de la sorte, Wo regarda soudain l’autre versant de la montagne et ce qu’il y vit lui coupa le souffle ! Il y avait un remonte-pente ! Un vrai de vrai ! Et plusieurs personnes s’en servaient pour atteindre le sommet de la montagne, une à la fois. Elles mettaient trois minutes au total pour passer du pied de la montagne à son sommet ! Elles faisaientl’expérience de l’ascension ! 

Wo se mit à crier : « Ce n’est pas juste ! Ce n’est pas juste !» Il entra en méditation et dit à l’Esprit : « Cher Esprit, ce n’est pas juste. Pourquoi est-ce ainsi ? J’ai mis tellement de temps et déployé tant d’efforts pour escalader la montagne. Pourquoi ne m’avez-vous pas parlé du remonte-pente ?» 

L’Esprit lui répondit : «Wo, tu n’as pas demandé s’il y en avait un. Tu as suivi ta présomption humaine jusqu’au bout sans jamais examiner d’autre option. Tu avais l’impression d’avoir tout compris ce qu’il fallait faire, de devoir travailler pour atteindre ton but, et tu l’as fait. Tu as toi-même choisi de rendre difficile ton escalade.» 

Chers humains, je vais vous indiquer où se trouve le remonte-pente. Chacun de vous porte dans les profondeurs de son ADN plusieurs vies d’expérience sacrée. Chers chamans présents dans cette pièce, vous savez qui vous êtes. Vous êtes-vous déjà demandé où vous aviez vécu et ce que vous aviez fait Les sept grandes illusions humaines sur Dieu dans vos vies antérieures ? Je vais vous le dire : ceux qui viennent passer du temps dans une salle comme celle-ci ont été là et ont fait cela [l’expérience intense du dur travail sur la Terre] ; ils portent en eux, dans leurs Archives akashiques, toute la maîtrise et toute l’expérience chamaniques dont ils auront besoin pour effectuer cette ascension. 

Comprenez-vous ? Le « travail » est cumulatif. Si vous demandez consciemment à effectuer sur vous-même un travail spirituel, c’est que vous en avez déjà accompli la plus grande partie. Vous n’avez pas à travailler fort pendant des années, il n’y a pas de montagne à escalader. Il vous suffit d’aller dans l’Akash et d’ouvrir la jarre contenant le sacré de vos expériences vécues sur cette planète, puis de vous en revêtir et de devenir chaman. Vous pouvez le faire immédiatement si vous le désirez ! Quant à Wo, si seulement il avait considéré la manière divine de faire les choses au lieu de la manière humaine, il n’aurait pas passé trois ans à escalader une montagne  qu’il n’avait pas besoin d’escalader. Combien parmi vous ont l’impression qu’il leur faut travailler ? « Kryeon, dites-vous, je ne suis pas sûr d’aimer votre message. Nous n’avons pas à travailler pour atteindre cet état ? » Ce n’est pas ce que j’ai dit. Ce que je dis, c’est que c’est déjà fait ! Vous voulez recommencer ? Vous voulez traverser tout cela encore une fois ? Pourquoi donc appliquer la logique humaine à un attribut spirituel ? Atteignez votre divinité intérieure et puisez à même votre propre expérience, qui dépasse presque tout ce dont vous pourriez rêver. À moins que vous ne préfériez adhérer à l’idée humaine qu’il vous faut souffrir un peu afin de progresser spirituellement. Est-ce là la logique de Dieu, ou bien une idée des hommes ? Certains d’entre vous se sentiront plus sages demain parce qu’ils auront exprimé aujourd’hui l’intention de la maîtrise. 

« Kryeon, qu’est-ce que la maîtrise ? » Cher humain, laissez-moi vous l’expliquer. C’est lorsque vous avancez sans peur dans la vie. C’est lorsque vous êtes calme alors que les autres ne le sont pas. C’est quand les situations qui ébranlent les autres ne vous ébranlent pas. C’est quand le monde qui vous entoure est chaotique et que vous y évoluez sans ressentir le chaos. Vous ressentez plutôt, sur un certain plan, la sagesse des âges. Vous avez la certitude absolue que la situation n’a pas à vous affecter. 

C’est lorsque quelqu’un vous accuse de quelque chose en criant à tue-tête et que votre première réaction est de vous demander s’il n’a pas raison ! C’est cela, la maîtrise. La première réaction d’un humain est de riposter. La première réaction d’un maître est de vérifier sa propre intégrité. Heureux l’être humain qui a demandé à obtenir cela ce soir, car il observera  un changement dans sa vie et la planète sera ainsi un meilleur lieu. 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...