La reconnaissance de toutes les traditions

La reconnaissance de toutes les traditions dans ESSENIENS fleurs-fleurs-roses-00003L a Tradition Essénienne ne prétend aucunement être la seule dépositaire du savoir divin, éternel et pur. Le savoir divin appartient de toute éternité au monde divin et à personne d’autre : à aucune religion, à aucun homme et à aucune tradition.

Certains hommes ont été des dépositaires de ce savoir mais ils n’étaient que des serviteurs d’une intelligence plus grande qu’eux mêmes.

La La Tradition Essénienne reconnaît toutes les traditions, qui sous divers noms, ont travaillé, travaillent et travailleront pour la victoire de la Lumière et de la grande présence du Père dans la vie et les œuvres.

La Tradition Essénienne s’inscrit dans cette volonté pure et impersonnelle de servir le Père,  la Mère et les Dieux.

Pour cela, elle ne cherche pas à s’isoler ou à se séparer des autres, bien au contraire . Un Essénien doit savoir rester lui-même au milieu de la foule et aider là où il le peut pour guérir, soulager, apporter aide et réconfort. Il n’y a pas de règle pour aimer les autres et être au service du Bien là où il doit se manifester. En soi-même, la sagesse Essénienne est une Alliance sacrée, un respect et une étude des mystères éternels qui enseignent à l’homme le chemin de la grandeur, de l’immortalité, de l’éternité.

Non seulement les Esséniens ne rejettent aucun envoyé du Père, le Dieu Unique, mais ils ne rejettent aucune religion, ni aucune tradition. Ce que les Esséniens s’efforcent de guérir, c’est l’impureté et l’ignorance, mais dans leur fondement, chaque religion, chaque tradition est pure et vraie. En honorant une religion, on offre son respect à un peuple, à une culture, à une terre.

Un Chrétien, un Juif, un Musulman, un Bouddhiste, un Hindouiste, un Animiste, un Taoïste pourra se reconnaître dans la Tradition Essénienne et devenir meilleur dans sa propre pratique et tradition. Les autels que dressent les Esséniens sur la terre, au milieu des hommes, sont pour honorer les Dieux de la Paix, de l’Amour, de l’Intelligence, de la Réconciliation.

Ainsi, le Bouddha comme le grand Mani peuvent être bénis à l’autel de la Lumière. Car le Père est Un, sa parole est Une, son peuple est Un, sa religion est Une.

À travers toutes les religions, toutes les traditions, nous reconnaissons le Dieu unique et son message universel. Ce message est compréhensible pour celles et ceux qui ont été initiés, purifiés, instruits dans les Mystères de la Lumière éternelle et unique. Ces initiés sont des Prêtres et des Prêtresses qui régulièrement célébrent  le culte de l’Alliance, transmettre la parole, donne l’instruction, apporte la consolation, la guérison et la bénédiction de la Lumière.

Ainsi, la religion de la Lumière ne dresse pas autel contre autel mais apporte la bénédiction du Père à tous ses enfants, à toutes les religions et à toutes les traditions. C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une telle religion se manifeste et apporte son message d’amour universel, réalisant les paroles de tous les anciens Envoyés du Père

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...