Les Reptiliens

Les Reptiliens ont laissé de nombreuses empreintes de leurs passages dans d’anciennes civilisations qui se sont épanouies sur notre terre, comme la civilisation mésopotamienne.

 Mesurant de 1,7 à 3 mètres de hauteur, ces êtres à la peau verte ou blanche, disposent de pieds et de mains palmées, de grands yeux protubérants aux pupilles verticales, d’un corps recouvert d’écailles et certains ont une queue semblable à celle des reptiles. Ils disposent de quatre doigts à chaque main et de trois orteils aux pieds, avec de longues griffes. Leur apparence demeure humaine dans l’ensemble. Les femmes, en particulier, disposent de seins comparables à ceux des femmes de notre race.

Les Reptiliens dans PEUPLES ANCIENS statue10

 Leur apparence physique provoque fréquemment chez nos frères et soeurs le dégoût et la répulsion. Les raisons, profondément inscrites aux coeurs des gènes, résultent des manipulations génétiques qu’une partie de cette race a exercées à l’encontre du véhicule humain. Ce sont eux qui influencèrent le plus notre évolution. Les tablettes sumériennes parlent d’une race de Dieux qui apportèrent des connaissances avancées et créèrent une race hybride d’où seraient issus les dirigeants royaux qui créèrent les cultures qui fleurirent dans les régions de Sumer, Babylone, d’Egypte et Afrique.

 La race du serpent était présente dans les anciennes cultures et l’était de manière voilée au coeur de la classe dirigeante qui gouvernait le monde avant qu’il ne s’écroule. Nous fûmes enfermés par leurs soins dans une prison vibrationnelle capable de nous restreindre à la seule dépendance des sens physiques. Les expériences conflictuelles que nous vivions se répétaient sans cesse et sans l’appui de forces extérieures, jamais nous n’aurions pu briser le cercle temporel dans lequel ils nous avaient enfermés.

 Ces descendants reptiliens incarnés pour la plupart dans des véhicules humains, parties intégrantes des classes dirigeantes de la planète, ne pouvaient accepter que nous leur échappions. Jusqu’au dernier moment, ils essayèrent, par tous les moyens, de nous maintenir dans les basses fréquences.

 Ils nous ont légué une partie de leurs gènes et nous leur devons notre cerveau reptilien. Au niveau anatomique, ce cerveau correspond au tronc cérébral et constitue le haut de la colonne vertébrale. Il se trouve parfaitement protégé, en profondeur, et résiste à la plupart des traumatismes crâniens. Il permet la survie grâce aux comportements primitifs qui assurent les besoins fondamentaux. Il gère d’importantes fonctions, comme la respiration, le rythme cardiaque et la température corporelle. Il est le gardien de réflexes innés et de l’instinct de conservation. Il dispose de programmes qui permettent, lors d’une même situation ou d’un même stimulus, de provoquer des réactions immédiates, des réflexes de sauvegarde.

 Chez l’homme, ce cerveau reçut l’impact des attitudes reptiliennes de domination et de pouvoir, en engendrant haine, peur et hostilité à l’égard de ceux qui n’appartiennent pas au même groupe. Il prend parfois le dessus sur les autres parties du cerveau et engendre des comportements imprévisibles.

 Nous aurons besoin de nos frères reptiliens pour régler ces comportements et assurer un contrôle parfait de toutes les parties de notre cerveau. Nous devons comprendre qu’il existe, au sein de cette race, comme dans la race humaine, des êtres hautement évolués, capables de nous aider sur le chemin de notre retour vers la lumière.

 Ceux qui demeurèrent englués dans les méandres de la personnalité et du désir de pouvoir sur les autres sont partis rejoindre d’autres espaces de vie. Aujourd’hui, nous collaborons avec les seuls êtres évolués de cette race.

 Issu du livre d’Isaac Plotain – Sciences Secrètes -  Tome 3 – L’art de créer le nouveau monde – Retrouvons les fantastiques capacités du véhicule humain

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...