Le haut idéal

 

gif et diver choseRevenons à nouveau vers le haut idéal, car je sens que vous n’avez pas encore saisi combien il est important pour vous de le former, de l’alimenter, de l’aimer de toute votre force, de toute votre âme, parce qu’il est tout-puissant et qu’il peut vous sauver. Je vous ai souvent donné cette image. Quand un plongeur descend dans la mer pour chercher des perles ou des trésors, il est relié par des câbles et des tuyaux à un bateau où des hommes sont là pour le surveiller, et s’il est en danger, il fait des signes et on le retire ou on lui envoie de l’oxygène… La plupart des gens sont comme des plongeurs égarés dans la mer qui n’ont personne pour leur venir en aide parce qu’ils ne sont pas reliés à un haut idéal et ils sont seuls, abandonnés, prêts à couler. Tandis que ceux qui ont un haut idéal peuvent librement plonger, sortir, replonger, respirer -, ils ne risquent rien parce que leur idéal les soutient et leur fournit des particules encore inconnues. Ce sont des enfants de Dieu qui respirent une atmosphère plus pure. 

 

On peut trouver d’autres comparaisons et je vous ai dit aussi que le haut idéal est comme un transformateur électrique qui modifie la tension d’un courant. Il arrive parfois que des avions passent par des endroits dangereux traversés de courants et de tourbillons que leur radio n’a pas pu détecter, et ils s’abattent sur le sol sans qu’on sache pourquoi. De la même manière l’atmosphère fluidique et psychique dans laquelle nous sommes plongés est traversée de tourbillons d’une puissance inouïe qui provoquent brusquement chez certains des embolies ou des accidents cardiaques de toutes sortes qu’on ne peut expliquer. C’est tout simplement que ces personnes sont tombées dans des trous atmosphériques et elles ont été brisées par des courants qu’elles n’ont pu supporter. Dans cet océan psychique où nous sommes tous plongés, seul le haut idéal, comme un transformateur qui réduit l’intensité d’un courant, peut nous protéger. Mais on ne veut pas avoir ce haut idéal, on est paresseux, on n’aime pas les efforts, on est ébloui par l’apparence des choses, et pourquoi? 

 

Parce qu’on doit encore souffrir, tout simplement. 

 

gif et diver choseMême si je vous parlais des heures, je ne pourrais épuiser ou expliquer toutes les merveilles que le haut idéal est capable de réaliser en nous-mêmes. Il est comme un sculpteur qui nous modèle et nous façonne, et c’est là le degré supérieur de l’art: arriver à se peindre, à se sculpter, à se façonner soi-même, à écrire son propre livre. J’aime les artistes; l’art est une porte ouverte sur le Ciel, un chemin vers la Divinité, mais malgré cela je trouve qu’il existe encore des degrés supérieurs de l’art. Les artistes créent la beauté mais elle reste en dehors d’eux car ce n’est pas sur leur propre matière qu’ils travaillent. 

 

Puisqu’elles sont extérieures à eux, ces oeuvres qu’ils ont créées disparaîtront un jour et eux-mêmes, quand ils reviendront à nouveau sur la terre devront recommencer. Tandis qu’un véritable peintre, un véritable sculpteur, un véritable poète travaille sur lui-même et il ne se séparera jamais de tous ses tableaux, de toutes ses statues, de tous ses livres; il les emportera avec lui de l’autre côté et il les ramènera quand il reviendra dans une prochaine vie. C’est cela la véritable évolution. 

 

Extrait de Atteindre la Plénitude de OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV – LE HAUT IDÉAL page 7 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...