Notre potentiel humain de 2011

floatiesPar la pratique de l’attention éclairée et constante, durant les périodes réservées au repos comme durant les activités quotidiennes, nous commençons à réaliser notre potentiel humain, par étape, chacune empreinte de conscience. Nous commençons à noter des indices d’une conscience qui se développe : nous sommes plus patients, plus généreux et plus compatissants. Nous sommes plus énergiques, nos requérons moins de sommeil, nous sommes mentalement plus alertes et nos rêves nocturnes et diurnes sont plus lucides. 

Ce qui semblait solide autrefois le paraît moins maintenant. Ce qui semblait d’une similitude ennuyeuse et uniforme est maintenant apprécié par sa condition unique. Des phénomènes qui paraissaient terriblement incontrôlables, attirants de manière imprévisible à un moment donné et par la suite répugnants, sont maintenant perçus de manière qui n’engage pas tant de réaction. On s’accroche moins à ce que l’on désir de peur de perdre et on repousse moins ce qui est devenu indésirable. Les oscillations entre l’espoir et la peur se font plus rares. L’attitude face à ce qui arrive change et on laisse les choses être comme elles sont, moment par moment, dans le calme et la douceur. 

Que nous fassions l’expérience d’objets, de pensées ou de sentiments, nous sommes plus confortables car tout est beaucoup plus fluide, spacieux et paradoxal. Nous réalisons lentement que la nature essentielle de tout phénomène existe au-delà de l’esprit conceptuel qui cherche la permanence et le contrôle. Nous ne pourchassons pas nos pensées, nos émotions et nos sensations éphémères et nous ne leur accordons pas trop d’importance. Nous savons qu’elles se dissoudront pour réapparaître plus tard. Nous observons simplement le spectacle en cours et nous prenons plaisir au jeu infini de la vie. Notre conscience est ancrée solidement comme une montagne impossible à déplacer, quoique perméable. Nous permettons au flot des transitions constamment en mouvement de circuler autour de nous et à travers nous. Et dans ce grand lâcher-prise, nous découvrons une paix merveilleuse. 

Le processus d’éveil exige des initiés qu’ils débarrassent leur esprit, leur nature sensible et leurs corps physique des débris toxiques accumulés, que ceux-ci soient le produit des dernières conséquences karmiques de vies antérieures ou le résultat de comportements nuisibles ou développés au cours de la vie actuelle. Etant de plus en plus libérés de nos obscurités intérieures, nous devenons tout à fait attentifs au moment présent, sensibles aux énergies subtiles – ces hautes fréquences harmonieuses dont j’ai parlé plus tôt. Nous aimons nous aligner sur ces fréquences subtiles, cultiver et faire circuler notre force de vie, sentir notre interconnexion aux éléments, la Terre, le Ciel et les autres êtres. Notre conscience interdimensionnelle en croissance dissout de plus en plus notre sentiment de séparation et de peur. Courageux, nous ne somme spas trop rigides, insistants, compulsifs ou exigeants de nous-mêmes ou des autres en raison des jugements que nous porterions. Réveillés et alertes, nous ne sommes pas suffisants, prétentieux ou léthargiques. Nous sommes remplis d’énergie et comblés par la vie. Comme le suggère un de vos proverbes populaires : « Vit simplement afin que tus les êtres puissent simplement vivre ». 

Extrait de la série Kryeon  canalisé par Lee Carroll – 2011 Devenir – Eveiller le grand potentiel Humain – page 151 – propos de Kryeon, Hildon, Chandra et Flex, Anna, grand-mère de Jésus, invité spécial : Simion, recueillis par Martine Vallée. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...