Naissance de la Sagesse Ancienne

gif et floatiesEh bien, vous savez, les cultures qui vinrent ici n’avaient jamais eu une école ancienne. Ils n’en avaient jamais eu. Le concept d’école ancienne, bien qu’on le retrouve partout dans tous les univers, est originaire d’ici ; c’est ici qu’il existe réellement. Pourquoi donc ? 

  

Parce que les personnes de la terre sont dans une telle confusion par rapport à ce qui vaut d’être préservé du fait de leur mixage particulier entre les Dieux et la nature elle-même ; ils ne savent pas ce qui est désirable pour la voyage de  dans un costume humain. Leurs pensées à ce sujet sont fort troubles ; elles sont emplies de confusion. Le voyage d’une école ancienne de sagesse est par conséquent important car les gens ici oublient réellement qu’ils sont des créatures spirituelles. Ils l’oublient. Ils sont davantage enivrés par l’enchantement de leur humanité que nulle part ailleurs. 

C’est ainsi que de ces temps de chaos il y a trente-cinq mille ans naquit d’un barbare et de son peuple l’amorce du concept d’un enseignement spirituel, mystique, par exemple la niton de trouver la vérité sur le Dieu Inconnu non pas dans une machine mais dans les mécanismes de la nature et l’importance d’observer l’oiseau nocturne sur un nid près de moi et toutes les générations qui revenaient faire là leur nid. Grâce à la nature, j’appris ce qu’est la vie, non pas la vie fanatique mais la vie. Et, lorsque je fus descendu de mon rocher, je m’appliquai au cours de notre marche à donner à mes généraux cette connaissance. Et nous trouvâmes une grande forêt que je nommai Sambhala, avec un grand arbre en son centre. Et je pris mes généraux et les fis se tenir la main autour de ce géant. Et ils étaient si petits en comparaison avec cette créature magnifique. Et je les priai de répondre à cette énigme : cet arbres, que sait-il que vus ne savez pas ? 

Naissance de la Sagesse Ancienne dans RAMTHA nous parle shambhala

cette grande et merveilleuse question marqua, il y a trente cinq mille ans, le début de l’éveil spirituel car il s’agissait d’un éveil par rapport à la vie et du fait que nous sommes interconnectés avec elle. L’extase comme dans les bras du Seigneur de la Forêt, cela et ma blessure, firent que des cendres de la technologie et de fabuleuses créatures – l’espèce humaine issue de différentes régions du Néant – que des cendres de cette convergence s’éleva cette question, que sait-il que vous ne savez pas, ce qui sonna naissance à une quête spirituelle pour l’humanité. Cessez de vous battre cessez vos récoltes assez longtemps pour méditer sue la valeur de la vie. Cessez vos divertissements assez longtemps pour méditer sur vote mortalité. Cessez tout ce que vous êtes en train de faire assez longtemps pour poser une question ; « lorsque je ne serai plus, le ciel et la lune seront-ils toujours ici ? » Oui. « Ces arbres seront-ils toujours ici ? » Quelques-uns. « Le sol sera-t-il toujours ici ? Oui. Que sait-il donc que vous ne savez pas, vous qui êtes mortels face à l’immortalité ? Que sait-il que vous ne savez pas ? 

Belle question à poser à des gens occupés qui n’ont jamais pris le temps de penser à leur vie. 

[…] J’enseignai donc à mon peuple comment vivre leur vie, non pas en s’en abstenait mais en s’éloignant de ce qui est ennuyeux et fastidieux – parce que nous fîmes cela en chemin ; noue levions le camp et marchions. Je leur appris à vivre d’une manière plus simple, car la simplicité contient en elle-même la promesse d’une conscience supérieure. Je leur enseignai à être conscients, à sentir le vent, à sentir les changements subtils de la terre, des saisons, à être à l’unisson avec la terre. Ils devinrent ainsi à l’unisson avec la nature. Ils étaient dignes d’être préservés. Bien sûr, ils vivaient toujours leur vie mais ils étaient plus nobles, plus sages. Ils n’étaient pas hypocrites. Ils n’étaient pas fanatiques. Leur vie était magnifique et c’était lu choix de rester en arrière. Si tel est votre choix, si vous voulez avoir des enfants, ayez des enfants et soyer un père remarquable pour eux, une mère remarquable pour eux. Enseignez-leur la vérité, non pas la philosophie. Si vous voulez rester ici et cultiver les champs, cultivez les champs mais faites-le dans la joie, pas comme un fardeau car vous imprégnez la terre de graines d’espoir ; telle est l’attitude que vous devez avoir. Et ne prenez jamais à quiconque rien qui ne soit pas à vous. Créez-le pour vous-même. Voici ce que je leur enseignai de même que le fait qu’ils étaient eux-mêmes l’élément divin et qu’ils devaient appliquer cette connaissance dans leur vie. 

Voilà une vie spirituelle, une vie où l’Esprit passe en premier, le corps en second

Issu du livre de Ramtha : La civilisation humaine, les origines et l’évolution – aux éditions AdA – Introduction : la réalité n’est qu’un rêve – page 50… 

Une Réponse à “Naissance de la Sagesse Ancienne”

  1. redwatch dit :

    un bon blog ésotérique comme on les aime!

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...