La parabole de Mobie

Quel est ce mot ? Il s’agit du mot passage et je vais maintenant vous conter la parabole de Mobie afin de vous l’expliquer. 

La parabole de Mobie dans PARABOLES aux MIRACLES 220px-HRSOA_AsherDurand-First_harvest_wilderness_1855Mobie était un indigène vivant dans une tribu. Il ne connaissait rien du monde moderne, mais il était très intelligent. Des rumeurs circulaient au sein de son clan selon lesquelles existait une autre civilisation disposant d’une technologie merveilleuse défiant l’imagination. Evoluant dans une communauté dont la technologie se limitait à l’usage de la roue, il avait entendu dire que cette cité, située sur la côte, était peuplée de gens d’apparence différente et disposant de moyens incroyables. Ce peuple parlait une autre langue et se comportait de façon étrange. 

Mobie apprit également que certaines pierres et certains tissus, considérés comme communs dans sa tribu, possédaient une grande valeur aux yeux de ces gens-là. On lui dit encore : « Si tu leur apportes suffisamment de pierres et d’étoffes, tu pourras obtenir tout ce que tu désires en échange ». Il décida finalement d’en avoir le cœur net. 

Il prit la décision de quitter sa tribu et de partir à la recherche de cette haute civilisation. Il savait que ce peuple était différent et qu’il parlait une autre langue, mais peut-être parviendrait-il à l’assimiler. Il partit donc. Un jour il parvint enfin à cette ville située sur la côte. Elle était peuplée d’êtres ayant une physionomie étrange et il fut immédiatement remarqué. Les habitants de cette cité se demandaient d’où il venait, mais ils étaient sages et l’accueillirent chaleureusement, car il apportait avec lui toutes sortes d’objets rares et de valeur, ce qui lui donnait l’aspect d’un homme d’une grande richesse. Aussi, acceptèrent-ils Mobie, bien que ne comprenant pas son langage. Il vécut dans cette cité pendant quelque temps, réalisant qu’il y avait encore beaucoup à découvrir à son sujet. Puis, il apprit que de l’autre côté du vaste océan, existait une autre civilisation encore plus brillante ! On lui déclara qu’il pouvait s’y rendre à bord d’un grand navire qui effectuait fréquemment la traversée. Il décida donc de s’y rendre. 

Tout se présentait pour le mieux. Mobie disposait de ce qui était nécessaire pour commencer et obtenir ce qu’il souhaitait. Il circula quelques instants le long du bastingage de ce merveilleux vaisseau aussi grand qu’un immeuble ! Il était immense ! Mais, lorsqu’il arriva sur la passerelle d’accès, un problème survint ; ceux qui recevaient les passagers refusèrent de le laisser monter à bord. Il leur offrit les pierres et les tissus qui lui avaient ouvert toutes les portes jusqu’à présent, mais ils secouèrent la tête et persistèrent dans leur refus.  Mobie fit plusieurs tentatives infructueuses, puis décida d’examiner les autres voyageurs. Peut-être comprendrait-il ainsi ce que les officiels exigeaient pour le laisser passer ? Cela paraissait simple. Les passagers leur remettaient simplement quelque chose, mais chaque fois que Mobie tentait sa chance, ces derniers secouaient la tête et pointaient leur doigt dans une autre direction. Mobie ne comprenait pas. Apparemment, il lui manquait quelque chose. 

320px-Zagoryanskiy_Bugry_Kliazma dans PARABOLES aux MIRACLESFinalement, il se trouva un homme sage qui, après avoir observé ce qui se passait, lui apporta son aide. Bien que cet homme ne parlât pas le langage de Mobie, il lui montra du doigt une petite cabane où régnait une certaine activité. En fait, on y faisait des affaires. Mobie était très intelligent et comprit que l’homme tentait de lui faire comprendre que la cabane lui apporterait la solution. Donc, Mobie se rendit dans cette cabane et remarqua que l’on négociait quelque chose qui s’appelait, il l’apprit plus tard, un « billet ». Mobie échangea alors certaines de ses pierres et riches étoffes contre un morceau de papier. Puis, il retourna sur la passerelle, la gravit, s’arrêta et présenta son petit but de papier à l’un des hommes qui lui avaient si souvent refusé l’accès à bord. Cet officiel arbora un large sourire et autorisa Mobie à monter sur le bateau. Il s’installa dans une cabine de première classe et le navire partit en direction d’un autre pays. 

Mobie avait beaucoup appris sur cette culture inconnue. Bien que très compétent et possédant des marchandises précieuses, il avait cependant besoin de les échanger contre quelque chose de très spécifique, de petite taille, représentant une grande valeur et indispensable pour voyager. Cette petite chose concrétisait son intention d’obtenir un droit de passage et d’effectuer la traversée. 

