La bibliothèque d’Alexandrie

 

 Il y a quelques années, on m’a donné une information selon laquelle j’avais été l’un des gardiens de la bibliothèque d’Alexandrie dans une vie antérieure. En entendant cette information, je me suis effondrée en pleurs. J’avais peine à arrêter ce torrent de larmes. Mêlé à ces larmes était un tel sentiment de tristesse que je n’arrivais même plus à parler. C’était la première fois qu’une telle chose m’arrivait et j’avoue avoir trouvé l’expérience assez pénible à vivre, mais en même temps, j’avais l’impression de vider un « réservoir » d’émotions, de me libérer d’un fardeau immense.

La bibliothèque d'Alexandrie dans GRANDE TRANSFORMATION Probablement à cause de la puissance de cette expérience, des images de cette vie ont ressurgi. La vision était la suivante ; je suis un vieil homme agonisant sur le sol de la bibliothèque. J’ai la très nette impression de « mourir » de peine. Je ressens une grande culpabilité de ne pas avoir réussi à « sauver »’ le grand savoir contenu dans ce lieu, car au plus profond de mon âme, je compris que c’était là le début d’une période très sombre pour l’humanité. Je croyais que sans cette connaissance, tout serait désormais « limitée. Je me sens à la fois, anéantie et responsable.

 A cette époque, il existait dans le monde plusieurs grandes bibliothèques. Celle d’Alexandrie était située sur un port de mer. Elle semble avoir possédé une énergie très particulière qui n’avait rie à voir avec notre plan terrestre. En fait, cette énergie venait de forces lumineuses extérieures … On a dit que certains documents de cette bibliothèque avaient été conservés ou copiés et envoyés à divers endroits de la planète, dont le Vatican. En faisant des recherches, j’ai découvert qu’il y avait là plus de deux cents salles d’archives, et chacune pouvait contenir plus de deux cent mille documents.

 Puisque que la connaissance est synonyme de liberté, l’incendie de cette bibliothèque faisait-elle partie d’un plan des forces obscures pour faire disparaître toute connaissance ?

Tout d’abord, nous te disons que, effectivement, quand nous regardons sur l’écran de l’intemporel, ta vision est exacte. Nous voyons également tes mains brûler dans les flammes qui détruisent les grandes salles du savoir. Tu y as souffert et tu continues de souffrir du souvenir de ce geste incroyablement destructeur commis contre l’humanité. Mais, contrairement à ce que tu crois et à l’affirmation qui précède, les ouvrages de la bibliothèque furent, au moment de l’incendie, soulagés de leurs limites dans une très grande mesure et purifiés par les flammes. En fait, cette connaissance s’est élevée sous une forme supérieure dans l’éther. Elle a donc été libérée. Le travail que tu accomplis aujourd’hui est lié à cette vie antérieure. Tu es ici pour ramener aux gens le savoir de leur conscience multidimensionnelle. L’une de tes missions en ce moment de l’espace-temps est de poursuivre el travail avec lequel tu es en résonance dans le champ de conscience où ALEXANDRIE maintient sa vibration, mais tu dois libérer cette mémoire et la souffrance qui l’accompagne.

 Cela dit, les lecteurs de ces lignes savent que, à n’importe quel moment et en n’importe quel point de l’univers dimensionnel où existe une structure de pouvoir ou un individu voulant régner sur une race ou sur des êtres sensitifs, il existe aussi un désir de retenir toute forme de savoir et de sagesse, comme stratégie fondamentale de contrôle. La domination des autres ne repose pas uniquement sur le fouet et sur l’épée, car par ces moyens extérieurs, le dominé peut affronter le tyran et le vaincre. C’est plutôt la manipulation des consciences qui permet de contrôler et de dominer les autres, en éloignant de la lumière de l’amour et des merveilles de l’esprit universel (si éloquemment symbolisées par les anciens luminaires), l’individu et la société, pour les laisser se complaire dans les basses vibrations de l’ignorance et de l’obscurité.

 Cela se produit à chaque époque de votre histoire, comme c’est le cas sur d’autres planètes non évoluées de votre dimension, car c’est un aspect de la nature duelle de votre réalité. Et c’est cyclique. Vous construisez et vous incendiez, vous élevez et vous nivelez, vous concevez et vous détruisez, puis vous recréer tout, encore et encore. Alors, nous vous disons, qu’en brûlant, la sagesse continue dans les ouvrages de la grande bibliothèque s’est élevée dans l’éther, où ont été gravées dans les Archives akashiques les visions des êtres éclairés qui ont contribué à l’histoire humaine ; c’est la véritable bibliothèque de la Terre ; tout est inscrit dans les mers infinies du cosmos, depuis la première pensée d’Atum, le Premier Créateur, et depuis le premier atome lui-même. 

Le haut conseil de Sirius - Issu du livre : 2009 La Grande Transformation – L’année de la cocréation – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – page 177

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...