La naissance cosmique (2)

 

La naissance cosmique (2) dans LIBERTE des MAITRES a-petit-s-150x150En ces temps anciens, en tant qu’âmes, vous vous sentiez en sécurité et illimitées dans une gigantesque matrice cosmique. A un moment donné, toutefois, il y a eu un changement. Vous avez fait l’expérience d’une sorte de déchirure. C’était comme si les contractions de l’enfantement agitaient votre conscience océanique et vous sortaient de votre somnolence. C’était le début de votre naissance en âmes individuelles. C’est au moment où vous vous êtes détachées de cette unité toujours présente qui vous étreignait que pour la première fois, vous avez fait l’expérience de vous-mêmes. Un sens rudimentaire du « je » a été initialisé à cet instant.

L’expérience d’être déchirées, séparées de la matrice cosmique, vous a laissées égarées et désorientées. Vous n’étiez pas en état de comprendre quand cela est arrivé. Vous étiez alors seulement en état d’expérimenter.  Vous avez commencé à chercher quelque chose à quoi vous raccrocher, un moyen de retourner à la sécurité que vous connaissiez. Vous vous sentiez perdues. Vous vous sentiez exclues. Ce fut un moment sombre.

Néanmoins, le moment où vous vous êtes délivrées de la Source primordiale et que vous avez quitté le Foyer, fut en même temps un moment d’immense créativité. Ce fut le début d’un beau voyage d’expérience, de vie. Imaginez un espace vide, sombre, étrange, vaste et sans nom, s’étendant devant vous. Vous avez pénétré dans cet espace sous forme de petites semences. C’était un espace plein de potentialités, plein d’expériences possibles, encore inconnues. Il y avait de l’obscurité mais aussi de la place pour quelque chose de neuf.

Nombre d’émotions que vous avez eues à gérer au début de votre voyage cosmique sont comparables aux émotions de l’enfant perdu dont je parlais au chapitre précédent. Ce sont les émotions d’un nouveau-né qui doit s’habituer à une réalité étrange et inconnue entièrement différente de la somnolence semi-consciente où il était auparavant. L’image de l’enfant perdu, pleurant et désorienté, permet de percevoir clairement les blessures intérieures qui ont marqué le début de votre voyage.

Au cours de ce périple, vous avez fait un grand nombre d’expériences. Vous avez adopté de nombreuses formes, habité différents corps et finalement, vous êtes arrivées ici, sur la planète Terre. La terre est un lieu de grande créativité et de nombreuses possibilités. Mais en dépit des possibilités qui sont disponibles pour vous, de la richesse et de la pertinence de vos expériences, vous continuez à vous sentir nostalgiques. Au fond de vous, il y a un sentiment de manque, comme si quelque chose vous manquait et que vous ne sachiez pas ce que c’est, mais qui est essentiel pour vous sentir bien. Ce qui vous manque, c’est le sentiment très primaire d’amour et de sécurité affective que vous avez connu un jour dans la matrice cosmique. Ce sentiment inconditionnel d’appartenance et de sécurité est essentiel à votre bien-être, à l’expression de vous-mêmes et  à votre sentiment de valeur personnelle. Et c’est ce que vous recherchez depuis que vous avez quitté le Foyer. Vous essayez de guérir votre blessure de naissance cosmique depuis fort longtemps.

La question que j’aimerais vous poser à présent est celle-ci : reconnaissez-vous au fond de vous la plaie  originelle qui a été occasionnée lorsque vous avez quitté le Foyer ? Pouvez-vous retrouver dans votre psyché ce sentiment d’être déchiré, séparé d’un tout originel ? C’est un état d’intégralité et d’unité que le mental ne peut pas expliquer mais dans votre coeur, vous pouvez vous souvenir que vous en faisiez partie.

En portant votre attention sur cette douleur de naissance originelle, en prenant conscience des sentiments profonds que cela suscite en vous, la solitude et la nostalgie que vous avez ressenties jusqu’à présent, il vous est possible de commencer le processus de guérison. Vous pouvez vous guérir au niveau le plus profond qui soit. C’est là que vous pouvez accéder au coeur de votre douleur.

