Observations sur le changement de guide

Observations de Lee Carroll sur le changement de guides

Voici maintenant quelles sont les observations de Lee Carroll sur différentes expériences humaines lors de changements de guides. «  L’information que j’ai récoltée lors de … séances (de consultation et de rencontres de groupe), additionnée à mon expérience personnelle dans l’application des enseignements de Kryeon, m’a conduit … (à vous proposer) mes conseils d’un point de vue humain, plutôt que du point de vue de Kryeon.  » (1, 159)

«  Souhaitez-vous demander un changement de guides et l’implant neutre? J’ai pu observer de près ce qui se passe alors dans le meilleur et dans le pire des cas. Le meilleur cas se présente quand quelqu’un, pour quelque raison que ce soit, réussit à obtenir un changement de guides pratiquement du jour au lendemain!  » (1, 159)

«  Lorsqu’on interroge ces gens, on découvre que, ou bien le changement a été préparé de longue date sur une grande période de temps et un travail lent et laborieux s’est déroulé jusqu’au moment où l’individu a été vraiment prêt à recevoir l’information et du même coup l’implant, ou bien il y a eu un très fort traumatisme au moment de la requête (tel que la mort d’un proche ou une expérience de vie menaçante). Cela a, en quelque sorte, semblé accélérer le processus. Tout ceci m’a démontré que l’expérience d’un changement de guides a été décrite par Kryeon dans le pire des scénarios afin que nous ne soyons pas surpris si c’est ce qui nous arrive. Cela m’a aussi démontré que le moment choisi pour l’événement n’arrive pas aussi vite qu’on pourrait le croire. Cela peut être le cas, mais cela peut aussi être quelque chose qui a été en préparation pendant une longue période de temps et qui a débuté bien avant que vous ne lisiez les écrits de Kryeon.  » (1, 160)

Lee Carroll décrit une expérience difficile. «  En ce qui me concerne, j’ai effectivement accompagné un homme qui réunissait tous les symptômes classiques du pire des cas présentés dans les écrits de Kryeon : il était prêt à quitter ce monde et n’avait plus aucune raison de vivre, il n’était pas déprimé suite à un revers de fortune ou à la perte d’un amour, il avait plutôt un véritable sentiment d’achèvement sans la promesse de rien à venir. Il avait perdu tout intérêt pour sa famille, ses amis, sa profession et ses loisirs. Plus rien ne l’intéressait. Il était vraiment devenu une personne neutre. Puis, quelque chose d’inattendu, non rapporté (par Kryeon) est arrivé : cet individu est subitement devenu extrêmement sensible à la condition de la Terre. Toute l’injustice de l’homme envers l’homme et de l’homme envers la Terre l’a accablé de façon écrasante, et cela l’a rendu encore plus triste. C’était comme s’il pouvait voir la race humaine avec les yeux de Dieu, mais sans l’amour et la tolérance de Dieu pour tempérer ce qu’il éprouvait. Cela a approfondi encore plus le trou noir dans lequel il se trouvait. La seule chose que je pouvais faire pour lui était de l’aimer. Il devait assumer seul sa transition. Alors que je m’éloignais de cette expérience, je pris conscience de la gravité de ce qui était arrivé.  » (1, 160)

(1) Kryeon, La graduation des temps, Ariane Editions, 1996.
(2) Kryeon, Aller au-delà de l’humain, Ariane Editions, 1996.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...