Médisances sur Kryeon


Médisances sur Kryeon dans KRYEON nous parle 3a78cc85-300x203 L’auteur du texte du « Nouvel observateur » évoque, à propos des « dangers » allégués, le déséquilibre des enfants élevés « pour une mission divine » (sic) et avec d’autres « Indigos », ainsi que le détournement des soins médicaux traditionnels. Mais faut-il parler de « détournement » ou de soins complémentaires ? De plus l’auteur écrit que les « Indigos » sont censés guérir le sida. Or, à ma connaissance, le seul rapport existant entre les « enfants Indigo » et le sida est celui-ci : selon certaines personnes (Gregg Braden, Drunvalo…) des enfants auraient développé une immunité contre une infection par le virus du sida. Ils auraient trouvé le moyen de réactiver quatre codons normalement inactifs. Ayant vingt-quatre codons actifs (au lieu de vingt) leur système immunitaire serait imperméable à toute infection par le virus du sida. (4) J’ignore, bien sûr, si ceci a un fondement réel.

 L’auteur du texte du « Nouvel observateur » range, parmi les « paravents » (sic), un réseau d’une centaine de thérapeutes labélisés « EMF-balancing » (qui requiert l’imposition des mains), des boutiques « Kryeon » et des réunions d’information. Et il précise qu’un premier forum consacré aux « Indigos » a eu lieu à Saint-Malo en 2003. Pourquoi parler de « paravents » ? Il s’agit d’une entreprise commerciale comme il y en a tant, et dont le but n’est pas de « cacher » quoi que ce soit. Le caractère commercial est mis en évidence par les tarifs : 50 euros « la lecture d’un dessin d’enfant indigo » (sic), 764,50 euros un stage de trois jours « pour apprendre à soigner avec l’énergie des anges » (sic). On retrouve cet étalage des prix dans l’émission de M6 de fin janvier 2005.

 La formulation : « pour apprendre à soigner avec l’énergie des anges », n’est pas correcte. La technique d’harmonisation EMF ne fait pas intervenir les « anges ». Référez-vous, à ce sujet, au livre de Peggy Phoenix Dubro : « Un monde de conscience » (éditions Ariane, 2002). Dans l’émission de M6 on a entendu la formulation : « les anges Kryeon » ! Ce pluriel est absurde (même si Kryeon se définit en effet comme étant une entité de type angélique), l’expression correcte étant : « l’entité Kryeon ». La précision et l’exactitude ne sont pas le fait de ces journalistes qui roulent pour le « politiquement correct » (et qui ne font que reprendre la terminologie très approximative et non rigoureuse des activistes anti-sectes) !

 Quant aux « plaintes » le journaliste du « Nouvel observateur » n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent : une affaire en cours d’instruction, à Bordeaux, « où un père demande que l’on retire son enfant à une mère qui fréquentait les ‘‘indigos’’ ». En outre il précise qu’au ministère de l’Education nationale on ne connaît aucun établissement privé hors contrat se revendiquant du mouvement. Mais les thérapies se multiplient à Grenoble, à Marseille et en Gironde. Voilà pour les « plaintes » (si l’on peut dire)… Dans l’émission de M6 on a eu droit à quelques témoignages de mécontents, comme on le voit un peu plus loin.

 

Propos d’Alain Moreau spécialiste dans la publication de documents d’actualités et d’enquêtes

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...