la bataille des sexes.

 

la bataille des sexes.    dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE tJ’aimerais à présent parler de l’histoire de la sexualité et dire quelques mots sur les problèmes spécifiques que les femmes et les hommes vivent aujourd’hui dans leur expression sexuelle.

Beaucoup de choses se sont passées dans ce domaine. En son essence, la sexualité porte un grand potentiel de lumière, mais à cause de cela, il y a aussi le potentiel d’un grand abus. L’histoire dont je souhaite parler est celle de la lutte de pouvoir entre hommes et femmes. C’est une histoire ancienne qui remonte en fait aux temps où les empires extra-terrestres ont commencé à interférer avec la vie sur terre. Avant cela, la terre était une sorte de paradis, un jardin d’Eden, où régnaient la beauté et l’innocence. Nous ne parlerons pas de cette ère ici, mais sachez simplement que vous êtes à la fin d’une lutte de pouvoir bien plus ancienne que les 5000 ans d’histoire écrite.

Dans la dernière phase de cette histoire, les hommes ont clairement joué le rôle de l’agresseur et de l’oppresseur. Mais cela n’a pas toujours été ainsi. Il y a eu un temps où les femmes ont été bien plus puissantes dans le domaine public et dans le domaine privé de la vie. Elles ont aussi opprimé l’énergie sexuelle masculine de manière cruelle et sadique. Les femmes ne sont pas naturellement le sexe opprimé ou soumis, elles ne sont pas non plus par définition le sexe le plus aimant. Vos stéréotypes de femmes douces et impuissantes et d’hommes durs et insensibles parle davantage de la dernière phase de cette histoire que de la nature des hommes et des femmes.

Il y a eu un temps avant l’histoire écrite où les sociétés matriarcales étaient considérées comme la norme. Les femmes aussi ont utilisé leurs énergies de manière destructrice, sans aucun respect pour la force de vie individuelle et la créativité de chaque être humain. Les femmes avaient le pouvoir sur les hommes. Elles contrôlaient et manipulaient les hommes en faisant usage des pouvoirs de l’émotion et de l’intuition avec lesquels elles ont une affinité naturelle. Elles ont aussi utilisé leurs talents psychiques pour  contrôler les hommes. Il y avait par exemple des sacrifices et des rituels où les hommes étaient torturés et tués.

Je précise pour votre histoire officielle que cet aspect décrit un tableau unilatéral de la relation entre hommes et femmes. L’oppression de la femme par l’homme a été évidente pendant toute la période couverte par votre histoire écrite. Mais la rancune et la haine que les hommes ont manifestées (et manifestent peut-être encore) envers les femmes ne sont pas venues de rien. En plus des traditions culturelles et des coutumes qui les influencent, il y a aussi de profondes blessures émotionnelles dans l’âme collective masculine qui datent d’une ère bien plus ancienne. 

Sans entrer dans les détails de cette ère, j’aimerais vous inviter à ressentir s’il est possible que vous ayez vécu cela. Pour les femmes, la question est : pouvez-vous imaginer avoir un jour exercé le pouvoir sur des hommes et que vous ayez réussi à contrôler leur énergie ? Et pour les hommes, la question est : pouvez-vous imaginer que cela avait lieu à une vaste échelle et que vous étiez « le sexe faible » ? peut-être recevrez-vous des images ou des rêveries en vous posant la question . Laissez votre intuition vous montrer et observez les émotions qui remontent à la surface. Vous serez peut-être surpris.

Dans l’âme collective, la haine et le ressentiment sont nés de cette histoire ancienne. Ils se sont manifestés sous forme d’oppression de l’énergie féminine dans la politique mais aussi dans la religion, particulièrement dans l’Eglise. L’idée selon laquelle la sexualité est synonyme de péché ou, au mieux, un mal nécessaire est une ligne de pensée typiquement masculine influencée par la haine et les rancunes résultant de la répression de la sexualité masculine dans une autre ère. La sexualité masculine était alors considérée comme un instrument de procréation sans aucun respect pour les sentiments des hommes et les liens émotionnels entre un père et ses enfants. Souvent, les enfants étaient élevés par leur mère en séparation du père et on prêtait à peine attention à ce que le père pensait ou voulait. D’importantes valeurs se transmettaient par la mère et l’infériorité des hommes étaient l’une d’elles. L’homme était une bête de somme plutôt qu’un partenaire égal.

En plus que l’Eglise soit un bastion d’énergie masculine frustrée, le monde de la science manifeste aussi de l’hostilité envers l’énergie féminine. Bien que la science et la religion soient à de nombreux égards des ennemis naturels, elles s’unissent dans leur résistance à l’aspect intuitif, fluide de l’énergie féminine. Les dogmes de l’Eglise sont rigides et étouffants mais les méthodes scientifiques sont tout aussi restrictives d’une autre manière. Alors que l’impulsion derrière la science moderne était innovante et édifiante dans son désir de détrôner la fausse autorité, elle s’est retrouvée prise dans un cadre de pensée rationnelle étroit qui ne permettait pas à l’énergie féminine de participer. La pensée scientifique est analytique et logique mais elle ne s’ouvre pas assez  à l’imagination et aux sources d’information extra-sensibles (intuitives). L’aversion que de nombreux scientifiques éprouvent envers le « paranormal » et tout ce qui ne peut être expliqué par un raisonnement rationnel est due en partie à une mémoire de l’âme emplie de douleur et d’humiliation qui remonte à une époque où les pouvoirs étaient utilisés abusivement par des femmes comme instrument de manipulation contre eux.

Je parle de cette histoire ancienne car j’aimerais clarifier le fait que dans la bataille des sexes, en fait, il n’y a pas d’offenseurs ni de victimes, pas de bons d’un côté ni de méchants de l’autre, parce que vous avez tous été les deux. Il y a eu une lutte entre les énergies masculine et féminine où ces énergies se sont opposées, alors qu’à l’origine, elles étaient complémentaires. Actuellement, hommes et femmes sont invités à unir leurs forces à nouveau et à redécouvrir la joie et la dignité de la danse originelle du masculin et du féminin.

Essentiellement, l’énergie féminine guide et inspire, tandis que l’énergie masculine sert et protège. L’énergie féminine est l’inspiration derrière toute création ; l’aspect masculin prend soin de la manifestation dans sa forme et son action. Les deux énergies sont à l’oeuvre en chaque être humain, chaque individu, qu’il soit  homme ou femme. Que vous soyez homme ou femme n’a pas vraiment d’importance ; c’est l’équilibre et la relation entre les deux énergies en vous qui compte.

Lire la suite sur le site d’origine …. http://www.jeshua.net/fr/ par Pamela Kribbe 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...