La peur de l’échec – n°3

 

La peur de l'échec - n°3 dans NOUVEAU DEPART yaou-125x150Vous devez faire face à vos propres attentes, à celles de votre culture, de votre famille ; tous s’attendent à ce que vous réussissiez. Au fait, ceci est présenté sur le mode linéaire.

Comment savez-vous ce qu’est l’échec ?

Vous êtes trop orientés vers le but ! messieurs, écoutez : beaucoup de carrières sont possibles ! Vous avez vécu de nombreuses histoires de réussite qui s’accumulent l’une par-dessus l’autre dans le cadre temporel du maintenant. Mais de cela, vus ne pouvez avoir conscience en ce moment. Ce que vous considérez souvent comme un échec vous mettra à genoux, vous amenant à vous remettre à la tâche pour laquelle vous vous êtes incarnés.

 Lorsque vous vivez en pensant avoir peut-être échoué, ou en appréhendant une chose susceptible de survenir dans votre vie et de provoquer l’échec, peut-être cela vous amène-t-il à l’endroit où vous avez justement demandé à vous trouver. Peut-être est-ce le chemin menant à l’intersection où vous choisirez de dépasser quelque chose d’inadéquat, passant à autre chose, ce qui est la raison de votre venue. Sans cesse votre cœur palpite, répétant cette rengaine ! « Je suis en train  d ‘échouer ! » Mais tel n’est pas le cas. Un si grand nombre d’entre vous ont formulé l’intention de suivre un chemin linéaire qu’ils considèrent comme progressif, comme une succession de périodes de progression couronnées de remises de diplôme. Vous ne pouvez savourer la beauté de ce calendrier, ne voyant pas que, sur le  mode interdimensionnel, vous n’avez aucunement besoin d’acquérir une connaissance avant l‘autre. Parfois, ce que vous trouvez stupide à un moment peut par la suite devenir essentiel ! Ne vous jugez pas, ne remplissez pas de feuille de route, et célébrez plutôt l’endroit où vous êtes maintenant.

 Savez-vous ceci ? Pour moi, les neuf attributs se déroulent simultanément. Lorsque nous aborderons la peur numéro sept, vous saisirez la relation. Curieusement, en additionnant 3 + 7 on obtient 1, qui représente l’énergie du commencement. Tout est interrelié, vous le savez. Les neuf peurs sont exposées en cercle. Allez-y, additionnez 1+2+3+4+5+6+7+8+9 ! La somme, après réduction, montre le cercle des neuf.

 Messieurs, écoutez-vous ? Tout n’est pas conforme aux apparences. Ce que, dans votre réalité à quatre dimensions, vous considérer comme un chemin, un but ou un succès, peut aussi ne préfigurer que le début de quelque chose d’autre. Vous n’avez pas toutes les informations. Certains faits vous seront révélés au cours de votre cheminement linéaire. Donc, ne vous jugez pas ! Tenez-vous droits devant l’Esprit, lui demandant : « Montre-moi ce que je dois savoir » Estes-vous capables de célébrer votre situation actuelle, peu importe ce qu’il advient ? Pouvez-vous lever la main et proclamer que tout arrive au bon moment, que vous êtes divins ? Béni soit l’être humain qui le comprend, car il comprend également que ce calibrage au treillis engendre succès et manifestation aux yeux de Dieu. Dans ces conditions qui pensez-vous à échoué ? Cette peur constitue un coup monté par les humains, et la compréhension spirituelle l’annihile.

 Autre aspect : le long du parcours, avez-vous fait des essais que vous avez ensuite abandonnés faute de résultats ? Les avez-vous rejetés, pensant que l’énergie du moment ne produisait rien malgré vos efforts ? Vous souvenez-vous de l’horloge de l’Esprit, qui se situe hors du temps ? Ne concluez jamais que vos actions ou essais passés n’ont donné aucun résultat dans le maintenant et n’en donneront aucun à l’avenir ! Examinez bien tout le temps passé ! Peut-être est-ce le moment de réessayer ; peut-être cela s’était-il soldé par un échec, alors que maintenant cela pourrait réussir ? Sortez donc de votre espace-temps linéaire ! Les peurs quatre, cinq et six offrent un thème commun : elles sont inter-reliées, que vous le croyiez ou non. Ainsi, nous nous rapprochons de ce thème des tonalités de la lumière. Nous abordons maintenant ce que vous n’avez pas l’habitude d’entendre.

 Tout d’abord, comprenez bien ceci : l’Humanité donne naissance à toutes les tonalités de la lumière qu’elle désire. Les humains créent l’énergie désirée grâce au pouvoir cocréateur qui leur est propre. Tous les humains peuvent choisir de se rendre dans les lieux les plus obscurs ou les mieux éclairés possible et se mettre à créer, utilisant alors les teintes qu’ils souhaitent. Et ils seront également capables de générer les pouvoirs obscurs s’ils le désirent ; oui, cela est vrai. Avez-vous pensé que le pouvoir de la conscience humaine pouvait se résumer aux seuls faits lumineux ? Détrompez-vous ! Avec le libre arbitre, toutes les tonalités sont concevables. Pour créer l’ombre, cela nécessite peut-être davantage, mais cette utilisation des différentes tonalités fait partie de l’expérience de cette planète. C’est l’ancien paradigme qui a emprisonné la conscience collective dans la peur, renforçant dès lors les pouvoirs de l’ombre.

 Le choix de l’humanité fut de déterminer ce qui serait désormais considéré comme normal, quelle énergie habiterait la planète, à quelle fréquence vibratoire celle-ci s’installerait au cours de l’histoire, et ce, jusqu’au point culminant de ce nouveau millénaire. Voilà ce qui explique votre  place à ce point de l’histoire, ce que personne n’aurait pu concevoir ! 

 

Kryeon : Tome VII – Un nouveau départ, canalisé par Lee Carroll – page 229. Channeling de Newport Beach, Californie, Décembre 2001.

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...