Voyage du Serpent à plumes

 

Voyage du Serpent à plumes dans FRANCHIR LE SEUIL MILLENAIRE Serpent%20a%20plumes Il y a plus de vingt ans, Gerardo Barrios, un Sage maya, entama une quête en vue de comprendre et de confirmer l’exactitude des calendriers sacrés mayas. Il se rendit dans différents villages d’Amérique centrale  à la recherche des Sages mayas les plus traditionnels, et ce dans des régions tout à fait reculées. Il voulait savoir s’ils utilisaient tous les mêmes calendriers. A l’exception de certaines différences dans les noms et dans les termes employés, la plupart de ces calendriers se ressemblaient. En 1988, dans le cadre de cette quête, il se rendit, accompagné de neuf autres mayas, dans un village extrêmement reculé où les Mayas traditionnels avaient consacré leur vie à entretenir le feu du temps depuis des milliers d’années. Ces gens-là alimentent ce feu jour et nuit et considèrent cet acte comme une prière pour la paix sur terre. Après cinq jours de marche dans la forêt dense, Gerardo et son équipe finirent par atteindre ce village. Les anciens savaient, grâce à leurs visions, que ce groupe arrivait ; on offrit des séances de divination à es dix Mayas et seuls cinq parmi eux furent admis dans le temple sacré du village. Gerardo était l’un d ‘eux.

 Une fois à l’intérieur du temple, l’un des Sages prit Gerardo à part afin de lui parler en privé. Il commença par lui raconter l’histoire du Serpent à plumes (Kulkulkan), une énergie sacrée de la Terre représentée par un serpent et qui se déplace dans l’ensemble du pays. Il fallut deux autres visites à ce village pour que l’histoire soit racontée intégralement. Les Sages mayas du village expliquèrent comment cette énergie revient périodiquement et lui montrèrent sur la carte qu’il avait apportée avec lui où et quand elle était apparue. Plus tard, lorsque Gerardo entreprit des études historiques, il eut connaissance d’événements, tel que le grand éveil spirituel du Tibet dans les années 50, le mouvement pacifiste contre la guerre du Vietnam dans les 60 et l’existence du leader tel que Martin Luther King.

 Ces Sages déclarèrent que ce Serpent à plumes a l’intention de descendre vers le sud du continent américain, le long de la colonne vertébrale de notre mère la Terre, jusqu’au lac Titicaca dans les Andes, où il sera présent en 2012. Si on devait consulter une carte de l’hémisphère occidental et repérer les chaînes de montagnes s’échelonnant de l’Alaska en Amérique du Nord jusqu’au Chili en Amérique du Sud, on découvrirait qu’elles dessinent une ligne continue se déroulant du nord au sud. Cette chaîne de montagnes fut décrite comme l’épine dorsale de notre mère la Terre. Ce mouvement d’énergie doit être terminé afin de maintenir l’équilibre de notre mère la Terre. L’énergie possède également un cycle qu’elle doit suivre et respecter afin de créer l’équilibre nécessaire pour maintenir l’harmonie sur cette planète.

 Cependant, ce mouvement a rencontré une barrière qui a stoppé son avance et qui reflue vers le canal de Panama, là où le sol fut creusé et où de l’eau fut déversée en travers de l’épine dorsale des continents. Lorsque cette énergie sera bloquée, il en résultera peut-être des désastres semblables à ceux pouvant survenir lors de la fracture d’une colonne vertébrale, ce qui affecte alors le fonctionnement de l’ensemble du corps humain. Gerardo apprit que des cérémonies spirituelles devaient être organisées afin d’aider à l’écoulement naturel et harmonieux de cette énergie du Serpent à plumes ; lorsqu’il exprima son souci concernant l’ampleur de la tâche, les Sages lui dirent de ne pas s’en faire à ce sujet et que des aides apparaîtraient afin de mener ce travail à bien : celles-ci arrivèrent peu à peu au Guatemala, en novembre 1995.

 

Channeling de Kryeon : Franchir le seuil du millénaire – Reno, Nevada -  Février 2000 - canalisé par Lee Carroll – page 300.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...