Le terrain de jeu énergétique de la Terre

 

 

Le terrain de jeu énergétique de la Terre dans NOTRE FAMILLE terre_wicca1-150x150La réponse à la peur n’est jamais de penser plus. Elle est de penser moins et d’avoir confiance dans le cours de la vie. Elle est de retomber dans l’état de grâce qui est votre droit de naissance. Elle est de lâcher-prise au lieu de s’accrocher.

Quand le stade de la loi de l’ego a pris fin pour les âmes d’artisans de Lumière, celles-ci sont entrées dans une nouvelle manière d’être. Intuitivement, vous étiez ouverts à l’énergie du coeur. En fait, vous recherchiez une sorte de créativité qui transcende le simple jeu du pouvoir. Vous aviez le sentiment que la lutte pour le pouvoir était destructrice et vous ne pouviez rien créer de neuf, puisqu’elle tuait et phagocytait tout ce qui était « autre ».

En essayant de contrôler et de dominer la vie, en vous ou hors de vous, en fait vous avez tenté de rendre la réalité statique et prévisible. En fin de compte, le pouvoir est incroyablement ennuyeux.

Lorsque vous avez pris conscience de cela, vous avez réalisé que votre vrai désir n’était pas d’avoir le pouvoir, mais d’être vraiment créatifs. Etre vraiment créatifs, c’est être au contact de votre divinité.

Puisque vous êtes des êtres divins, peu importe ce que vous faites ou ne faites pas, vous créez toujours une sorte de réalité. La créativité est votre vraie nature. Au stade de l’ego, vous avez exploré la possibilité de nier votre vraie nature. C’est bien un acte créatif, à un certain niveau, de façon déformée. Toutefois, être vraiment créatifs, c’est créer selon la vie et non selon la mort.

Lorsque vous avez réalisé cela, la mémoire de votre foyer s’est réveillée. Le vague souvenir d’un état de pure unité béatifique est revenu à votre conscience et vous avez su que la clé de votre bonheur était là. Mais vous vous sentiez désemparés et ignorants, car vous ne saviez pas comment procéder. Vous saviez que l’ego ne détenait pas la réponse mais vous n’étiez pas encore entrés dans une conscience fondée sur le coeur.

En même temps, grandissait en vous un sentiment de remords et de culpabilité à propos de ce que vous aviez fait subir aux êtres humains sur la terre.

Spécialement sur la terre, il y avait de splendides opportunités pour que la conscience puisse s’exprimer de nombreuses façons variées. La terre avait été faite pour unifier des énergies différentes, pour être un creuset dans lequel des énergies variées et même opposées pouvaient trouver un moyen de coexister en harmonie. Le terrain de jeu énergétique de la terre avait été créé pour abriter un ensemble d’énergies très hétérogène.

La différence entre la vie sur la terre et celle d’autres lieux de l’univers, sur un plan physique ou astral, est l’énorme variété d’énergies présentes sur la terre. De plus, cette variété n’est pas seulement présente comme un vaste étalage de formes de vie et d’espèces, elle est aussi présente en un seul être, l’humain. Celui-ci est capable de contenir un éventail d’énergies bien plus large que tout autre. Vous avez en vous l’énergie du saint et du meurtrier, de l’enfant, de l’adulte et du vieillard, l’énergie de l’homme et de la femme, l’énergie de l’actif et du passif, l’énergie du rationnel et de l’émotionnel, l’énergie de l’eau, de l’air, du feu et de la terre, etc. Pour vous, êtres humains, cela peut sembler ordinaire ou naturel, mais pour le reste de l’univers, c’est un véritable exploit. C’est un véritable exploit d’être humain, sans avoir rien fait de spécial.

Mais la qualité la plus unique de l’être humain est sa capacité à marier des énergies qui semblaient incompatibles auparavant. L’homme a été conçu non seulement pour contenir toutes ces énergies différentes, mais aussi pour être un médiateur, un bâtisseur de ponts entre elles.

La raison pour laquelle l’Esprit, Dieu ou Tout-ce-qui-est en est venu à ce concept de l’être humain, est que l’univers était coincé dans une situation de stase. La conscience, en explorant la vie hors de l’unité, avait tendance à essayer des formes de vie différentes, sur des plans et des lieux différents de l’univers. Lorsqu’une âme avait fait l’expérience de tout ce qu’était une forme de vie particulière, elle la quittait (dans le sens de ne plus y être incarnée) et continuait dans d’autres formes de vie répondant à des besoins particuliers. Il n’y avait aucun besoin de transformer l’énergie en vivant dans une forme de vie particulière. Lorsque vous vouliez un changement, vous passiez à un autre corps. Ce n’est pas parce que les âmes étaient paresseuses ou frivoles. La plupart des corps, variant en densité du physique à l’astral, offraient des champs d’expérience limitée et par conséquent, des opportunités limitées de croissance et de transformation en étant dans ce corps. Celui-ci ne pouvait pas contenir de nombreuses énergies différentes. Par exemple, si vous viviez sur une planète d’eau, où vous étiez incarnés dans un corps d’eau, celui-ci vous permettait de faire l’expérience de la nature de l’eau de toutes sortes de manières. Le « ressenti » d’être liquide, non-fixe, coulant, mouvant, est en vérité merveilleux. Mais lorsque vous vouliez faire l’expérience d’être fixe et immuable, vous aviez besoin de quitter ce corps et de vivre dans une montagne pendant quelque temps. De même, lorsque vous viviez sous la forme d’êtres galactiques en quête du pouvoir, vous ne pouviez pas réellement changer votre conscience dans ce corps. La conséquence de ce champ d’expérience limité ou spécialisé dans un corps a été que ce monde de formes vivantes s’est retrouvé bloqué. Il ne pouvait pas grandir ou s’étendre et s’est donc retrouvé enfermé dans une sorte d’état de stase.

Le pouvoir spécifique de l’être humain est celui de contenir un vaste éventail d’énergies et de les amener à un état d’équilibre créatif, non-statique. En réalité, ce pouvoir est égal à la capacité de transformer l’obscurité en lumière, c’est à dire le pouvoir de l’alchimie spirituelle. Ce qui amène les énergies opposées à un stade d’harmonie dynamique est l’énergie christifiée, l’énergie qui maintient l’unité face à la dualité. C’est cette même énergie qui transforme l’obscurité en l’acceptant et en permettant ainsi à la peur de se transformer en joie. L’énergie christifiée est la troisième énergie qui unit en acceptant. Sa force alchimique réside dans sa qualité d’être tout-englobante, tout-acceptante et sans peur.

 

Site web Jeshua Challelings, « L’Artisan de Lumière III » http://www.jeshua.net/fr/  canalisé par  Pamela Kribbe

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...