Le Christ métaphysique, par Kryeon ( Suite )

Dans ce chapitre, vous lirez un bref exposé concernant la vision métaphysique de Jésus-Christ ainsi qu’un aperçu de ce que croient les métaphysiciens. Cet enseignement a été communiqué par channeling (sous la responsabilité de l’esprit divin) dans l’amour le plus pur, par l’entité Kryeon. Ce fut la première transmission par channeling. La pensée de Kryeon est ici rapportée selon la perspective de l’auteur. 

Ce chapitre n’a pas pour but de convaincre, de défendre ou d’alimenter de quelque manière que ce soit une cause ou un système de croyances. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui est rapporté ici, ou si vous êtes mal à l’aise en lisant ces visions, nous vous suggérons d’arrêter votre lecture et de revenir à ce qui vous convient mieux. Toutefois, si vous choisissez de la poursuivre, cette information pourrait vous être utile. 

——– 

floatiesLa croyance métaphysique veut que Jésus-Christ soit l’un des plus grands maîtres ascensionnés qui ait jamais visité la Terre. Il est venu nous apporter la vérité, l’amour et nous fournir un exemple de vie. Lors de son passage sur terre, plusieurs ont écrit ce qu’il a fait, nous léguant un extraordinaire compte rendu de son séjour parmi nous. Après son départ, plusieurs ont canalisé ses enseignements à partir de l’Esprit (qu’on appelle l’Esprit saint), dans la vérité… et l’amour. Certaines de ces communications sont comprises dans les livres du Nouveau Testament ; elles ont été traduites et retraduites plusieurs fois et transmises à travers les générations depuis 2000 ans. Les métaphysiciens croient aussi que d’autres maîtres, peut-être aussi puissants, peut-être même Jésus lui-même, se présentant sous la forme d’autres maîtres, ont visité d’autres régions culturelles de la Terre où les habitants avaient besoin de voir des êtres qui leur ressemblaient physiquement. Lors de chaque visite, il/ils ont apporté à peu de choses près le même message d’amour universel. (Certains croient même que Jésus n’est pas mort et qu’il a continué à enseigner après avoir quitté le Moyen-Orient.) 

Les chrétiens vous diront que, puisque les écrits (communications par channeling) sont souvent confus, il faut faire confiance à l’Esprit saint (l’Esprit) afin d’avoir la sagesse nécessaire pour comprendre le message. Pour le métaphysicien, ceci revient à dire tout simplement que le même Esprit inspirera les écrits et dévoilera leur signification. Sur ce point également, la plupart des dirigeants religieux en place ne peuvent s’entendre sur ce que révèle l’Esprit ni pour déterminer qui est qualifié pour écouter ! Ceci nous amène à constater la très grande fragmentation de l’organisation des disciples de Jésus. 

Pour le métaphysicien, ce qu’il y a de plus malheureux dans l’histoire de la venue de Jésus sur terre, c’est ce que les hommes au pouvoir en ont fait. Les paroles de Jésus ont été traduites et interprétées de façon à abaisser et à détruire l’esprit et la volonté de l’homme. On a dit par exemple que : « l’homme est indigne », « il est né dans le péché », « personne ne peut atteindre la perfection », « il n’y a rien que l’homme puisse faire par lui-même pour s’élever au-dessus de sa condition », « l’esprit de l’homme est pécheur », « vous êtes nés avec l’héritage d’aller en enfer après la mort », « puisque vous ne pouvez rien faire de valable, vous devez vous en remettre entièrement à une autorité supérieure », « si tout se passe bien pour vous, cela ne dépend pas de vous ». Les chrétiens apprennent très tôt qu’il faut offrir sa vie à Jésus pour s’élever au-dessus de cette fange, c’est-à-dire de sa propre indignité humaine. 


On a raconté que les hommes avaient tué le Fils de Dieu. Les chrétiens enseignent que l’homme doit éprouver de la culpabilité et que Dieu apprécie son repentir. Par la suite, Dieu lui accordera son pardon. La métaphore de Jésus étant le berger et les hommes, ses moutons, est répétée encore et encore dans les écrits (comme vous le savez, on ne s’attend pas à ce que des moutons pensent par eux-mêmes). 

Ce concept est le plus grand fossé qui sépare la croyance du Jésus métaphysique et celle du Jésus des chrétiens. Les métaphysiciens ne croient pas du tout que Jésus a voulu cela. Ils ne croient pas non plus que Jésus voulait être adoré en tant que divinité. Ses paroles ont un tout autre sens pour ceux qui embrassent la nouvelle croyance universelle, et le récit de sa mort n’a pas, non plus, la même signification. 

Les métaphysiciens croient que chaque être humain est né avec une base spirituelle et possède en lui toute la puissance de Dieu, n’attendant que le moment de servir dans un contexte spirituel. Ils croient aussi que chaque être est responsable de sa propre vie et de son propre pouvoir. Lorsque vous remettez votre vie à Dieu, cela ne signifie pas que vous en perdez le contrôle, mais plutôt que vous le prenez bien en main en vous servant des enseignements de Jésus (et des autres maîtres) pour vous guider et profiter du pouvoir qui a toujours été vôtre à travers le temps. Jésus n’est pas venu pour faire de nous des moutons. Il est venu nous enseigner comment éveiller le berger qui sommeille en chacun de nous ! C’est ce qui s’appelle prendre le contrôle de son pouvoir. 

Les métaphysiciens sont concernés par l’ici et le maintenant (même s’il y a souvent une publicité tapageuse sur les à-côtés de moindre importance, tels les précédentes incarnations, les ovnis et les phénomènes psychiques). Le vrai métaphysicien se préoccupe de l’amélioration du Soi par l’étude de l’utilisation des lois universelles enseignées par Jésus (et les autres), pour s’élever à un niveau plus élevé de conscience, pendant son séjour sur la Terre.
En d’autres mots, ils croient qu’ils peuvent profiter d’une meilleure vie, avoir la paix, la santé et la joie sur terre en puisant dans la puissance de Dieu, laquelle est disponible pour tous (comme l’enseigne Jésus). Ce faisant, ils aident à élever le niveau de conscience de la planète par la prière, le véritable but de notre séjour sur la Terre. 

Cette croyance universelle pourrait bien être tout simplement considérée comme appartement à une autre secte, une parmi les centaines d’autres qui existent actuellement. En quoi est-elle donc différente ? Les métaphysiciens représentent-ils simplement un autre groupe d’individus qui croient connaître Dieu mieux que quiconque ? Dans ce cas, ils ne diffèrent en rien des autres ! Cela pourrait peut-être être vrai. Après analyse, voyez ce qui distingue vraiment la croyance métaphysique des autres croyances : toutes les croyances humaines sont respectées, aucune n’est rejetée ; les métaphysiciens ne sont pas des évangélistes, ils ne sont pas endoctrinés (les spécificités sont souvent laissées à la discrétion de l’individu) ; il n’y a aucun centre de pouvoir humain, les règles s’imposent d’elles-mêmes et ne sont déterminées que par l’individu ; et la plupart du temps, les métaphysiciens croient dans l’enseignement de l’amour universel de Jésus et le mettent en pratique. 

 

Série Kryeon, canalisé par Lee Carroll – dans La graduation des temps. Tome 1 – pages 137 – aux Editions Ariane. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...