Auto-régénération

gif et floatiesLes cellules de votre corps sont continuellement remplacées sans même que vous songiez à ce processus. Pourtant, les nouvelles cellules focalisent fidèlement leur attention sur la réalisation de vos croyances et de vos directives. Même si elles sont neuves, elles perpétuent votre identité, surtout si vous continuer à leur transmettre les mêmes directives. Vos cellules, vos molécules, vos atomes et particules subatomiques sont tous doués d’intelligence, ils communiquent les uns avec les autres parce que leur tâche collective est de réagir à votre apport. Vous choisissez les codes de conscience qui expriment le mieux vos objectifs de vie selon le degré de conscience que vous avez acquis. En tant que principal auteur de vos croyances, considérez notre requête : émettez-vous des directives en vue de guerroyer contre votre forme biologique en raison de conflits dissimulés ? 

Votre corps est le réceptacle de tout ce que vous et votre lignée ancestrale avez vécu : les joies, les peines, les traumatismes de cette vie et au-delà. Tout est conservé dans vos gènes. Vous devez apprendre l’art de la tranquillité et du silence pour vous aventurer profondément à l’intérieur et accéder à ce savoir. Vous portez diverses souffrances non résolues résultant de ce que, à votre avis, on vous a fait subir, des traumatismes qui n’ont jamais été traités ni intégrés parce qu’ils n’ont jamais été compris. Les actes de violence et les expériences d’agression sexuelle abîment l’âme, et vous répétez sans cesse ces expériences jusqu’à acquérir une vision plus vaste t enfin choisir un autre dénouement. Des expressions telles que « toujours », « jamais » et « à jamais », employées pour vous décrire ou retracer votre comportement, sont des pistes linguistiques se référant à des existences antérieures. Les événements traumatisants laissent derrière eux des « trucs non réglés » qui doivent être compris à partir d’un contexte plus large pour être libérés du corps. Les délibérations et les consensus en vue d e guérir sont renégociés constamment. Guérir, c’est traiter, traiter, c’est ressentir, et ressentir, c’est guérir ! 

D’un point de vue spirituel, vous passez des accords ressemblant à ceci : « Je vais aborder ce problème non résolu avec toi pour que nous puissions le guérir en découvrant une solution harmonieuse ». Vous êtes doué du libre arbitre, qui vous permet de faire ce que vous voulez ; nous vous conseillons de ne causer aucun tort à personne, parce que, quoi que vous fassiez, tout vous revient. Si vous faites du tort à vous-même ou à autrui, vous vous enfermez dans un cycle de cause à effet ; vous rejouez des scénarios similaires dans le but d’exercer votre libre arbitre ou d’en changer l’issue en modifiant vos choix. Personne ne va vous réserver une marmite en enfer si vous êtes pêcheur. Mais le seul moyen de vraiment apprendre à connaître votre libre arbitre, c’est de subir le retour de ce que vous créez. Pour cette raison même, l’existence est bienfaisante, interactive, bienveillante. 

Pendant un instant, examinez les pensées et les attitudes qui vont à l’encontre du principe qui fait de vous l’auteur de votre vie. 

Où, quand et en quoi êtes-vous une victime ? Dans quels domaines de votre vie sentez-vous que vous pouvez légitimement blâmer les autres pour votre condition ? Qui vous a fait quoi ? Qui vous a causé du tort ? Qui vous a violenté, en cette vie ou dans d’autres ? Un ressentiment sous-jacent qui finira par causer la maladie accompagne souvent toute idée du genre de celles-ci : « la vie est cruelle, injuste, dure et brutale » ; « il n’y en a jamais suffisamment » ; « c’est la faute à quelqu’un d’autre ». Ce ne sont que quelques exemples de croyances et d’attitudes restrictives qui obstruent la circulation de l’énergie cosmique et de la force vitale qui vous relient aux mystères du multivers. D’un point de vue  plus empreint de pouvoir, demandez-vous : « A quelles difficultés non résolues ai-je affaire ? Pourquoi ces gens sont-ils dans ma vie ? Quelle est la leçon spirituelle que recèlent ces expériences et quel rôle jouent-elles ? Comment puis-je changer mes actions et engendrer une résolution harmonieuse de ces accusations victimisantes ? » 

Vous devez agir en faveur de votre propre bien-être ; retrouvez votre pouvoir et dites oui à de nouvelles manières d’expérimenter avec l’existence. Autrement, si vous ne réagissez pas aux messages, vous indiquant qu’il faut transformer votre vie, les leçons se manifesteront dans votre corps et provoqueront des troubles. Vous vous sentez peut-être fermé et vous souffrez, et par nécessité, vous vous voyez forcé de prendre le temps de régler une situation que vous redoutiez et que vous esquiviez. Equilibrez votre journée en allouant du temps à l’apaisement de votre esprit. C’est uniquement ainsi que vous intégrerez avec succès les énergies accélérées et préserverez l’équilibre de votre système nerveux. Il faut vous livrer à un nettoyage émotionnel ; les sentiments sont censés être ressentis. L’énergie accélérée vous emportera dans les régions profondes de la mémoire, peut-être douloureuse à évoquer : les traumatismes sont conservés dans vos cellules et vous devez surmonter la souffrance pour vous souvenir des événements chargés émotionnellement qui nuisent à votre santé. Il sera peut-être difficile de vous rappeler les blessures causées par des sévices sexuels subis en très bas âge. Malgré tout, la douleur peut être évacuée en intégrant l’expérience et en purifiant vos souvenirs. Votre vie est pleine de sens ; elle a sa raison d’être car vous avez créé tout ce que vous vivez afin de découvrir votre pouvoir personnel et d’effectuer des choix qui libéreront votre esprit du cycle sans fin du désespoir. 

Extrait du livre SAGESSE DES PLÉIADES – Guérir le long des lignes temporelles: BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions – page 134

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...