L’économie mondiale

Et la gestion de la richesse.

 gif billetsL’économie mondiale occupe aujourd’hui le devant de la scène. Sans doute serez-vous tous d’accord pour dire qu’elle paraît à cette heure en difficulté. Il faut donc la restaurer, et cela ne s’accomplira pas du jour au lendemain. En fait, ce serait possible, mais l’humanité ne le fera pas. Pourquoi ?

 Entre autres parce qu’elle a pour référence « le passé ». Chacun a sa propre vision idéale d’un temps où les conditions de vie étaient appropriées, où il avait l’impression d’être productif et créatif. Cette vision réside en chacun de vous, comme en chaque structure ou chaque entité. En tant qu’entité, une société commerciale peut très bien posséder, comme un individu cette vision d’une époque particulière dont elle se sert comme mesure comparative.

 En ce moment, la difficulté réside dans le fait que l’humanité désire restaurer l’économie en la ramenant à son état antérieur. Vous dites ; « Ramenons l’économie à ce qu’elle était sous tel président ». Sachez que cela n’arrivera pas… Il n’est pas approprié de revivre une période déjà vécue. Il faut plutôt recréer, redécouvrir et raviver. Le nouveau doit naître de l’ancien ou de ce qui existe actuellement. Tant que vous n’aurez pas fait ce choix, vous continuerez à vous débattre avec des hauts et des bas, qu’l s’agisse de votre humeur ou de votre monnaie. En fait, votre humeur gère les fluctuations monétaires, et ces chiffres que vous voyez à la télévision, influent sur votre humeur.

 Il faut donc changer la mesure dont se sert l’humanité pour faire « le bon choix » ou posséder « la bonne économie ». Pour l’instant, l’humanité dit : « Il faut changer les choses, car nous avons voté pour le changement ». Ce n’est pas tout à fait vrai. Elle a voté pour le mot « changement ». Votre vie n’a pas encore changé. Vous avez voté pour un idéal. Il s’agit cette fois de voir si vous vivrez ou non cet idéal.

 Au cours des quatre prochaines années, vous comprendrez le sens véritable du mot « changement ». C’est ensuite que vous le vivrez. Ce ne sera donc pas immédiatement comme vous l’aimeriez ou l’espériez, et ce n’est pas à cause « d’eux là-bas », qui ne veulent rien changer, mais plutôt à cause de « vous ici » qui n’êtes pas tout à fait prêts au changement à venir. C’est maintenant une période de découverte. Il s’agit de trouver la paix dans ce qui est et ce qui n’est pas. En ce qui concerne l’économie, les hauts et les bas se poursuivront.

 De plus, au moment où vous lirez ces lignes, une ou deux monnaies auront sans doute chuté, échoué, ou seront au bord de l’échec. Elles pourront toutefois être achetées ou absorbées par une autre monnaie mondiale. Dès lors, le monde possédera, dans une certaine mesure, les propriétés foncières ou immobilières associées à ces monnaies, de sorte qu’une redistribution des richesses aura lieu par le biais des devises. Un pays pourra prendre possession d’un autre sans lui faire la guerre pour obtenir ces propriétés, car le deuxième pays se soumettra tout simplement au premier. Ainsi, certaines monnaies disparaîtront tandis que d’autres se renforceront. Toute cette question des devises sera au centre de l’actualité. Au sein de la communauté bancaire, on ne saura pas quelle monnaie renforcer en premier, car dès que l’une montera en puissance, l’autre descendra, et dès qu’une amélioration dans un secteur du monde se produira, un autre se trouvera gravement menacé.

 Tandis que certaines monnaies chuteront, d’autres se renforceront, comme nous l’avons dit, et ces dernières deviendront encore plus prédominantes. Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agira de celles qui occupent actuellement la plus grande place sur la scène mondiale. Voici maintenant comment voir la chose…

 Les monnaies connaîtront la plus forte hausse sont celles des pays les plus endettés, ceux dont la dette peut être recouverte ou redistribuée. Le dollar américain par exemple pourrait donc se renforcer. La devise chinoise, el renminbi [ou le yuan], se renforcera également, tandis que la devise japonaise ainsi que la monnaie européenne subiront possiblement une hausse suivie d’une chute. Pour l’instant, les devises sud-américaines ne subiront aucune fluctuation. Au cours des deux prochaines années, tout le système de valeurs des marchés boursiers sera redéfini. Votre indice « Dow» et tous les autres seront abandonnés au profit d’un autre système, car le précédent ne sera plus adéquat. Comme cette inadéquation suscitera de plus en plus de crainte et de méfiance, il faudra inventer une autre mesure pour les investissements ; avec l’installation de ce nouveau système, on établira des règles protectrices pour les investisseurs. On cherchera à réunir tous les marchés. Ce ne sera donc plus la monnaie d’un seul pays qui servira à évaluer le marché. Onc réera une organisation mondiale qui aura pour fonction de maintenir la valeur de toutes les devises et de tous les marchés boursiers du monde. Au moment où vous lisez ces lignes des gens se réunissent déjà pour étudier cette possibilité ainsi que les moyens de l’exploiter. Nous parlons donc ici d’un événement qui aura lieu dans un avenir très proche.

 L’instauration du nouveau système provoquera l’effondrement de l’ancien, mais il ne s’agira pas d’un véritable effondrement. Il s’agira plutôt d’une absorption de l’un par l’autre, à l’instar d’une société commerciale qui absorbe la dette d’une autre et la coiffe d’un nouveau logo un peu plus attrayant. La même chose se passera donc sur le plan boursier et tout sera très bien présenté afin de vous rassurer. Vous aurez de nouveau le sentiment que vos gouvernements et vos institutions bancaires protègent vos capitaux et ceux des autres. Pendant un certain temps, toutefois, il y aura un sparadrap sur les économies mondiales, particulièrement l’économie nord-américaine ; qu’on e veuille ou non, c’est sur celle-là que sont fixés les yeux du reste du monde. On aura l’impression que si l’Amérique du Nord peut trouver des solutions à ses problèmes, le reste du monde suivra. C’est exactement ce qui se produire.

 Dans un proche avenir, vous assisterez à la diminution de certaines ressources, au contrôle de certaines autres, à la protection de certaines autres encore, et au développement de programmes destinés à soutenir et à renforcer l’économie mondiale. Cette économie doit s’entretenir de la façon dont vous devez le faire, comme nous l’avons précisé plus haut. Certains pays le feront très bine, mais d’autres non, de sorte que vous verrez certaines conditions s’établir sur la planète. Des pays atteindront un apogée, comme un feu d’artifice se déployant aux yeux de tous puis ils seront vite oubliés.

 Ce sera le cas de presque chaque pays, non seulement des Etats-Unis. Le monde désire si ardemment une solution qu’il saisira pratiquement n’importe laquelle qui sera le moindrement prometteuse, même si elle comporte des contraintes inhérentes dont certaines seront invisibles du moins sur le moment ; c’est là le danger de l’époque présente. Ces contraintes que vous ne pourrez discerner sont transparentes aux dires des autres, mais je vous dis qu’elles sont plutôt invisibles. Ce n’est pas la même chose. Soyez donc prudents quant au choix que vous faites à ce jour. Choisissez le monde dans lequel vous désirer vivre ; si vous le faites, vous verrez que votre conscience commencera à appliquer cette même philosophie dans votre vie. C’est la raison de ce qui se passe maintenant. Alors que l’économie mondiale se transforme, que des échanges se produisent, ses dirigeants changeront également.

 Issu de Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll –. Gaïa canalisée par Pepper Lewis, en page 150.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...