L’amour par Omraam

 

foatieslAimer sans attendre d’être aimé – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 20

Chacun a ses soucis, ses problèmes, et si vous attendez toujours qu’on vous aide et vous comprenne, qu’on vous aime, vous ne serez jamais heureux. Quelqu’un sera peut-être près de vous un moment, mais le moment suivant il ne sera plus là, et vous souffrirez. C’est pourquoi je dis à la jeunesse : «Si vous attendez toujours d’être aimés, vous souffrirez parce que vous comptez sur des choses trop incertaines. Un moment on vous aimera, mais le moment suivant on ne sait pas ce qui va se passer. Il ne faut pas compter sur l’amour des autres. Il peut venir, bien sûr, il peut venir même sans arrêt, et s’il vient, il est le bienvenu, mais il ne faut pas compter dessus.» Voulez-vous être heureux? Ne demandez pas d’être aimés, mais aimez, vous, jour et nuit, et vous serez sans arrêt dans le bonheur. Peut-être qu’il vous tombera un jour un amour formidable… Oui, pourquoi pas? Cela peut venir, mais ne l’attendez pas.

L’amour universel - Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 19

Le bonheur, c’est d’aimer à l’infini, de ne pas s’arrêter sur un être ou deux… ou dix… ou cent… Continuez à aimer ceux que vous aimez, mais aimez aussi les anges, les archanges, toutes les hiérarchies célestes, le Seigneur, et votre famille, vos amis s’en trouveront enrichis, renforcés, embellis, purifiés à cause de ce que vous nourrissez de tellement sublime dans votre coeur et dans votre âme. Elargissez le cercle de votre amour pour avoir des échanges avec toutes les créatures supérieures dont vous recevrez des inspirations, un soutien, une protection…

L’âme a soif d’infini – Extrait des Oeuvres Complètes – Volume 20

Quoi qu’ils fassent dans la vie, qu’ils aient un métier, une famille, de l’argent, des loisirs, beaucoup de gens ne sont pas heureux, et ils ne savent pas pourquoi. C’est pourtant très clair : ils n’ont pas su répondre aux besoins de leur âme. Le besoin de l’âme, c’est de vivre dans l’espace infini, dans l’immensité. Or, constamment les gens compriment leur âme, l’entravent, l’étouffent ; ils veulent qu’elle se contente de bricoles, d’occupations mesquines. L’âme souffre et se plaint : « Pourquoi m’avez-vous déracinée? Mon élément, c’est l’infini, c’est là seulement que je me sens heureuse. » Faites donc l’expérience, au moins quelques minutes, de laisser votre âme se dilater, s’élargir, s’étendre à l’infini.., et observez ensuite comment vous vous sentez. Laissez-là s’évader jusqu’à se fusionner avec l’univers entier, vous éprouverez une sensation indescriptible … Oui, sans arrêt les gens emprisonnent leur âme, car ils oublient qu’elle est fille de Dieu et ne peut être heureuse que dans l’espace infini.

Omraam Mikhaël Aïvanhov – Editions Prosveta.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...