Les leçons d’un temps ancien

 

Je veux vous parler ce soir de votre vie spirituelle. 

 

Cette soirée est appropriée car, comme l’annonça la prophétie, nous avons eu une éclipse du soleil, une éclipse totale de lune durant cette décennie comme on dit. La prophétie est la suivante ; dans les derniers  jours, il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre. Et ce qu’on appelle ces événements cosmiques, prévus par ce qu’on appelle de véritables prophètes qui virent les changements, se produiraient. Ces entités des temps anciens savaient que, lorsque l’amant de l’Enchanteresse la recouvrirait de son ombre, elle deviendrait un être nouveau. C’est ainsi que ces événements furent spirituellement compris à savoir que le soleil mourant en son cycle et renaissant de son éclipse, de même cela représentait le fait d’entrer dans une matrice cyclique et d’en ressortir avec une nouvelle destinée. Ces événements annonçaient la vision lointaine qu’il adviendrait un nouveau ciel, prophétie accomplie maintenant. Et il y aura une nouvelle terre ; cela ne manquera pas de se produire, comme le promet la prophétie. 

Les leçons d’un temps ancien dans RAMTHA nous parle Lisbonne1755

  

Vous devez garder à l’esprit qu’à l’époque où je vécus, il y a de nombreux, nombreux éons – il y a trente cinq mille ans et quelques jours – le cosmos et le plan terrestre avaient un aspect fort différent d’aujourd’hui et les forces dynamiques qui existaient entre deux lunes qui étaient en relation avec la terre créaient un environnement bien différent de celui dont vous jouissez aujourd’hui ; cependant, même dans ces temps-là, à cause du chaos créé par l’homme dû à son manque de sensibilité envers la nature et sa propre humanité, advint une condition des plus infortunées qui amena ce qu’on appelle une épuration du monde entier. Vous voyez, à mon époque, il y eut cette ère au cours de laquelle je naquis, parmi un peuple hautement spirituel dont l’hérédité était issu d’au-delà de l’Etoile Polaire qu’il ne pouvait pas voir. 

 

Et les Loi des traditions populaires, comme vous le dites, étaient alors transmises oralement et grâce à des cartes stellaires extraordinaires inscrites sur les murs des palais bâtis à l’intérieur des montagnes. Celles-ci rapportaient l’aventure de la véritable hérédité de mon peuple telle qu’elle fut transmise à ce système stellaire-ci avec son soleil jaune de même que l’histoire de leur colonisation. Et, à l’époque où je naquis, la terre entière était recouverte d’une épaisse couche nuageuse – elle était dans une matrice d’au – exactement comme la grande planète Vénus l’est aujourd’hui ; Vénus est dans une matrice d’eau. 

 

[…] Au cours de ma vie et en ces temps-là, il y eut une formidable révolte contre un groupe de gens, des gens dont la technologie était superbe. Lorsqu’ils firent la guerre avec leur technologie, ils déchirèrent le voile qui existait à mon époque. Lorsque ce voile se déchira, toutes les eaux se condensèrent, comme on dit, provoquant pluies, hivers et glace. Et de nombreuses belles choses qui existaient jadis sur de vastes régions de la terre où elles jouissaient d’un climat tempéré se retrouvèrent soudain en péril, n’étant pas préparées au contact ni d’un soleil ni d’un froid directs, résultant de l’éclairement du soleil dans les régions les plus proches des Pôles. Nombreuses furent les choses qui périrent. Je les vis moi-même périr durant ma vie. 

 

Nombreux sont les ossements encore figés, les ossements de créatures exotiques vivant sur des territoires qui déconcertent les scientifiques car il est impossible que de tels arbres, que cette flore, cette faune et ces bêtes, de même que ces insectes, aient pu survivre dans de telles région. Mais ces gens n’ont pas la chance de comprendre que la cause n’a pas été un changement des pôles. Il s ne comprennent pas que la terre ressemblait jadis à Vénus et que, du fait de la couverture nuageuse, il n’y avait pas de glace. Lorsque la couche nuageuse se brisa et que la lumière du soleil et le rayonnement furent directs, l’eau gela car elle était plus éloignée de ce qu’on appelle la lumière solaire. Nous connaissions désormais les conditions hivernales qui, en un seul après-midi, figèrent jusqu’aux mammouths les plus grands dont vous ayez entendu parler, les créatures gigantesques, alors qu’ils étaient en train de paître dans d’exquises pâtures ; ils moururent de fris en un seul instant. Cela se produit à mon époque, non pas il ya dix mille an ni huit mille ans ou même quinze mille ans ; cela se produite à mon époque. 

 

Quel est donc le problème de la datation au carbone ? La datation au carbone n’est efficace que s’il existe un rayonnement solaire ; mais s’il n’existait pas de radiation solaire directe il y a trente-cinq mille ans, vous allez vous trouver devant un petit problème avec la datation au carbone. Combien d’entre vous comprennent cela ? Bien. Le fait est donc qu’à mon époque la négligence de gens très intelligents qui se faisaient la guerre les uns aux autres provoqua la déchirure de la protection nuageuse, cause grands déluges, alors qu’ils tentaient d’écarter les bêtes sauvages de leurs territoires avec les lasers chauds et directs. 

 

Mes ancêtres et les Anciens savaient que cela allait se produire, ils l’avaient prévu. Je ne survécu que parce que ma mère, de même que les nombreux pèlerins de ce qu’on appelle la Lémurie, traversèrent les régions marécageuses de ce que vous appelez le Pacifique et du Yucatan qui étaient les forêts humides, pour atteindre le territoire d’Onai. Nous survécûmes à ce qui frappa notre patrie. 

 

Issu du livre de Ramtha : La civilisation humaine, les origines et l’évolution – aux éditions AdA – Introduction : la réalité n’est qu’un rêve – page 45… 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...