La sexualité

femmesLa relation sexuelle avec une femme pendant ses écoulements de sang constitue l’une des vibrations les plus élevées parce qu’il vous est possible à tous les deux de traverser des ouvertures vers d’autres dimensions. Partager le sang revient à accéder à cette conscience plus élevée. Il y eut un temps où ce genre de chose fut très en vogue et était respecté parce que les gens comprenaient ce qui se passait. Souvenez-vous qu’il fut un temps où la sage-femme était le pire ennemi des chrétiens parce qu’elle arrivait à préserver le contact des femmes avec leur corps et à les aider lors du processus de l’accouchement. 

Lorsque l’on proscrit et abolit les sages-femmes, les femmes durent consulter des médecins de sexe masculin, à qui on ne permit pas, des siècles durant, de soulager les douleurs des femmes lors de l’accouchement. Savez-vous pourquoi? Parce que les anciennes lois religieuses déclarent que les femmes doivent être punies pour leur licence sexuelle. Cette loi fut en fait adoptée dans le domaine médical. Ce n’est que depuis une centaine d’années que les femmes purent recevoir une aide quelconque durant l’accouchement, et de plus, cette aide s’avère patriarcale et non fondée dans la plupart des cas sur leur connaissance innée. 

Une tradition de crainte s’est maintenue autour de cette ignorance du pouvoir des femmes. Cette crainte du mystère que porte la femme doit être dissipée. Le temps est venu d’une association entre partenaires; c’est le temps de vivre en relation. 

Nous souhaitons discuter de la ménopause. Plusieurs femmes se désolent du fait que juste comme elles commençaient à comprendre le pouvoir de leurs règles, elles cessent de saigner. La ménopause est cependant une période de grande puissance pour les femmes. Jadis, on révérait les femmes âgées pour leur sagesse et leur magie, et ce respect est de retour. La ménopause implique une infusion profonde d’énergie marquant un temps où la femme est en possession de sa propre sagesse – la connexion avec les ancêtres. 

Lorsqu’une femme est ménopausée, elle entre dans une pause. Si elle peut préserver cette pause, quelque chose se transforme en elle et elle accède à un lieu de sagesse. L’histoire récente montre que lorsqu’une femme cessait d’avoir ses menstruations, elle devait être crainte car elle pouvait alors garder son sang et maintenir toute sa puissance. 

La plupart des femmes vers l’âge de quarante ans, et certaines dans la trentaine, décrètent leur mort en activant le processus du vieillissement. Les femmes sont détournées des cycles naturels qui leur sont propres, et de par leurs pensées, leur aversion et leur mépris vis-à-vis de leur corps, elles déséquilibrent ce dernier. On se méprend complètement quant à la nature de la ménopause, tout comme on envisage erronément les saignements comme une malédiction. Tous ont tendance à approuver ces méprises. La ménopause possède un atout majeur, et rien n’est perdu à cette époque de la vie. C’est une époque formidable d’acquisition et d’épanouissement, le contraire même de ce qu’on vous a raconté…  

Les Pléiadiens, Terre, canalisés par B. Marciniak 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...