L’abondance de la vie

gifs  coeurWo avait très hâte de voir la pièce de l’abondance. Il remit les lunettes en s’exclamant : « Ce sera ma pièce interdimensionnelle, celle que j’ai toujours désirée. Ce sera merveilleux ! » 

Dès l’instant où il eut remis les lunettes, il fut transporté encore en ce lieu particulier de l’Univers où résonne une musique sublime ; il y vit son abondance et en fut renversé ! Il le contemplait enfin, cet entrepôt qui lui avait été destiné par Dieu mais qui appartenait aussi à tous. Il vit la pièce manquante, et aussitôt elle disparut. Juste avant toutefois, Wo vit une chose qui le troubla. Alors qu’il mémorisait la forme de la pièce, celle-ci se transforma ! Comment donc pourrait-il fabriquer une nouvelle pièce dont la forme changeait constamment ? 

En fait, ce que Wo avait vu, ce n’était pas une forme, mais une mélodie changeante. Le thème était constamment en mouvement. Chaque fois que la mélodie changeait, il fallait une autre pièce pour créer l’harmonie. Wo se dit que c’était trop difficile pour lui. A peine en aurait-il terminé une qu’il devrait trouver la forme de l’autre, et cela sans même l’aide des lunettes ! 

Alors, Wo le sage, Wo l’enseignant, celui qui avait appris à chanter la note dont il avait besoin pour relever son premier défit obtint enfin la réponse. Cette pièce ne serait pas quadridimensionnelle et chanterait dans un chœur changeant. Wo la fabriqua donc à sa manière. Ce serait une pièce variable. Quand il l’eut terminée, il la plaça avec l’autre. Elle était unique. Il ne se la mit toutefois pas au cou, la plaçant plutôt sur l’autel de Wo, ce lieu d’honneur, de respect et d’amour de soi. Puis il vit la dynamique de l’abondance qu’il tentait de créer et rit de son innocence. 

Wo n’obtint jamais un entrepôt pour lui seul. Il reçu cependant beaucoup mieux : un soutien. La certitude que chaque jour de sa vie, il aurait le nécessaire, sans le moindre souci ni la moindre inquiétude. L’entrepôt était si vaste qu’il pouvait approvisionner tout l’orchestre et tout le chœur. C’était un peu comme d’entendra une nouvelle mélodie sacrée chaque jour. Ce soutien était si profond que Wo cessa de s’inquiéter de l’argent. Bien sûr, il y eu des moments où il n’était pas sûr de pouvoir payer son loyer. Mais, auparavant, il s’en inquiétait toujours, il était anxieux et priait Dieu à genoux en s’agitant beaucoup, jusqu’à ce qu’il sente qu’il avait été entendu. Aujourd’hui quand il doit payer son loyer, il sourit devant Dieu et chante avec le chœur. Ses pensées sont positives. « Je vais créer ce montant dont j’ai besoin. Je n’ai pas grand-chose en réserve, mais je dispose de l’entrepôt de l’orchestre, et ma pièce s’ajoutera quand j’aurai besoin qu’elle le fasse. Je me réjouirai quand cela arrivera, même si j’en ignore complètement le moment exact et les circonstances ». Le montant voulu arriva toujours en temps et lieu, au sou près. 

Nous savons que ce processus se situe hors de votre réalité linéaire, mais comment en nier la beauté ? Interdimensionnellement, il est toujours présent, dans son unicité et sa splendeur. Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous retrouvez, l’énergie que vous créez est la mélodie du « maintenant ». Dans le passé, vous avez créé une structure propre à votre réalité, puis vous avez demandé l’abondance pour celle-ci. Que cette structure soit désormais le chœur et que vos besoins soient comblés par la réserve infinie dont il dispose ! 

Kryeon, Un nouveau don de lumière – canalisé par Lee Carroll 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...