A l’intérieur de la structure cellulaire


Gif cigognes  Dans un état de chimie linéaire, vous jetez une masse de chimie contre une autre, pour obtenir la réaction que vous voulez. Dans un état multidimensionnel, vous donnez des instructions subtiles. Je veux vous emmener à l’intérieur de la structure cellulaire, pendant un moment. Je souhaite vous faire voir combien il y a de poignées de mains dans cette dimension. Je demande à mon partenaire de procéder lentement, car c’est la première fois que nous allons aussi loin, dans cet attribut.

Imaginez ou visualisez la structure cellulaire. Elle est magnifique, et elle a des motifs élégants. La structure cellulaire, comme l’ADN, est en deux parties. L’une est linéaire et l’autre est multidimensionnelle. Si vous regardez cette structure avec un microscope, vous ne voyez que la partie linéaire, c’est-à-dire, la partie chimique. Pourtant, la partie multidimensionnelle – qui est invisible – est aussi réelle que la partie chimique. Si vous aviez un microscope multidimensionnel, vous pourriez la voir. Elle n’est pas ésotérique, mais elle est invisible aux yeux des Êtres Humains. La beauté de votre structure cellulaire existe dans de nombreuses dimensions.

En ce moment, je présente un diagramme super simple ou super simplifié, à mon partenaire, sur la manière dont les cellules fonctionnent en harmonie les unes avec les autres. Pouvez-vous voir, imaginer ou visualiser le travail de ces petites beautés ? Regardez comme elles se relient « intelligemment » les unes aux autres. En fait, il y a des choses, ici, que je ne vous ai pas encore montrées. Il y a une série de vallons et dépressions qui poussent comme des fossettes (léger creux que l’on peut avoir naturellement au menton ou qui se forme sur la joue quand on rit). Si deux cellules sont en correspondance (comme une clé et sa serrure) elles s’alignent, se rallient et se divisent. Elles utilisent l’information systémique qu’elles possèdent, afin de transmettre l’information de la création. C’est ainsi qu’elles créent la chimie nécessaire à la vie du corps physique. Elles se divisent et se régénèrent. Elles voient la polarité des modèles correspondants. 

 

 

Kryeon, Les douze couches de l’ADN, canalisé par Lee Carroll 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...