Qu’est-ce que la pensée….

floatiesQuand un homme se sert de son corps mental, c’est-à-dire quand il pense, une vibration naît dans son corps mental, et cette vibration produit deux effets distincts. Le premier est l’émission d’ondes ; ce sera l’objet du présent chapitre. Le deuxième effet, la production des formes-pensées, sera étudié au chapitre suivant.   

Une vibration dans le corps mental a tendance, comme toutes les autres vibrations, à se transmettre à toute matière ambiante capable de la recevoir, de même que la vibration d’une cloche se transmet à l’air ambiant. Par suite, l’atmosphère étant imprégnée de matière mentale qui réagit très facilement à de telles impulsions, il se produit dans la matière du plan mental une onde qui se prolonge dans toutes les directions, exactement de même que l’onde circulaire qui se propage à la surface d’une eau tranquille autour du point où est tombé un caillou. 

Dans le cas de l’onde mentale, la propagation ne s’effectue pas dans un seul plan géométrique, mais suivant toutes les dimensions du monde mental. 

Les rayons de pensée se croisent dans toutes les directions sans interférer, de même que les rayons de lumière sur le plan physique. De plus, la surface enveloppe de l’onde est diversement colorée et opalescente. Mais ses couleurs s’affaiblissent à mesure qu’elle se propage. Comme nous l’avons déjà dit, la vibration mentale a tendance à se reproduire dès qu’une occasion lui est offerte. Par suite, chaque fois qu’une onde atteint un autre corps mental, elle tend à y faire naître des vibrations analogues à celles qui lui donnèrent naissance dans le premier corps. C’est-à-dire que lorsque le corps mental d’un homme est frappé par une onde de pensée, il en résulte dans son esprit une tendance à produire une pensée analogue à celle qui existait dans l’esprit du générateur de l’onde. 

L’onde de pensée devient de moins en moins puissante à mesure qu’elle s’éloigne de sa source, et il est probable que la variation est proportionnelle au cube de la distance au lieu du carré dans le monde physique, à cause de la dimension supplémentaire. Cependant ces vibrations mentales perdent leur puissance beaucoup moins vite que les vibrations de la matière physique, et elles ne cessent d’être appréciables qu’à d’énormes distances de leur origine. 

La distance que peut atteindre une onde de pensée, la force et la persistance avec lesquelles elle agit sur un autre corps mental, tout cela dépend de la force et de la précision de la pensée originale. Ainsi, une forte pensée se propage plus loin qu’une pensée faible, mais la clarté et la précision sont plus importantes que la force. 

D’autres facteurs influent sur la distance atteinte par l’onde de pensée : ce sont la nature de la pensée et la résistance rencontrée par l’onde. Ainsi les ondes qui se propagent dans la matière astrale du type le plus grossier sont bientôt étouffées par une multitude d’autres vibrations de nature analogue, de même qu’un son est rapidement étouffé par le bruit d’une grande ville. C’est pourquoi les pensées ordinaires de l’homme moyen, qui sont concentrées sur son Moi, qui ont leur origine sur la subdivision inférieure du plan mental, et descendent immédiatement sur la subdivision correspondante du plan astral, ont des effets relativement restreints. Leur puissance dans ces deux mondes est limitée parce que, si violentes qu’elles soient, il existe au même niveau un immense océan de pensées de même nature parmi lesquelles leurs ondes se perdent rapidement. 

Au contraire, une pensée dont l’origine est à un niveau supérieur a un champ d’action beaucoup moins encombré parce que, de nos jours, le nombre de pensées de cette nature est très petit. A ce point de vue, la pensée théosophique constitue presque à elle seule un échelon dans la classification des pensées modernes. 

Il y a évidemment des gens de caractère religieux dont les pensées sont aussi élevées, mais elles sont moins bien définies et moins précises. La pensée scientifique elle-même est rarement de la même catégorie, de sorte que pratiquement, il existe un vaste champ libre pour la pensée théosophique dans le monde mental.  Titre original anglais : « The Mental Body » par Arthur E.POWELL http://misraim3.free.fr/divers2/corps_mental.pdf 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...