Les liens amoureux à TELOS

 

Gif cupidon Les relations expérimentales sont permises parmi les jeunes, car leurs hormones sont particulièrement actives et ils manifestent une urgence de s’aventurer dans ce domaine. Nous ne les contraignons pas à réprimer leurs désirs naturels. Quand ils atteignent l’âge de treize ou quatorze ans, nous les autorisons à expérimenter la sexualité entre eux – mais toujours sous la supervision des prêtres. Ces êtres d’une grande sagesse préparent notre jeunesse à se montrer mature et responsable en ce qui a trait aux relations sexuelles. On permet ensuite aux adolescents de faire par eux-mêmes l’expérience de ce qu’on leur a enseigné. Leur sexualité s’exprime toujours avec pure joie et délices. Tôt ou tard, leur besoin d’avoir plus d’un partenaire se tempère, jusqu’à ce que naisse le désir mûr d’un engagement. De ce fait, nos jeunes adultes à Telos sont libres d’expérimenter leur sexualité ; il s’agit d’un aspect du processus de croissance.

 Comme il est expliqué dans le premier livre, vient un temps où deux âmes destinées l’une à l’autre s’uniront – peu importe les raisons – afin de poursuivre un apprentissage spirituel ensemble, soit par affinité, soit par une forte attirance entre elles. Il s’agit généralement d’un engagement à évoluer davantage et non pas forcément à se livrer l’un à l’autre en permanence ; lorsque deux âmes s’allient par les liens du  mariage, chacune rend hommage à l’autre comme partie d’un tout divin ; ces relations amoureuses présentent rarement des tensions et sont susceptibles de se poursuivre des années durant, voire plusieurs siècles.

 Si, à un certain stade, les deux compagnons jugent leur expérience ensemble terminée, ils se séparent en toute amitié avec beaucoup d’affection à la suite d’un accord mutuel. Ils se disent : « Je te remercie, chéri(e) de cette merveilleuse occasion qui m’a permis de grandir au sien d’une relation avec toi et de tout ce que nous avons appris au cours de route. Je te remercie de l’amour, de la tendresse et de l’affection que nous avons partagée, de la croissance spirituelle et de la sagesse que nous avons acquise conjointement. Restons amis tout le reste de notre vie, même si nos chemins se séparent et se dirigent vers notre prochaine expérience de vie et l’évolution de notre âme ».

 A Telos, les époux se montrent très tendres l’un envers l’autre. Et lorsque deux âmes sont très longtemps liées par un mariage et qu’elles sentent que leur expérience conjugale est inachevée, elles développent une affinité, même après des millénaires passés ensemble ; il s’agit généralement de flammes jumelles. Tôt ou tard, ces deux âmes adressent une requête auprès du Haut Concile lémurien pour obtenir l’autorisation de s’unir en un mariage sacré, en une union permanente ; une fois deux personnes ainsi liées, il n’y aura plus de séparation entre elles. Habituellement, elles ont passé beaucoup de temps en un mariage engagé, toujours dans une union basée purement sur l’amour source d’un contentement intégral et d’une délectation mutuelle. Les époux envisagent de demeurer ensemble à jamais ou jusqu’à ce qu’ils quittent notre société. Le mariage sacré n’autorise aucune séparation ; ce que vous nommez divorce n’est pas possible.

 La manière dont nous vivons la sexualité et l’acte sexuel est quelque peu différente de vos coutumes. Nos corps n’ayant pas la même densité physique que les vôtres, nous pouvons fusionner avec l’autre beaucoup plus profondément et intimement. Quand nous nous unissons par amour, nos corps physiques ainsi que tous nos chakras fusionnent. L’acte sexuel est à nos yeux une union avec le Divin ; tous nos chakras y participent, en alignement avec le cœur, ce qui engendre une expérience sublime. L’expression de notre sexualité exige que les flammes du cœur s’éveillent d’abord.

 Sur terre, seuls les deux premiers chakras s’activent lors de l’acte sexuel ; ceux de la créativité et de la survie. Et si vous êtes véritablement amoureux, le chakra du cœur participera peut-être à son tour. A Telos, jamais nous ne  nous livrerons à l’acte sexuel en l’absence d’un amour profond entre les deux amants ou dans le but d’obtenir quelque chose ou de manipuler l’autre.

 Etant donné notre degré d’évolution, un nombre plus grand de nos chakras est activé. Nous utilisons les douze principaux, pleinement ouverts, ainsi que leurs douze sous-chakras. Au total, notre sexualité fait appel à cent quarante-quatre chakras. Quand deux êtres partagent un amour si profond, ils fusionnent en tant qu’aspects féminin et masculin du Divin, et l’énergie de cette union se réverbère dans tous le système solaire rejoignant le Dieu père/mère. Les amants marquent ainsi leur gratitude pour cet amour et la chance de ne faire qu’Un. Cet acte devient un véritable amalgame de deux cœurs qui s’allient avec l’énergie du Créateur. Voilà comment nous percevons notre sexualité.

 

Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – TELOS II – CHAPITRE 6 – page 67.

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...