Vous tous qui êtes présents ici ou qui lisez ces paroles, êtes en chemin vers un nouveau stade de conscience. Vous cherchez à établir des fondations intérieures de sécurité et d’amour inconditionnel. Vous êtes en train de recréer les tonalités sensibles de la matrice cosmique par et pour vous-mêmes. Telle est votre mission, votre but spirituel. Sitôt que vous réaliserez que le Foyer est en vous, que vous portez un morceau de cette sécurité et de cette unité divines en votre centre, vous pourrez alors vous sentir vraiment en paix et détendus à votre sujet. Vous n’aurez plus besoin de confirmation extérieure. Vous êtes contents quand les autres vous apprécient et prennent soin de vous mais vous ne dépendez plus de cela.

L’arrivée de l’ère nouvelle repose sur le fait que des individus reconnaissent le noyau de leur douleur et  qu’ils lui font face ouvertement. A ce stade de votre développement, il est temps non seulement de regarder les douleurs et les traumas qui se sont produits dans votre vie actuelle et peut-être dans les vies d’avant, mais aussi d’aller au-delà et de contacter la plaie originelle. Sitôt que vous reconnaissez consciemment et que vous vous souvenez  par le coeur de cette douleur, vous êtes prêts à en prendre soin. Vous êtes prêts à prendre dans vos bras cet enfant cosmique nouveau-né qui réclame encore votre aide. Il fait appel à vous par vos émotions négatives de peur, de colère et de désespoir.

Une façon de savoir comment vous gérez votre douleur de naissance cosmique est de regarder ce qu’il se passe dans vos relations. Souvent les gens essaient de trouver un soulagement à leurs émotions profondes de solitude et de peur dans leurs relations intimes. Ce qu’ils essaient de faire, c’est de combler leur vide intérieur avec l’énergie de quelqu’un d’autre. La reconnaissance, l’attention et les soins de l’autre apaisent leur douleur. Dans un sens, ils refilent leur enfant blessé à leur partenaire. C’est un jeu très dangereux. Tôt ou tard, les partenaires deviennent dépendants l’un de l’autre. Leurs sentiments initiaux d’amour et de communion vont se changer en un jeu de pouvoir subtil ou moins subtil. Lorsque vous dépendez de quelqu’un d’autre pour vous sentir aimés et en sécurité, vous revendiquez son énergie pour vous et cela finira toujours par une lutte et un conflit. Vous finirez par vous sentir encore plus seuls que jamais. (Voir le chapitre « Les relations dans l’ère nouvelle » pour plus d’élaboration sur ce sujet.)

Vous pensez souvent que la solitude est associée au manque d’amis ou de compagnon de vie et que la solution réside dans une nouvelle amitié ou une nouvelle relation amoureuse. Mais dans cette perspective, vous présumez que la cause et la solution de votre douleur se trouvent en-dehors de vous. Si c’est ainsi que vous commencez une relation, il est vraisemblable que vous teniez l’autre personne pour responsable de vos plaies intérieures et que vous vous perceviez comme une victime. Avoir besoin de quelqu’un d’autre pour combler votre vide intérieur revient à vous déposséder de votre souveraineté dès le départ.

Le domaine des relations intimes peut vous rendre très conscients de la douleur de naissance cosmique que vous portez en vous. Voyez avec quelle fréquence vous avez l’impression d’avoir besoin de la présence d’une autre personne dans votre vie. En fait, c’est votre être intérieur qui vous signale que vous avez besoin de vous tourner vers l’intérieur et de trouver votre enfant perdu. La solution à votre solitude réside dans ce retour sur soi, dans l’étreinte attentionnée de ce précieux enfant qui a porté pour vous le fardeau émotionnel. Quand vous prenez la responsabilité de cet enfant, quand vous vous reliez à lui et que vous le guidez comme un  parent affectueux, vous rendez votre relation libre. Vous pouvez maintenant être en relation avec les autres humains de façon libre et indépendante.

 

Issu du site Aurélia de Pamela Kribbe 2005
www.jeshua.net/fr

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...