Résoudre le Karma familial

Résoudre le Karma familial dans NOTRE FAMILLE 250px-koto-in_zen_temple_kyoto_-_entrance_walkway-225x300Il s’agit de nous désengager de la conscience basée sur l’ego, afin de commencer à vivre selon notre coeur. Il est important de prendre conscience de toutes les émotions impliquées dans notre relation avec nos parents, en particulier les sentiments que notre enfant intérieur ressent à leur égard. En faisant cela, nous renversons les rôles et ainsi des réalités peuvent surgir à la lumière que nous ne soupçonnions pas. Ce renversement des rôles porte une semence de vérité car, essentiellement, nous sommes aussi les parents de nos parents. Notre intention était de jouer le rôle de parent quand nous sommes venus sur Terre, dans cette famille spécifique : nous voulions conduire nos parents quelque part, ou loin de quelque chose; nous voulions les inviter à grandir vers une réalité plus lumineuse.

Nous croyons souvent que nous avons échoué en cela. Nous avons l’impression d’avoir échoué, de ne pas avoir été capable d’aider nos parents de la façon que nous avions envisagé. Cependant, cela n’est pas vrai. Ce qu’il faut, c’est vraiment comprendre ce que veut dire « aider ». Cela fonctionne ainsi : nous, à la naissance, atterrissons dans un paradigme qui n’est pas le nôtre, mais nous commençons à vivre en fonction de ce paradigme, nous l’absorbons si profondément qu’il devient une partie de nous. Cela fait tellement partie de nous que nous ne savons plus ce qui est nous ou pas. Inconsciemment cela nous blesse et nous conduit à un conflit intérieur. En devenant un adulte, nous pouvons choisir de prendre conscience de cette souffrance et de travailler sur elle. Nous pénétrons sur le sentier de la croissance intérieure et de la conscience. Nous devenons conscients de couches de plus en plus profondes de souffrance en nous et nous les guérissons. La souffrance de ne pas être reconnu, la souffrance de la solitude, toutes ces parties émergent et, tout en faisant cela, nous accomplissons notre tâche.

Nous n’aidons pas nos parents directement, mais indirectement. Ce que nous faisons en réalité, c’est de créer un chemin, un chemin énergétique. Nous nous hissons hors d’une certaine vallée, un espace obscur où règnent certaines illusions et nous laissons derrière nous une ancienne voie. La montée nécessite énormément de force et d’énergie, et ceci est notre mission, la tâche que nous nous sommes assignés. En dégageant le chemin, la « voie de la solution », cette voie deviendra énergétiquement disponible pour nos parents, notre famille et toute personne qui voudra la prendre, en fait, tous ceux qui sont dans une impasse peuvent utiliser l’énergie de la solution que nous avons rendue disponible grâce à notre escalade hors des profondeurs.

C’est pourquoi la voie que nous créons nous-mêmes sur notre chemin vers l’éveil, vers notre propre joie, est l’accomplissement de notre tâche. Ce n’est pas notre tâche de porter, en plus, sur notre dos, nos parents et autres personnes qui nous sont proches. Nous n’avons pas besoin de les changer, de les aider à se défaire de leurs illusions et de leurs peurs. Ce n’est pas notre tâche, celle-ci étant de créer une voie énergétique, ce que nous faisons par notre croissance intérieure et notre lâcher prise personnels.

La notion de karma familial, qui est utilisé dans les cercles ésotériques, peut mener à des incompréhensions. Dans le cas du karma familial, il est supposé y avoir un karma qui va au-delà de l’individu, qui appartient à une famille et que quelqu’un de cette famille peut prendre sur lui de le transcender. Il est bien vrai que dans une famille – et cela peut remonter à plusieurs générations – un certain thème, certains problèmes, peuvent se répéter encore et encore. Cela peut même avoir des implications génétiques. Ces problèmes recherchent une solution à un certain niveau, et se transmettront jusqu’à ce qu’on ait trouvé la solution. De nombreuses âmes, pas uniquement celles des artisans de la lumière, reçoivent à leur naissance une partie du karma qui appartient à la famille. Les artisans de la lumière choisissent souvent ceci plus ou moins consciemment et ont pour but explicite de contribuer à démêler ou à éclaircir l’énergie bloquée. Mais cette contribution n’implique pas que nous ayons à libérer notre famille de ce karma. Elle implique de nous libérer nous-mêmes de ce karma. Ce faisant, nous créons un espace énergétique de possibilités que d’autres peuvent utiliser, s’ils le veulent. Les autres peuvent aussi choisir de ne pas le faire; cela est leur droit et cela représente quelque chose de difficile à laisser aller pour nous.

