Le pouvoir du son

 

La révolution chantante 

-       J’ai entendu récemment une histoire fascinante au sujet d’un film présentement en circulation et qui s’intitule La révolution chantante (The singing revolution). Il s’agit d’un mouvement stratégiquement non violent créé par les Estoniens pour mettre fin à des décennies d’occupation soviétique. Les Estoniens se disaient que, tant qu’ils ne verseraient pas de sang, les Soviétiques (dirigés à l’époque par Gorbatchev) ne pourraient envoyer des chars d’assaut pour écraser la manifestation. Les gens de ce pays se mirent donc à chanter. A un moment donné, ils étaient un million à chanter en même temps. 

Je trouve assez incroyable qu’un acte aussi simple que celui de chanter ait pu avoir un tel effet ! Je comprends que le chant n’était pas le seul facteur en cause, mais il semble avoir joué un rôle très important. Comment les sons peuvent-ils avoir un effet si puissant sur une telle situation ? Que se passe-t-il alors au niveau vibratoire ? 

 

Nous ne commenterons pas cet événement particulier (en Estonie), mais nous pouvons commenter l’action exercée par le son dans une telle situation. 

 

gifs musiqueTout d’abord, la voix humaine possède la capacité naturelle de communiquer l’émotion, les formes-pensées et les énergies subtiles. Quand la voix est associée à l’intention, le son possède un pouvoir qu’il n’a pas autrement. Quand on réunit deux personnes ou davantage, on crée alchimiquement une troisième force, une troisième énergie qui dépasse les individus. C’est l’ »union » des « pouvoirs d’intention » générés par les personnes en présence. Ainsi, si plusieurs centaines ou milliers d’individus chantent avec une intention commune une chanson que chacun connaît bien, plusieurs phénomènes peuvent se produire, et c’est ce qui pourrait expliquer le départ soudain des chars et des soldats. 

 

Considérons la chose sous trois aspects. 

Premièrement, la troisième force. Elle se compare à un individu qui ne posséderait pas de corps ; c’est un phénomène énergétique. Elle est créée par l’intention et par les sons, par les chansons chantées par les individus. La troisième force est un rassemblement collectif d’énergie, possédant une force palpable qui affecte les individus d’une façon bien particulière. Elle peut conférer du courage, de la force et de la détermination. Elle peut aussi, selon l’intention qui l’anime, briser la carapace autour d’un cœur fermé. Evidemment, les soldats qui entreprennent une action militaire doivent par nécessité fermer leur cœur sinon ils ne pourraient exercer la violence contre leurs semblables. 

 

Par conséquent, si des milliers de personnes chantent la même chanson avec la même intention, particulièrement si celle-ci est non violente, la troisième force ainsi créée traverse « l’armure » autour du cœur de ceux qui son rassemblés pour les attaquer. Etant donné que l’ouverture du cœur et une action individuelle, certains soldats éprouverais cette ouverture avant d’autres. Inévitablement, cela mènerait à l’abandon de l’action militaire entreprise. 

 

Le deuxième aspect implique la physique interdimensionnelle et résulte de l’interaction de la troisième force avec une probabilité  future. Il s’agit d’un sujet plutôt ésotérique, et nous tenterons donc de le simplifier. Lorsque des soldats sont envoyés à un certain endroit en vue d’une attaque, une probabilité s’insère dans la trame temporelle du proche avenir où un tel événement peut vraisemblablement se produire. De par sa nature même la troisième force, qui paradoxalement, est créée à l’intérieur des contraintes du temps, en l’occurrence par ceux qui chantent une chanson, agit hors du temps. Alors, parce que l’intention est non violente, la probabilité s’incère dans la trame temporelle et rencontre celle d’une attaque par les soldats. Les deux intentions interagissent créativement dans un vortex d’énergie interdimensionnelle, une réalité que votre science ne fait que commencer à comprendre. 

 

Le troisième aspect est lié à ce que nous appellerions le soi supérieur de chaque personne. Cet aspect se situe « hors » du temps et de l’espace, mais il peut affecter directement les événements se produisant dans le temps et dans l’espace. Cet aspect supérieur du soi est actif quand l’individu est dans un état d’amour, de compassion et de non-violence. C’est un registre vibratoire particulier de la conscience. Si une seule personne barrait la route aux chars, cela n’aurait pas le même effet. C’est uniquement lorsque des centaines de personnes se rassemblent et s’unissent dans une intention commune de compassion et de non-violence que leur expression supérieure se révèle. 

 

Pour des soldats dans une telle situation, c’est une expérience bien particulière que de voir soudain disparaître ce qui leur cachait la lumière ainsi que leur connexions aux autres humains, et de s’apercevoir qu’ils ont une arme à la main. C’est surréaliste. L’essentiel, ici c’est qu’il s’agit d’un acte individuel pour chaque soldat que d’abaisser son arme et de permettre à la troisième force et à l’expression supérieure de soi de l’influencer. Et c’est un moment créateur dans le temps, celui où une chanson, une vibration sonore, jointe à l’intention, particulièrement celle de la non-violence et de la compassion, change la probabilité d’une catastrophe en une éclosion de l’esprit humain. 

 

Les Hathors et Tom Kenyon - Issu du livre : 2009 La Grande Transformation – L’année de la cocréation – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – page 105 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...