Très chers, vous allez découvrir que ce qui fonctionne avec une certaine énergie ne fonctionne pas nécessairement avec une autre. Mobie avait besoin d’un billet pour son passage, tout comme certains d’entre vous parviennent à ce Nouvel Age grâce à des attributs éclairés qui ont toujours agi auparavant. Ces attributs symbolisent certaines énergies que vous avez utilisées et des idées qui vous ont soutenu grâce à des pouvoirs spécifiques, de profondes méditations et des recettes pour le nouvel Age. Mais, aujourd’hui, certains estiment qu’aucun de ces attributs ne leur procure les résultats escomptés. Ils se heurtent à un mur et le « passage » leur est régulièrement refusé. Ils n’obtiennent plus aujourd’hui les résultats d’hier. 

Pour obtenir son billet, Mobie dut se rendre dans un endroit précis ; je vais vous dire comment cet endroit se nomme maintenant. C’est un lieu qui ne peut être dissimulé à l’Esprit : il s’agit de l’Intention pure combinée à l’estime de soi. C’est aussi simple que cela. Vous devez vous rendre en ce lieu différent de tous ceux que vous connaissez et vous adresser à Dieu en ces termes : « Montre-moi ce que j’ai besoin de savoir. Je suis prêt, avec mon intention pure, pour le passage. JE SUIS ce que JE SUIS ». Puis tenez-vous prêts à recevoir ce billet que vous avez réclamé avec tant de pureté. 

Aucune cérémonie ni aucun rituel empreint de l’ancienne énergie ne vous ouvrira le passage. Il est temps de rejeter toutes vos idées préconçues à propos de « ce qui marche » pour pouvoir approcher Dieu. Aujourd’hui, c’est vous qui êtes différents et c’est votre pouvoir qui représente le point focal. Acceptez votre Ange d’or et regardez ce qui surviendra !  (Ce qui revient à proclamer la réalité de votre Moi divin). 

Ce n’est pas grâce à vos actions que les rites de passage vous sont offerts. Ce n’est pas, non plus grâce à ce que vous avez appris. Ils le sont grâce à votre reconnaissance de l’Ange d’or en vous ! Il s’agit d’intention et d’affirmation de votre essence spirituelle  t il n’existe rien de plus puissant dans l’univers en ce moment que le pouvoir de la conscience humaine et l’intention sacrée ! Quand vous formulerez celle-ci, un billet vous sera fourni en une fraction de seconde et vous danserez sur cette passerelle qui vous conduira à une cabine de première classe. Puis, vous suivrez votre voie. Ce nouveau processus est empreint de tant d’amour ! Rien de semblable n’a existé sur cette planète, à ce jour. Vous vous trouvez à une époque dotée d’une énergie très particulière et vous disposez de dons extraordinaires. 

Qu’est-ce qui a provoqué cette différence ? C’est la prise de conscience que vous méritez d’être ici. Ceux qui craignent l’obscurité restent toujours dans la pénombre ! Ceux qui crient « malheur  moi » quand surgit un problème se réfugient d’eux-mêmes dans les ténèbres. Quel que soit le niveau de leur spiritualité, ils n’ont pas encore découvert le « billet ». Ils n’ont pas encore découvert où se trouve la lumière – l’ange intérieur – l’étincelle divine qui brille dans l’être humain. 

Quiconque quittera cet endroit aujourd’hui devrait avoir un laissez-passer. Cela parce que nous vous aimons ! Il s’agit de votre billet de première classe sur lequel est écrit « Bienvenue à la maison ! » Voilà ce que signifie vivre en ce Nouvel Age ! C’est pourquoi vous lisez ces mots ! 

Maintenant, considérez les petits caractères imprimés sur le billet. Vous y liez des mots comme : guérison, prolongement de la vie, paix, amour, bonheur suprême et réel. Tous ces bienfaits sont disponibles dès maintenant. Vous n’avez qu’à réclamer le  pouvoir en vous et revendiquer le billet que vous méritez. 

Ainsi s’achève une autre réunion. L’émotion de mon partenaire reflète ce que nous ressentons pour vous. Il n’y pas de moment plus grand que lorsque nous parlons au cœur de l’être humain ! Ceci est spécial ! Reconnaissez le sentiment du foyer en vous. Sentez-vous protégés ! Car vous l’êtes vraiment ! Nous savons les épreuves que vous avez traversées. Nous connaissons vos contrats. Nous savons où se trouve le billet. Il est détenu par l’Ange d’or en vous … et il vous appartient de vous en saisir. 

Et il en est ainsi. Kryeon. 

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 176 – La rénovation de la Famille. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...