Nous avons parfois l’impression que nous avons à « tirer » nos parents et les êtres que nous aimons en haut de la montagne, que le succès de notre mission dépend réellement des changements qui prennent place dans la vie des autres. Ce n’est pas le cas. Ces autres que nous aimons tant et que nous voulons tellement mettre dans la lumière, peuvent vivre encore quelques siècles dans la vallée. Mais un jour, ils découvriront un petit sentier qui mène vers le haut et penseront « Hé, c’est intéressant, cela semble bien de l’essayer. » Et voilà, ils sont partis sur la voie de la connaissance d’eux-mêmes. Ils suivent leur propre chemin de croissance intérieure, leur propre montée vers la lumière. Et, n’est-ce pas merveilleux, n’est-ce pas fantastique qu’il y ait un sentier auquel se fier ? Ils iront leur propre chemin cependant, mais il y aura toujours une balise. Une voie a été pavée pour eux, ainsi il devient plus aisé pour eux de franchir ces étapes. Grâce à vous.

C’est notre tâche; c’est le rôle d’un pionnier : ouvrir la voie dans une jungle, à travers quelque chose qui n’a pas été conquis ou repéré précédemment. Si nous réussissons à nous débarrasser des illusions, si nous pouvons laisser les énergies de maîtrise, d’unité et d’amour couler dans notre vie, alors nous sommes en contact avec le coeur et nous vivons selon une conscience basée sur le coeur. Nous pouvons alors laisser partir le vieux paradigme et dans un certain sens quitter nos parents, intérieurement, prendre congé de nos parents intérieurement : les laisser être qui ils sont, ne plus essayer de les changer.

Comprenons que ce n’est littéralement pas notre tâche de les guider quelque part. Notre tâche est de paver une voie avec amour. C’est ce pour quoi nous sommes venus, et en cela nous n’avons pas échoué. Nous verrons qu’après cet au revoir intérieur, la relation avec nos parents devient moins tendue, que les énergies de combat, de reproche et de culpabilité peuvent quitter la scène.

Dans notre environnement direct, d’autres personnes peuvent maintenant apparaître qui font partie de ce que nous pouvons nommer notre « famille spirituelle ». Celle-ci n’a rien à voir avec la biologie, les gènes et l’hérédité. Elle est en lien avec les âmes soeur et elles sont souvent des âmes que nous avons connues dans des vies antérieures. Nous avons souvent un lien d’amitié avec elles. Lorsque nous les rencontrons, nous pouvons être étonnés de la facilité avec laquelle a lieu le contact et avec quelle rapidité nous nous reconnaissons de toutes sortes de façons.

Au début, nous avons traversé tellement de difficultés pour pouvoir vivre avec le fait d’être différent. Souvent, nous avions le sentiment de « ne pas entrer dans le cadre », mais ensuite lorsque nous laissons véritablement le vieux paradigme s’en aller, des personnes vont arriver sur notre chemin, des personnes avec qui le fait « d’être différent » est la connexion, le déclic que nous ressentons qui procure énormément de joie et de satisfaction. C’est l’énergie de notre vraie famille, de nos âmes soeurs, avec qui nous allons trouver la reconnaissance que nous avions cherché tout ce temps.

Lorsque nous pouvons nous reconnaître nous-mêmes, indépendamment de toute autre personne, alors ces amitiés et relations très épanouissantes peuvent émerger dans notre vie, automatiquement et avec une facilité parfaite.

 Notre famille de lumière Par Kryeon canalisé par Lee Carroll

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...