La perfection

gif et floatiesJe ne nie pas que les artistes aient laissé des chefs-d’œuvre immortels qui inspirent et font évoluer l’humanité tout entière, mais d’après la Science initiatique, d’après l’Intelligence cosmique qui m’a révélé le but de la création, je pense qu’il ne faut pas s’arrêter là car il existe encore des degrés supérieurs de l’art. J’admire les cathédrales, les symphonies et les statues, mais le véritable idéal, c’est de réaliser toutes ces splendeurs en soi-même, c’est d’être soi-même les tableaux, les statues, la poésie, la musique, la danse… Vous direz : « Mais personne ne profitera de ces chefs-d’œuvre!  «  

Vous vous trompez. Les véritables instructeurs de l’humanité qui se créaient eux-mêmes, qui s’écrivaient eux-mêmes, bouleversaient toute la terre par leur seule présence parce qu’on voyait et entendait à travers eux toutes les couleurs, toutes les formes, tous les poèmes et toutes les musiques du monde. Un être qui se crée lui-même, qui écrit lui-même son propre livre, fait beaucoup plus pour l’humanité que toutes les bibliothèques, tous les musées et tous les chefs-d’œuvre de l’art parce qu’ils sont morts tandis que lui est vivant! En réalité, tout ce que je vous dis là n’est pas nouveau, Jésus le savait et je suis seulement allé lui demander ce qu’il pensait quand il a dit à ses disciples: « Soyez parfaits comme mon Père Céleste est parfait ». 

C’est tout. Il ne leur a donné ni détails, ni explications, mais moi, il y a très longtemps, je les lui ai demandés. Je lui ai dit: « Mais Seigneur, tu nous demandes trop! Comment se fait-il que tu ne connaisses pas un tout petit peu mieux la nature humaine? Ils sont faibles, les humains, ils sont limités… Comment se fait-il que tu leur aies donné des prescriptions pareilles?… Tu nous demandes de soulever la terre. Nous n’avons pas assez de forces … «  

Alors il m’a répondu: « Oui, tu as raison, mais seulement parce que tu regardes le côté terrestre, l’apparence. En apparence, c’est vrai, l’homme est faible, mais moi, j’ai vu tout ce qu’il possède en lui d’éternel et de tout-puissant, c’est-à-dire son esprit qui est sorti de Dieu, qui ne meurt pas, qui est indestructible, et qui est capable de lui donner toute la puissance du Ciel. C’est pourquoi j’ai enseigné aux hommes ce haut idéal.  » En entendant cela, j’ai été stupéfait et j’ai compris aussi que tout ce que Jésus n’avait pas expliqué à ses disciples, il peut l’expliquer maintenant à ceux qui le lui demandent. Aujourd’hui, sans leur donner d’explications psychologiques, scientifiques et philosophiques, on continue à faire ces citations: « Soyez parfaits comme votre Père Céleste est parfait. » 

Mais comment peut-on être parfait? On ne peut être parfait comme le Père Céleste si on ne Le prend pas Lui-même comme modèle, comme le centre de sa vie. Les hommes n’arriveront jamais à la perfection du Seigneur parce qu’ils ne L’ont pas pris Lui-même comme le levain qui fait monter la pâte -, ils ont pris on ne sait quoi à côté de vieux, de vermoulu, et ils attendent que ce soit solide. On ne se sert pas d’une paille pour faire un bâton, on ne construit pas sa maison avec de la glace ou de la cire -, il faut trouver des matériaux qui soient solides, qui résistent à tout, c’est cela la vraie science. 

La vraie science, c’est de former en soi, dans la profondeur du corps physique, ce corps que l’on appelle le corps de la gloire, le corps de l’immortalité, le corps de la lumière, le corps du Christ, car ce corps est fait d’une matière qui résiste à tout. Pour le former, il faut savoir comment aimer, penser, prier, et se lier au Ciel. Tant qu’on ne réalise pas les conditions, il est impossible d’obtenir de grandes choses. 

Essayez de choisir et de former en vous l’idéal le plus haut, le plus sublime: l’idéal du Christ. Comment Jésus est-il devenu le Christ? Posez-lui la question et il vous répondra: « J’ai laissé une trace sur la terre, et cette trace ne peut s’effacer parce que j’ai réalisé le corps de la gloire. J’ai aimé le Seigneur, je L’ai pris comme modèle, et une multitude d’êtres et de forces sont venus à mon aide. Moi, j’ai seulement pensé et aimé, mais je n’étais pas seul, j’ai appelé toutes les créatures de la hiérarchie céleste et pendant que je m’occupais seulement de contempler, d’aimer et de parler au Seigneur, elles sont venues remplacer les particules de mon corps par des particules lumineuses et divines, elles sont venues tout sanctifier en moi. Mon idéal était de ressembler à mon Père Céleste et je suis devenu comme Lui. 

gif et floatiesMaintenant faites comme moi!  » Voilà ce que m’a dit Jésus. Et si, vous aussi, vous aimez ce haut idéal, il vous enverra une hiérarchie d’anges qui s’occuperont de vous purifier, de vous transformer et il ne restera même plus une trace de ce que l’hérédité avait accumulé en vous depuis des siècles. Pour devenir comme son Père Céleste, Jésus lui aussi a été obligé d’avoir ce haut idéal, mais ce n’est pas lui qui s’est occupé de remplacer chaque cellule, chaque particule de son corps, car cela aucun homme ne peut le faire. Il y a d’autres entités qui savent remédier à la structure de la matière, et nous devons seulement les inviter. C’est cela notre travail, et elles, elles font l’autre moitié du travail. Que fait le cultivateur? 

Il sème ; c’est la moitié du travail. Ensuite la pluie, le soleil et d’innombrables entités qui vivent dans l’eau, dans l’air, dans la terre se mettent à travailler sur les graines, et c’est l’autre moitié dont le cultivateur, lui, n’a pas à s’occuper car ce n’est pas son affaire. Son affaire était de semer. Quand le père a déposé un germe dans le sein de la mère, croyez-vous que c’est elle ensuite qui fabrique tout, que c’est elle qui ajuste les atomes et les molécules pour que naisse un enfant aussi beau et bien-portant? Non, il y en a d’autres qui s’en chargent, des milliers et des milliers d’entités. De la même manière, un Initié sème des graines, déclenche certains processus, les oriente, et ensuite la nature entière et toutes les puissances du cosmos se chargent de faire le reste. Voilà ce que Jésus m’a expliqué. 

Et maintenant posez aussi la question à Jésus : « Et notre Maître qui est là sur ce Rocher et qui nous parle, devons-nous l’écouter et le suivre? » Il vous répondra: « Votre Maître est mon serviteur, il a appris beaucoup de choses auprès de moi, il vous les transmet et si vous l’écoutez, vous parcourrez beaucoup plus rapidement le chemin de votre évolution ». 

Que la lumière et la paix soient avec vous! 

Extrait de Atteindre la Plénitude de OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV – LE HAUT IDÉAL page 7 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...