Les Zélotes

Quant aux Zélotes, je me souviens de nos opinions très partagées à leur propos… A priori, chacun acceptait le fait qu’ils étaient des résistants légitimes face à l’envahisseur romain. Quand on regardait les événements pourtant, on ne savait plus trop… Dès qu’ils intervenaient, on dénombrait toujours autant de morts et de blessés parmi le peuple que chez les soldats contre lesquels ils étaient uniquement sensés se battre. Sitôt qu’on les voyait arriver – ou qu’on devinait leur présence on se mettait à avoir peur, on appréhendait que cela ne finisse mal. 

Leur discours était fort simple : Jeter les Romains hors du pays. Le problème était que, pour cela, tous les moyens leur semblaient acceptables, y compris causer des morts parmi la population. Quand ils surgissaient quelque part avec leurs bandeaux rouges délavés autour du front, on savait déjà à quoi s’en tenir. Ils avaient le poignard facile ! C’est pour cette raison qu’on les nommait aussi Iscarii ; leurs coutelas étaient des « sicarius ». 

Les Zélotes dans PEUPLES ANCIENS zelotes01

Bien sûr, ils n’étaient pas les seuls à porter de telles armes. La plupart des hommes qui voyageaient en arboraient une à la ceinture en raison des routes qui se montraient peu sûres. Par contre, ce qui caractérisait les Zélotes,  c’est qu’ils savaient vraiment s’en servir! Pour eux, le poignard n’était pas dissuasif. Quant à leurs croyances profondes, le plus étrange est qu’elles s’affichaient de façon presque aussi extrémiste que celles des Pharisiens. Eux aussi, donc, se disaient purs parmi les purs. En cela les Zélotes étaient un paradoxe vivant. 

Nous nous demandions toujours comment leur « pureté » pouvait s’accommoder si facilement de tant de violences et de meurtres. Il est vrai cependant, qu’en ce temps-là, on n’entretenait pas tout à fait le même rapport à la vie qu’aujourd’hui… Une vie nous était prêtée par l’Éternel, Celui-ci la reprenait quand Il le voulait et il fallait accepter cela très vite après s’être donné le droit à une brève mais violente vague émotionnelle. En y réfléchissant bien, ce paradoxe qui habitait les Zélotes n’est-il pas encore un trait caractéristique de l’ensemble de la race humaine? On a toujours massacré au nom des religions qui, en principe, disent toutes se nourrir de la même Force aimante. L’être humain est tissé de contradictions. Celles-ci semblent tellement faire partie intégrante de sa nature que l’on est en droit de se demander si ce ne sont pas elles qui constituent l’un des freins majeurs à son avancement. 

Pour en revenir aux Zélotes, il ne faudrait pas s’imaginer que nous les voyions purement et simplement comme des résistants extrémistes et imprégnés de foi. Plus les années passaient et plus nous nous rendions compte que, pour renforcer leurs troupes, ils recrutaient de façon très « large ». Je veux dire qu’ils embauchaient parmi les brigands et les assassins afin de grossir leurs rangs. D’ailleurs, le mot « sicarius » a donné naissance au nom « sicaire », terme souvent utilisé pour désigner une sorte de tueur à gages. Il est certain que les Zélotes ne constituaient pas une armée de résistants au sens structuré du terme. C’est peut-être la raison pour laquelle ils donnaient l’impression d’être insaisissables. Leurs petites bandes étaient commandées par autant de chefs locaux qui avaient bien des difficultés à se concerter et à s’accorder entre eux. 

On dit traditionnellement de Barabbas qu’il était à leur tête mais, en réalité, celui-ci ne commandait que les troupes zélotes de la région de Jérusalem. Il y a quelque chose d’intéressant à noter à propos de ce célèbre Barabbas. Son nom signifie littéralement « fils du père« . Quand on sait que cet homme aurait été libéré à la place de Jésus, lequel se réclamait ouvertement de son « Père », on ne peut qu’y trouver un étrange clin d’ oeil du Destin. À l’époque, ce détail ne nous a pas échappé mais nous n’y avons pas accordé de valeur particulière car le nom de Barabbas était porté par un certain nombre de personnes…  Les messages Esséniens – Daniel Meurois-Givaudan  - les  enseignements premiers du Christ. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...