Tout est symbolique

 

Gif fleurs tournesol Les peuples de jadis et les survivants des grands cataclysmes dispensèrent oralement leur connaissance de la Terre. Les contes, les poèmes, les chants et les balades épiques étaient bien davantage que de simples divertissements. Plusieurs personnes avaient pleinement conscience qu’un partage multidimensionnel de la réalité faisait partie de la vie terrestre et leurs fables soulignaient l’importance de comprendre et de reconnaître les actions des multiples formes de vie intelligente qui occupaient le même espace-temps. Il y a des millions, voire des milliards d’années, diverses formes de vie intelligente observaient la Terre depuis leurs palaces célestes, lesquels ressemblaient à de petites lunes mobiles en orbite autour du globe et exerçant une surveillance étroite. A certaines époques, la vie intelligente résidait loin sous la surface terrestre et des civilisations entières optèrent pour ce mode de vie, se soustrayant à des êtres qui les pourchassaient à travers l’espace intersidéral.

 Tout est symbolique d’une certaine expression de l’énergie, et les symboles prolifèrent sur la Terre tout autant que les insectes. La nature représente un système qui soutient et aliment votre identité, et ce, en collaboration avec des activités célestes qui procurent continuellement une structure et une signification à l’existence terrestre. Afin de vous éveiller et d’accepter votre pouvoir personnel, il faut vous sortir du déni et activer les sensibilités intuitives qui permettent de discerner la vérité de la supercherie ; le chaos endémique qui afflige votre monde représente votre propre conscience qui s’éveille. Autrefois, les humains choisirent ensemble de se couper de leurs facultés intuitives, et aujourd’hui ils paient chèrement cette ignorance auto-imposée. Sur la Terre, le caractère sacré de la nature préside à la vie, et l’éloquence mathématique inscrite dans ses motifs rappelle sa planification précise et son ordre impeccable. Bien avant les tumultes globaux survenus il y a près de douze mille ans, les gens vivaient dans le respect de l’ordre naturel et s’en servaient pour mieux comprendre sa technologie mystique. A divers époques au fil des âges, on rendit hommage à la Terre, qui était un ancêtre de la création. Lorsqu’on reconnut qu’elle était un être vivant, sa perception consciente de tout ce qui était survenue au sein et au-delà de son domaine fut enseignée à ses habitants ; l’élément prépondérant de ce savoir partagé, c’est que la précision de la nature reliait ses parties les plus infimes aux schèmes cosmiques les plus grandioses.

 Il faut un temps où des sociétés secrètes furent fondées afin d’être détentrices d’anciennes connaissances importantes. A l’origine, ces organisations étaient animées d’intentions pures ; à leurs yeux, le savoir issu du passé avait une valeur inestimable pour l’avenir. Ces sociétés étaient d’avis que lorsque les gens seraient guéris du grave traumatisme causé par la catastrophe globale, ils seraient mieux en mesure de saisir les vastes complexités de leur héritage. La responsabilité de préserver une information secrète est lourde, et au fil du temps, les dépositaires du savoir ancien furent mis à l’épreuve.

 Ils finirent par perdre leur route. Ils firent un mauvais usage de leur pouvoir, et plusieurs d’entre eux se mirent à thésauriser, à exercer un contrôle sur autrui et à empêcher le public d’accéder à de l’information essentielle. Réitérant un autre cycle et une autre version du jeu de la vie sur la Terre, la plupart des gens abdiquèrent leurs facultés supérieures de se souvenir et de guérir, et choisirent plutôt de vivre dan la peur, avec l’ignorance qu’ils s’étaient imposée. Les dépositaires de l’information séculaire devinrent bientôt l’élite dirigeante et se servirent de ce savoir dans leur propre intérêt. Exerçant un contrôle depuis les coulisses, ils déformèrent la vérité ; ils détruisirent ou dissimulèrent les preuves de l’existence civilisation antérieures. Bientôt, les sociétés secrètes s’allièrent en une conjuration silencieuse et se ramifièrent dans chaque domaine de la culture mondiale afin d ‘exercer leur influence souterraine sur les progrès de la société.

 Les symboles sont des procédés pour évoquer l’abstrait, pour permettre à votre mental de saisir l’insaisissable et pour ancrer le sens dans votre réalité ; puisque l’univers extérieur est un reflet de l’univers intérieur, que symbolise donc la guerre ?

 Même si les actons guerrières sont récompensées, elles ont toujours été commises au nom d’un prétendu manque de territoire, de nourriture, de carburant ou d’or. Ons ‘est servi de la Terre comme portail et comme terrain d ‘essai pour la guerre ; plusieurs êtres sont d’ailleurs ici-bas pour vaincre leur tendance à violer, à torturer, à tuer et à conquérir pour se sentir plus puissants. Cette leçon n’est pas limitée à la Terre, et la destruction de la vie est une question que diverses formes de conscience expriment comme élément du jeu de l’existence. Et vous êtes doué du libre arbitre ; vous pouvez faire de même ou refuser.

 

Extrait du livre : SAGESSE DES PLÉIADES, BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 232.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...