La main divine

 

La main divine dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA fad8d3b3-90x150Maitreya déclare : « Même lorsque vous êtes en train de voler, sachez que sans la main divine du Seigneur, vous ne pourriez pas le faire. » Le Soi n’est que le témoin. Petit à petit, le Soi devient conscient de sa maîtrise. Graduellement, le Soi contrôle le mental, l’esprit et le corps. Chacun a sa propre richesse, que personne ne peut lui prendre. Cette richesse, c’est la réalisation du Soi.

Les êtres humains souhaitent que quelqu’un les libère de leur souffrance. Mais seul le détachement peut les en libérer. « Le libre arbitre est la chose la plus importante qui vous soit donnée, et c’est votre destin d’être libres. » L’attachement signifie donc la perte de la liberté. C’est dans le détachement que réside la liberté.

Pendant l’enfance, nous sommes détachés. Mais lorsque nous grandissons, si nous nous attachons, nous perdons la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. Lorsque le Soi intérieur se libère des contraintes et des tensions inhérentes au processus d’être et de devenir, et qu’il continue pourtant à remplir son devoir d’une manière détachée, il expérimente alors le Royaume du Seigneur dans le coeur. « Lorsque nous ne désirons plus rien, tous les fardeaux de la vie disparaissent. »

Si vous désirez me connaître, affirme Maitreya, vous devez renoncer à tous vos attachements. Cet enseignement est simple à comprendre, mais difficile à mettre en pratique dans votre vie, car vous avez besoin de discipline. Une expérience du Seigneur peut vous aider à développer le détachement. Lorsque le Soi se retire du mental, de l’esprit et du corps, ne serait-ce que momentanément, cette expérience en elle-même est suffisante. Maitreya déclare: « Ceci n’est pas de la philosophie. Je vous apprends des choses vivantes, non pas « du passé, du présent et du futur. » Si vous pratiquez l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement pendant votre vie, vous pouvez m’étreindre totalement en une seule vie. »

Le détachement nous délivre des structures cycliques de cause et d’effet – le karma – gouvernant nos vies. Tant que nous sommes conditionnés, ces structures cycliques se répètent. Dans l’enseignement de Maitreya, tout ce qui a été matérialisé est appelé Prakriti. Ce terme sanskrit fait référence à l’activité matérielle ou à la matière en général. Mais au pluriel, les « prakritis » désignent également les activités humaines qui sont le résultat du conditionnement. Prakriti est votre « seconde nature » qui contrôle actuellement votre mental, votre esprit et votre corps. Sa force diminue lorsque la conscience s’accroît. Tant que vous êtes sous le contrôle de votre seconde nature, vous ne pouvez comprendre l’art de la vie. Maitreya inspire l’humanité à remplir sa destinée, qui est d’être libérée de cette seconde nature grâce à une conscience de soi croissante.

Cet enseignement se trouve symbolisé dans le récit biblique relatif au jardin d’Eden, dans lequel il fut dit à Adam et Eve de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dans cette interprétation, le serpent qui tenta Adam et Eve est le symbole des « prakritis », c’est-à-dire du conditionnement – l’opposé de la liberté. Si vous « absorbez » la connaissance, ce qui est un acte possessif, plutôt que d’y faire face à l’aide de votre conscience, qui vous permet de comprendre que vous ne devez pas vous en « emparer », vous n’êtes plus libres.

Quand Jésus prêchait : « Aimez votre prochain comme vous-mêmes », il prêchait également l’honnêteté et la sincérité, car le développement de ces qualités engendre l’amour en vous-mêmes. Les rabbins se plaignirent à Marie que son fils prêchait un enseignement qui ne concordait pas avec le leur. Marie demanda à Jésus pourquoi il enseignait de cette manière. De temps en temps, ils se querellaient. Si elle avait perdu son sang-froid, Marie en serait venue à penser « Mon fils est fou. » C’est cela le conditionnement.

