L’heure de gloire

La fin et le commencement sont toujours extrêmement imbriqués. Au cours d’un voyage, il est très fréquent de revenir à l’endroit du départ afin d’explorer ce lieu une fois encore. L’histoire se répète. 

Coeur bleuJe fais taire mon esprit conscient et j’imagine une brume recouvrant le paysage qui m’entoure. Je pénètre dans cette brume, plonge dans le mystère qui m’attend, dans les énergies étonnantes, énigmatiques et paradoxales que je dois contempler. J’avance dans cette brume et ressens une grande confiance tandis qu’une force me pousse doucement vers l’avant. Sans connaître le terrain sur lequel j’évolue et dans l’ignorance totale de mon environnement, je continue néanmoins à progresser. Finalement, une forme imprécise apparaît au loin. Elle m’attire et je remarque qu’elle émet une lumière colorée dont les teintes varient, mais cette lumière est si faible qu’il m’est difficile de la localiser avec précision. Je suis la brume, là où elle semble plus présente, elle m’enveloppe complètement, je me fonds totalement en elle et je m’imprègne de son essence car elle me relie aux autres mondes. Cette forme lumineuse m’attire plus avant vers ce qui paraît être une caverne avec une très grande voûte. Comme la brume commence à se dissiper, j’aperçois devant moi une table aux proportions immenses placée au centre de cette gigantesque caverne. A nouveau, je me sens irrésistiblement attiré vers cette table. Je suis soudain envahi par un sentiment de majesté, d’excitation et d’intelligence dynamique et je comprends alors que l’atmosphère de cette caverne est remplie d’électricité. Devant cette table imposante se trouvent des marches d’escalier recouvertes d’un luxueux et moelleux tapis rouge. Huit marches m’amènent devant la table sur laquelle je découvre un livre ouvert, aux dimensions colossales. L’énergie de ce livre m’attire et je me mets à utiliser ses pages comme autant de marches me permettant de grimper au sommet afin d’avoir une meilleure perspective de ce livre formidable. 

Maintenant, je m’installe confortablement et je pénètre dans le Grand Livre de la Terre. Je suis réceptif aux enseignements qui vont m’être communiqués. Le Grand Livre de la Terre est maintenant d’un accès facile. Aussi, je commence à feuilleter ses pages en recherchant certaines époques ou structures de mon histoire planétaire auxquelles je suis particulièrement sensible ou des lieux que j’aimerais découvrir. En utilisant mes capacités multidimensionnelles, je pénètre plus profondément au sein du Grand Livre de la Terre. Je choisis une période déterminée et je la regarde se dérouler devant mes yeux pendant qu’on me présente d’autres lignes temporelles. 

. Ce principe est nécessaire à toute créativité et il convient d’être responsable dans la visualisation et la conception de notre futur. Le principe créateur comprend une petite dose de sons, de l’imagination, de la confiance, de la volonté et de l’intention auquel il convient d’ajouter un but, un plan.. J’abandonne tout sentiment d’isolement en réalisant que la partie ne peut être séparée du tout. Je distingue les plans intégrés dans de plus vastes ensembles. L’énergie de mutation modifie mes vieux modes de pensées et m’ouvre à de nouvelles possibilités.je reçois comme je donne, la pensée est créatrice, chacun crée sa propre réalité et les pléadiens sont attirés chez nous car ils ont à y apprendre. Tout ce que je décide de créer peut fonctionner si je crois en sa puissance et si je possède quelques trucs pour le faire. Les Pléadiens nous offrent ces « trucs ». Je remets en cause les systèmes et voyage dans le temps, pénétrant dans les systèmes qui ont besoin de changement. 

Enseignements de notre famille de Lumière – Barbara Marciniak canalisation des Pléiadiens 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...