La fin d’un cycle

Deuxième conférence TELOS à Paris

Message d’Anahmahr

 Gif fleurs petalesPour beaucoup d’entre vous, cette vie actuelle correspond à une fin de cycle. Vous pouvez ressentir des moments perturbateurs, déstabilisants, simplement parce que toutes vos énergies que vous devez considérer comme des acquis, en tout cas des intelligences, procèdent actuellement à une alchimie. Vous changez donc de niveau. Tout ce que vous avez appris dans d’autres incarnations est en train de se compléter, de se vérifier et de se placer en vous –comme les pièces d’un puzzle qui se rassemblent. Si vous n’en prenez qu’une seule, vous ne savez pas où elle va. Mais si vous prenez toutes les pièces, une image finit toujours par surgir. C’est ainsi que vous retrouvez votre identité spirituelle, la conscience qui lui est associée et surtout le pouvoir qui va avec – le pouvoir d’amour, de créer, le pouvoir de changer le monde définitivement. C’est cela que nous vous conseillons de travailler.

 Vous devez vouloir devenir. De toute façon, mes amis, vous ne pouvez pas faire autrement que de devenir. Vous pouvez prendre du temps, certes, mais comme tout se précipite et que vous faites partie d’un tout, vous allez être entraînés. Si vous me permettez ce conseil, ne réagissez pas aux peurs. Peut-être que vous pouvez encore les ressentir, mais elles vont diminuer puis disparaître. A peur prend place et force lorsque vous réagissez par rapport à elle. Alors, apprenez à ne pas lui céder ! Une arme est inoffensive si elle a été déchargée. Alors, déchargez-vous de vos troubles, ne vous armez pas de vos haines ou de vos impatiences. Apprenez à vous décharger de ce qui vous gêne. Autant de munitions dans un fusil est très dangereux. Ayez la patience de faire cela.

 Tout ce que vous vivez dans votre quotidien est un total enseignement. Et le problème que vous rencontrez ce sont vos habitudes. Vous ne vous en apercevez pas mais les habitudes aliènent votre mental et vous empêchent de penser autrement. Vous vivez par habitude. Vous avez organisé votre vie sur un temps linéaire et cela vous éloigne de vous-mêmes car ce que vous êtes intérieurement est hors temps. Entraînez-vous régulièrement à revenir en conscience en vous-mêmes ; ce n’est pas une question de temps. Parmi vous, beaucoup disent : Je verrai le week-end prochain ! Vous dites cela à propos d’un atelier ou pour changer. A ce moment-là, vous incarnez le temps ; mais tout est possible par l’intelligence. Celle-ci vous permet de comprendre qu’il faut réfléchir. La réflexion est une source intelligente, elle vous aide à progresser. Elle peut aussi générer un malaise en vous et, dans ce cas, vous l’analysez. Mais la réflexion peut vous aider à vous libérer.

 Considérez la spiritualité comme une forme de philosophie, un principe de vie, mais pas un principe de vie linéaire. Il faut bien sûr que vous répondiez aux besoins de la société. Mais dans ce que vous êtes, qu’est-ce qui vous empêche de vivre de manière différente ? Seule l’habitude vous limite, vous place dans des difficultés. Elle vous empêche de savoir faire autrement et vous oblige à toujours revenir aux choses du passé. C’est tellement rassurant, n’est-ce pas ! Mais ce qui est rassurant ne fait pas avancer dans ces conditions-là.

 Désormais, c’est vraiment l’inconnu qui vous appelle, ce un connu de votre être spirituel. Alors n’ayez pas peur de vivre cela.

Texte issu du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – canalisé par Jean-Claude Genel lors d’une tournée de conférences en Europe aux côtés d’Aurélia Louise Jones. Les éditions des 3 Monts – page 105.

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...