Le conditionnement est comme un oeuf. Une fois couvé, la vie existant à l’intérieur brise la coquille. Lorsque le conditionnement se brise, l’individu éprouve un soulagement. Le conditionnement peut se briser avec ou sans prise de conscience. Lorsqu’il se brise sans prise de conscience, il en résulte un choc qui a une puissance telle qu’il peut détruire une partie de la mémoire. Une gigantesque quantité d’énergie y est emprisonnée, comme dans un volcan où règne une intense chaleur, provoquant finalement une éruption. Le destin du conditionnement est fatalement d’exploser. Nul ne peut rester à jamais conditionné. C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré : « Soyez détachés, alors vous ne serez pas conditionnés. »

Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. Lorsqu’il y a attachement, l’énergie utilise le Soi, et les effets sont alors destructeurs. La création comporte une certaine énergie. Si cette énergie est perturbée, elle peut ébranler notre monde, et même le détruire, affirme Maitreya. Il faut se montrer prudent avec l’énergie. Si vous essayez de la posséder, elle vous détruira. Comment cela peut-il se produire ? Imaginez que vous soyez bon en maths, et que vous ayez la capacité de devenir un mathématicien de premier ordre. Eh bien, sans un certain équilibre intellectuel, vous pourriez devenir un individu déséquilibré. La même chose peut arriver à une personne engagée dans le spiritisme. Cela peut la conduire à l’obsession.

« Soyez détachés et utilisez cette énergie intelligemment. La vie est équilibre et harmonie. »

Après l’environnement, c’est la compréhension de l’énergie qui est la priorité essentielle dans le monde actuel. Pour la première fois dans l’histoire de la race humaine, les individus vont prendre conscience de l’existence de l’énergie dans leur vie. Bien que nul ne sache d’où vient cette énergie, ni ce qu’elle devient après la mort, chacun l’expérimente au cours de sa vie.

Dans des cas extrêmes, c’est l’énergie qui pousse un meurtrier à se saisir d’un couteau et à tuer. Mais le meurtrier, inconscient de l’existence de l’énergie, se demande ce qui l’a poussé à agir. Un autre exemple exceptionnel est celui du yogi qui fait l’expérience d’une soudaine poussée d’énergie créatrice, le conduisant dans ces régions inconnues de la vie où les pouvoirs psychiques lui seront disponibles. Mais le yogi, lui, n’en est pas affecté, car son entraînement l’aide à rester détaché. L’énergie ne le possède pas.

Sans cette énergie, rien ne peut se produire. Sans elle, aucun d’entre nous ne pourrait accomplir sa destinée. De la même manière que l’humanité a pris conscience de son environnement et se met à vérifier la qualité de ses aliments avant de les consommer, car elle a mesuré l’importance de sa santé, elle prendra également conscience de l’existence de cette énergie. Cette énergie doit être comprise. Alors elle peut être utilisée afin d’aider la race humaine. Une fois mise en mouvement, elle peut être guidée et utilisée de manière créatrice.

Cependant, mise en mouvement inconsciemment, comme c’est le cas lors de certaines expériences scientifiques ou psychiques, elle devient destructrice. Des individus peuvent par exemple perdre soudain la raison et tuer. En effet, soumis à la loi de cause et d’effet, de tels événements violents se succéderont avec rapidité. Cette énergie peut conduire le Soi dans des situations où il devient prisonnier du mental. Mais qu’est-ce que le mental ? Ce n’est rien de moins que l’ébauche de la création. Le mental n’est pas personnel. Tout comme l’énergie, il est universel. Pour utiliser une terminologie spirituelle, l’énergie est l’Esprit, tandis que le mental est le Saint-Esprit. Le Maître (c’est-à-dire Maitreya) affirme que le mental peut être comparé à un esprit, car il peut apparaître sous n’importe quelle forme. Il peut se manifester sous la forme d’un être humain, d’un serpent ou du feu. L’intégralité de la création réside dans le mental. Si, poussé par l’énergie, le Soi tombe dans le piège du mental, il est alors emprisonné dans ce cycle d’évolution connu sous le nom de karma (c’est-à-dire la cause et l’effet).

Le Soi doit néanmoins faire l’expérience du mental afin de progresser jusqu’à sa pleine réalisation. Le mental peut bien entendu agir comme le ferait Dieu, et donc contrôler et manipuler l’énergie afin d’accomplir tout ce qu’il désire. Mais ces pouvoirs psychiques ou magiques peuvent être très destructeurs. La conscience s’épanouissant, elle guide le Soi, qui peut alors utiliser le mental, l’esprit et le corps avec intelligence. La clé du salut réside dans l’équilibre entre l’énergie et l’environnement.

(Extrait tiré du livre de B. Creme, La Mission de Maitreya – tome 2)

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...