Le Corps mental

7_FLOATIES-82-.gifAvant de commencer l’étude détaillée du corps mental de l’homme, de ses fonctions, et du rôle qu’il joue dans la vie et dans l’évolution, il est utile de donner un bref résumé des sujets qui seront traités ici.  Tout d’abord nous devons considérer le corps mental comme le véhicule à travers lequel le Soi se manifeste en tant qu’intellect, dans lequel se développent les pouvoirs de l’esprit, y compris la mémoire et l’imagination, et qui, dans les périodes postérieures de l’évolution de l’homme, sert de véhicule de conscience séparé dans lequel l’homme peut vivre indépendamment de ses corps physique et astral. 

Dès le début de cette étude, il faut que l’étudiant comprenne bien clairement que la psychologie occulte distingue dans le mental de l’homme deux parties : a) le corps mental qui s’occupe des objets, ou de ce que l’on peut appeler les pensées concrètes, par exemple un certain livre, une certaine maison, un certain triangle, etc. ; b) le corps causal qui s’occupe des principes, ou de ce que l’on peut appeler les pensées abstraites, par exemple les livres ou les maisons en général, le principe de triangularité commun à tous les triangles, etc.  7_FLOATIES-82-.gifAinsi, le corps mental s’occupe des pensées qui ont une forme, c’est-à-dire qui ont la qualité « roupa » ; le corps causal s’occupe des pensées sans forme ou « aroupa ». On peut trouver dans les mathématiques une distinction qui rappelle un peu la précédente : l’arithmétique, qui traite des nombres particuliers, appartient à la partie inférieure de l’esprit, celle qui traite des formes ; l’algèbre, qui traite des symboles représentant les nombres d’une manière générale, appartient à la partie supérieure [12] ou sans forme de l’esprit. Bien entendu les termes avec forme ou sans forme doivent être pris dans leurs sens relatifs. Ainsi, par exemple, un nuage ou une flamme, qui ont une forme, sont pourtant sans forme relativement à une maison. Ensuite, nous traiterons de cette étrange substance vivante semi-intelligente, et extrêmement active connue sous le nom d’essence élémentale mentale, et nous décrirons le rôle qu’elle joue dans le phénomène de la pensée humaine. Nous continuerons par une description plus détaillée du corps mental, qui sera suivie d’une série d’exemples typiques de corps mentaux d’hommes à différents états de développement. 

Une partie importante de notre étude s’appliquera à Kama-Manas, ce mélange du désir et de la pensée qui joue un rôle si prépondérant dans la vie de l’homme, que sa connaissance complète pourrait sans doute permettre d’écrire l’histoire de l’homme et de la race humaine. Ce mélange est si intime que certaines écoles de pensée considèrent les corps astral et mental de l’homme comme un seul véhicule de conscience, et, en effet, il en est ainsi pratiquement pour la plupart des hommes. 

La double action de la pensée dans son propre monde sera décrite comme premièrement la radiation d’ondes de pensée, deuxièmement la formation, et dans bien des cas, la projection dans l’espace de formes-pensées. Les effets que produisent ces deux catégories de phénomènes seront examinés lorsque nous traiterons de la transmission de pensée : la transmission inconsciente et la transmission consciente. Cette dernière partie comprendra le traitement mental dont nous donnerons une brève description. 

Nous considérerons les effets produits sur le corps mental et ses activités par le corps physique et l’ambiance physique ; inversement, nous envisagerons les effets produits par le corps mental sur le corps physique et les autres objets physiques. 

Nous étudierons de même l’action du corps astral sur le corps mental et inversement. Revenant alors au corps mental, nous étudierons comment il fonctionne, comment ses facultés peuvent être développées et exercées, d’une part lorsqu’il travaille à travers le cerveau physique, et, d’autre part, lorsqu’il fonctionne comme un véhicule de conscience indépendant. 

Ceci nous conduira naturellement à la culture délibérée du corps mental, qui comprend la concentration, cette condition sine qua non d’une vie mentale effective, la méditation et finalement la contemplation qui conduit à la conscience mystique.  L’emploi du corps mental pendant le sommeil physique sera brièvement décrit, puis nous donnerons une idée du corps artificiel et temporaire connu sous le nom de Mayavi Roupa. 

Nous nous occuperons ensuite de la vie après la mort physique et la mort astrale, c’est-à-dire sur le plan mental lui-même. Ceci nécessitera plusieurs chapitres, car ce sujet est très vaste. Nous examinerons ensuite rapidement des exemples typiques de vie sur chacun des quatre sous-plans mentaux que les Théosophes englobent sous la dénomination de « dévachan », et les Chrétiens « Ciel ».  Nous serons alors en mesure de comprendre la réalité et les possibilités du plan mental considéré comme un monde ayant une existence propre, et nous étudierons la nature de la vie dans ce monde ainsi que les caractéristiques générales de ses phénomènes. 

C’est ainsi que nous parlerons des centres de pensée, qui constituent une partie très intéressante du monde mental. Puis nous passerons aux Annales Akasiques, cette Mémoire de la Nature merveilleuse et infaillible qui contient toutes choses, et qui peut être lue par toute personne possédant les qualifications nécessaires. 

Titre original anglais : « The Mental Body »  http://misraim3.free.fr/divers2/corps_mental.pdf  

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...