Métamorphose de l’espace-temps

Livre de la Métamorphose de l’espace- temps

Chroniques de l’histoire cosmique, Tome V

Métamorphose de l'espace-temps dans MESSAGES EVENEMENTS livre-de-la-metamorphose-de-l-espace-temps1-150x150«Nous entrons présentement dans un nouvel espace-temps. L’humanité ne sera plus jamais la même, car elle subit une profonde transformation. Un progrès radical dans l’évolution de l’espèce humaine va bientôt se produire, dont les résultats sont inimaginables.»

Notre espèce émerge actuellement d’une relation artificielle au temps pour découvrir un espace-temps intégral où nos corps et nos esprits seront de nouveau synchronisés avec les cycles cosmiques de l’univers. Ainsi, ce volume traite de la signification première de l’espace-temps comme médium de synchronisation d’une humanité qui se découvre d’abord en tant que conscience à l’échelle planétaire, mais aussi en relation avec d’autres civilisations planétaires.

Nous entrons maintenant en phase avec un langage de nature télépathique et universelle. Cet enseignement est en fait un outil psychiquement transfigurant visant à explorer l’espace-temps post-2012 qui sera le nôtre. Une oeuvre magistrale. Les codes révélés.

Voici une présentation du livre offerte par Véronique Coffignal du site http://synchronometre.fr

Les Chroniques de l’histoire cosmique forment un recueil en 7 tomes destiné à nous éveiller et nous préparer à accueillir le prochain cycle, le grand changement, le nouveau paradigme. Le cinquième tome de ces chroniques, Le Livre de la métamorphose de l’espace-temps, nous propose une réflexion sur notre espace-temps.

Il nous présente une vision du contexte dans lequel la vie et la matière évoluent au cours de ce cycle historique de 5 125 ans (3113 av. J-C. à 2012). En décodant les messages laissés par les Mayas, à Teotihuaciexcon ou dans leur calendrier de 260 jours, José Argielles et Stephanie South nous invitent à nous arrêter un instant et observer : «Que suis-je en train de faire de mon temps dans l’espace qui m’a été alloué?».

Au cours de cet espace-temps, notre société est devenue de plus en plus matérialiste et notre civilisation a largement exploré l’espace, tout en ignorant ou méconnaissant le temps. Prônant le culte du progrès technologique, l’être humain a perdu sa reliance aux cycles de l’univers, sa relation à la Terre, à son authenticité, à l’autre bref, à son moi supérieur.

Au fil des pages, vous plongerez dans une profonde réflexion sur le temps, la Terre, l’histoire, notre relation au monde, à l’univers et à la vie. Vous serez amenés à ré-examiner les fondements de notre société, son système de croyances, le conditionnement des pensées dans lequel nous sommes enfermés et les modèles de réalité que nous élaborons tous les jours, ainsi que ceux que nous ignorons…

Nos croyances, nos convictions et nos pensées façonnent un modèle de réalité. Un modèle de réalité s’établit selon un système de croyances basé sur des normes et des conditionnements en fonction d’une époque. Les conditionnements de peur, de limitation et d’imperfection ont créé le monde matérialiste et technologique dans cet espace-temps qui est appelé à se métamorphoser.

Il nous est donné de rêver et de créer un nouvel espace-temps. Une vision idyllique existe dans les potentialités du futur, il appartient toutefois, à notre espèce de la concrétiser. Nous sommes tous des créateurs du futur. Pour que la chenille devienne papillon, l’humanité doit veiller à construire son cocon.

Comment? Les auteurs nous encouragent à porter un autre regard sur l’humain et les différentes civilisations et traditions, pour ensemble créer un monde collectivement uni qui choisit en tant qu’individu de vivre en syntropie – en union – avec la Terre, en symbiose avec la nature, en harmonie avec ses semblables et toute vie.

Dans un premier temps, les auteurs, dans cet ouvrage, nous proposent d’observer et de comprendre l’ancien programme de vie pour ensuite changer notre modèle de réalité au niveau individuel puis, collectif et apprendre à rêver des visions de l’utopie. Dans un monde où l’homme est considéré comme fondamentalement imparfait, la vision de la société idéale telle qu’imaginée par Sir Thomas More dans son livre, Utopia (littéralement «en aucun lieu» ou «lieu du bonheur») est largement considérée comme une chimère, une utopie.

Le modèle de réalité dans lequel nous évoluons actuellement a créé la notion même d’utopie, telle que définie dans Le Robert comme un «idéal qui ne tient pas compte de la réalité» ou une «conception, un projet qui paraît irréalisable». Au cours du processus historique où notre société est devenue de plus en plus matérialiste, notre moi inférieur s’est contenté du minimum.

Installés dans notre confort, nous n’avons plus cultivé l’esprit utopiste. Dépossédés de notre héritage cosmique, les archétypes et symboles sacrés ont été remplacés par des pop stars et nous avons fermé les yeux sur nos rêves de liberté, d’égalité et de fraternité.

Et, en nous considérant comme imparfaits, nous avons créé une société qui reflète cette imperfection. Pourtant, pour entrer dans la nouvelle ère, il nous faudra transcender notre conscience, c’est-à-dire nous élever au-dessus des points de vue historiquement conditionnés.

Dans cet ouvrage, l’utopie est au contraire, considérée comme un modèle de réalité, une possibilité, un projet TOUT à fait réalisable. A l’instar des peuples indigènes où la société fonctionne sans gouvernement, l’utopie est ici regardée comme un modèle de réalité où chaque individu prend un engagement envers la nature, l’univers, les décisions prises en commun, créant ainsi un équilibre.

L’individu est reconnu comme un être possédant l’intelligence autonome de gouverner sa propre vie tant qu’il ne blesse personne. Il établit son propre contrat avec le Créateur. Bien entendu, il croit en un principe de vie créateur et unificateur où chacun vit en syntropie, en union avec la Terre; chaque personne vise à encourager la réalisation du potentiel de chacun. L’autonomie, l’égalité et la loyauté sont les piliers de l’utopie du futur espace-temps en 2013.

Le Livre de la métamorphose de l’espace-temps est résolument tourné vers l’avenir, au-delà de 2012. Il offre les clés pratiques pour aborder ce nouveau cycle, ce nouvel espace-temps auquel nous devons dès à présent consacrer tous nos efforts. Notre perception du temps et de ses cycles, notre autonomie et notre engagement en tant qu’individu à co-créer un monde meilleur, sont les questions fondamentales qu’aborde ce livre.

Le modèle de réalité que nous créons quotidiennement avec nos pensées peut être changé et c’est le chemin que ce tome nous propose d’emprunter. En nous incitant à ré-examiner avec attention les systèmes de croyances qui conditionnent nos pensées, notre relation au temps et à la vie, il vise à reconnecter l’être humain à son environnement naturel, à la planète et à son autonomie en tant qu’individu; bref, à le préparer à entrer dans le nouvel espace-temps, au moment de la synchronisation galactique du 26 juillet 2013.

Le 26 juillet 2013 marque l’entrée consciente de l’humanité dans la noosphère. C’est l’avènement du Sixième Soleil de conscience, la vision du prochain cycle qu’entretenaient les Mayas où l’homme, après avoir expérimenté la matière, apprend de nouveau à se relier aux multiples dimensions de son être et de la réalité; il vit une véritable utopie, individuellement autonome et collectivement uni! – Véronique Coffignal

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...