Se pardonner

 

 Se pardonner dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE fybd31al-300x208Le pardon de soi commence par le fait de comprendre que vous êtes sur cette terre pour évoluer spirituellement ; l’esprit n’a que faire de votre niveau de confort ou de bonheur, en autant que vous continuez à évoluer, jusqu’à comprendre un jour qu’il n’est pas nécessaire de souffrir pour grandir. Chaque expérience- même celles  que vous jugez « mauvaises » ou « honteuse » – font partie de votre cheminement vers la plénitude, la joie et l’acceptation inconditionnelle de soi. Lorsque vous avez compris cela, vous pouvez commencer à accepter qui vous êtes, à vous pardonner ainsi qu’aux autres pour les événements passés. Aussi effroyable qu’ait  été mon expérience d’avoir failli tuer ma mère, celle-ci m’a permis d’avoir de la compassion pour les gens aux prises avec un sentiment de culpabilité, quel qu’il soit, même la honte d’avoir tué quelqu’un . J’aurais  vécu  la même chose si je n’étais pas sortie d e la maison en courant ce jour-là, et je serai éternellement reconnaissante de cela.

 Au fil des ans, j’ai appris l’importance de se pardonner pour n’importe quel incident dont on peut se sentir coupable, et pas seulement des choses graves. Tout ce qui affecte négativement notre façon de nous sentir réduit notre être. Par exemple, si vous avez oublié d’aller chercher vos enfants l’école un jour (comme ça m’est arrivé), ou si vous avez manqué un rendez-vous important parce que vous faisiez autre chose que vous ne deviez pas faire, il est temps de vous pardonner. S’il y a d’autres incidents dont vous portez le blâme, aussi petits soient-ils, le temps est venu de lâcher prise.

 Bien entendu, cela ne veut pas dire de ne pas assumer la responsabilité de vos actes, bien au contraire. (Assumer ses actes, c’est affirmer son pouvoir et cela diffère de continuer à vous blâmer ou à avoir honte). Vous devriez faire amende honorable pour vos méfaits et faire tout votre possible pour rétablir la situation. Se sentir coupable ne règle rien, mais agir dans le bon sens peut aider. De plus, en vous assumant et en vous aimant davantage, vous pourrez accepter et aimer les autres plus profondément. Il est possible de vraiment aimer et accepter un aspect de quelqu’un d ‘autre si vous n’y arrivez pas par vous-même.

 Qu’avez-vous fait récemment dont vous avez honte ?

Faites la liste. Mettez tout par écrit, absolument tout ; ce que vous jugez insignifiant comme ce qui vous rend totalement mal à l’aise et vous inspire un grand sentiment de culpabilité ; après avoir fait la liste, prenez le temps de revivre chaque expérience.

 Vous voudrez peut-être retourner dans le passé et vous imaginer auprès de la personne que vous étiez alors (même si l’expérience en question a eu lieu hier, vous avez changé depuis). Passez un peu de temps avec cette personne, en lui expliquant la compassion infinie que vous avez pour elle et dites-lui qu’elle est entièrement pardonnée.

 De plus, examinez les façons dont ces expériences vous ont permis d’avoir davantage de compassion. Ecrivez ce que vous savez appris ou comment vous avez grandi, pour chacune de ces expériences honteuses. Cet exercice peut vous aider à remplacer vos sentiments de culpabilité par de la gratitude envers la personne plus âgée, plus forte, plus sage et plus tolérante que vous êtes aujourd’hui.

 

L’AME SE NOURRIT DE VERITE – Ce que j’ai appris dans mon cheminement vers la joie par Denise Linn aux éditions AdA page 52.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...