La religion dit Kryeon : obstacle à l’unité

 

« Kryeon, vous parlez d’unité, mais qu’allons-nous faire des religions ? »

gifs automneCertains affirment qu’il s’agit là du plus grand écueil sur le chemin de la paix. Car c’est la religion qui a provoqué tant de guerres et de dissensions entre tous ceux qui ont foi en Dieu, mais dont la manière de croire diffère. L’intolérance règne !

 

Permettez-mois de vous présenter quelques concepts. Au commencement, Abraham, le père du monothéisme, connaissait l’existence d’un seul Dieu. On lui donna cette information dès le début. Il fonda les tribus autour de ce concept d’un Dieu unique qu’il adora ; il comprit le sens de la création et honora ce Dieu unique. La vallée de l’Indus vit naître la noble religion qu’est l’Hindouisme. Son principe de base était que tout ne faisait d’UN. Les hindous rendaient hommage à l’essence d’unicité en toute chose. Certains pourraient commenter : « Bien sûr, mais voyez ce qui s’est passé : aujourd’hui, ils ont une foule de dieux ».

 

Nous vous disons ceci : tous les dieux de l’hindouisme renvoient à l’Un. Dans la pensée hindoue, tous les dieux peuvent devenir l’Un, et l’Un peut se multiplier. Cette notion est similaire à la croyance qu’entretenait Abraham en un Dieu créateur de toutes choses. La même énergie colossale engendra le Seigneur Bouddha, qui a proclamé l’unicité de toutes choses – de la poussière que l’on foule jusqu’au soleil : tout ce que l’on voit, tout ce que l’on perçoit ne fait qu’Un. C’est Dieu et c’est vous. Juste avant de s’éteindre, il a fait une déclaration que plusieurs ont oubliée : « Vous ne devrez vouer de culte à personne. Je ne désigne aucun successeur, car nous ne faisons tous qu’Un ».

 

A l’instar des hindous et d’Abraham, Bouddha connaissait la nature humaine et incitait ses disciples à découvrir leur propre centre en eux-mêmes, et non à le cherche en autrui. Alors apparut le Maître de l’amour proclamant : « Dieu est amour ». le Christ diffusa un message sur l’unité de l’amour de Dieu. Il rendit aux humains leur pouvoir, leur faisant savoir à quel point ils étaient honorés. Les Béatitudes furent prononcées : « Heureux les doux, car ils hériteront de la Terre ». Et vous voilà ici, doux guerriers ! S’agit-il d’une prophétie ? Jésus a aussi enseigné comment effectuer une guérison, comment réaliser l’abondance, durant notre vie ici-bas. Il a enseigné que l’unité de Dieu résidait dans le pouvoir de l’amour.

 

Pour sa part, Mahomet a rencontré un ange dans une grotte, c’était l’archange Gabriel. Celui-là même qui s’adressa à Moïse dans le Buisson ardent, l’ange de la communication. Je le sais, parce que j’y étais. A cette occasion, Gabriel a transmis à Mahomet un message qui lui a permis de fonder l’imposante nation de l’Islam. Voici ce qu’il dit : « Il n’existe qu’un seul Dieu ». Que fit Mahomet de cette pensée ? Il unifia les tribus arabes dans le but de leur faire goûter la joie et la paix du Dieu unique d’Israël.

 

Mahomet rendit hommage à Abraham. Le saviez-vous ?

Relisez ses paroles. Saviez-vous que les tapis de prière devaient à l’origine être tournés en direction de Jérusalem ? Que lors de son ascension, Mahomet avait consulté Abraham et le Christ ? Son livre l’affirme clairement ! Ainsi, les nations de l’Islam adoptèrent la vision d’Abraham et s’unirent au Maître de l’amour. Voilà la vérité. C’est ainsi que tout a commencé. Mahomet parlait d’unité. Il est mort jeune, animé de cette vision, assassiné dans sa ville natale par la famille tribale même qu’il tentait d’unifier.

 

Nous soutenons que les religions ne sont pas en cause, car elles sont d’une même essence, celle qu’ont prêchée les pères des grandes traditions spirituelles sur Terre. Toutes ont pour noyau l’unité, la sagesse et l’amour de Dieu. Le problème, c’est ce que les êtres humains en ont fait.

 

Série Kryeon : Un nouveau départ, canalisé par Lee Carroll – Tome VII page 141

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...