Le clonage met en évidence l’élément magnétique de l’ADN

 

Le clonage met en évidence l’élément magnétique de l’ADN dans DOUZE COUCHES DE L'ADN ombre-150x150 Quoi que vous pensiez du clonage et de ses implications morales, cette réussite récente fut une découverte scientifique miraculeuse. Je parle de ceci dans ce libre afin de montrer qu’en effet, des découvertes sont faites qui confirment les travaux du Dr Ovokaitys sur les propriétés électromagnétiques de l’ADN – une seconde confirmation, en quelque sorte.

 Pendant longtemps, les scientifiques essayèrent de pratiquer le clonage mais ils échouèrent régulièrement. Ils n’avaient jamais réussi à implanter le nucléus d’un œuf non fécondé dans une cellule adulte et à le rendre viable ; ils tentèrent de créer un embryon qui s’emparerait des informations de l’ADN d’une cellule étrangère adulte et qui serait mené à terme. Ils n’y sont pas arrivés. Depuis 1938, ils cherchent néanmoins à le faire, améliorant peu à peu la transplantation nucléaire.

 La science considérait que les instructions embryonnaires de l’ADN « mouraient » en quelque sorte ou étaient perdues après être parvenues à l’état adulte. Toutes les instructions de « croissance » semblaient avoir disparu, et aucune expérience n’était en mesure de les récupérer. Le clonage ne fonctionnait pas. Devant cet échec, certains trouvèrent des raisons religieuses, invoquant « l’effet Jésus » selon lequel Dieu ne voulait pas que l’homme fasse de telles choses. Un jour, cependant, cela marcha et en 1997, en Ecosse le monde entier entendit parler de Dolly, la première brebis clonée. Qu’y eut-il de différent cette fois-ci ? Ce ne fut pas simple, mais permettez-moi de vous citer certaines déclarations du scientifique écossais ;

« La solution au problème de la transplantation nucléaire avec des cellules adultes semble être un phénomène appelé la reprogrammation nucléaire. […] Une telle formule de régénération semble exister au sein de la cellule ». (Science News, 5 avril 1997 vol. 151, p 214).

 Puis je fus surpris de lire qu’ils avaient trouvé quelque chose de différent pour faciliter ladite régénération : « Cette prouesse est réalisée en prélevant le nucléus de l’œuf à l’aider d’une fine aiguille creuse. Une cellule donneuse est intégrée dans l’œuf par impulsions électriques ».

 Electricité ? Magnétisme ? Cela n’a rien d’étonnant. Cela m’a fait chaud au cœur de lire les concepts de reprogrammation et de régénération dans cet article, puis cela m’a amusé lorsque j’ai lu comment ils avaient procédé avec l’aide de l’électromagnétisme. Subsiste-t-il encore le moindre doute que l’ADN dispose d’un élément magnétique ? Nous en apprendrons encore beaucoup plus, mais au point où nous en sommes, la preuve est clairement établie. 

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 365 de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...