Thot, les géométries et la Fleur de Vie

 

 Thot, les géométries et la Fleur de Vie dans CERCLE DE GRACE fleur-de-vie

Une fois de retour d’Egypte depuis trois ou quatre mois, Thot vint voir Drunvalo et lui dit :

« Je vaux voir les géométries que les anges t’ont données ».

 Les anges lui avaient en fait fourni des informations de base sur certaines géométries illustrant la manière dont la réalité est en relation avec l’Esprit  et ils luis avaient également transmis la méditation expliquée plus loin. Cette méditation était une des premières choses que Thot voulait de lui. C’était l’échange qu’ils devaient faire entre eux. Ils lui communiquerait le contenu de sa mémoire du passé et lui transmettrait cette méditation. Il voulait se familiariser avec cette méditation parce qu’elle était beaucoup plus facile que la méthode qu’il utilisait. Sa méthode pour rester en vie pendant 52 000 anas avait été très précaire comme si elle n’avait tenu qu’à un fil. Elle nécessitait deux heures de méditation par jour, faute de quoi il mourrait. Au cours d’une méditation particulière, il devait passer une heure de fête au nord et les pieds au sud. Ensuit, il devait passer une autre heure dans la positon inverse tout en s’adonnant à une autre méditation. De plus, une fois tous les cinquante ans et afin de régénérer son corps, il devait se rendre dans ce qu’on appelle les Halls d’Amenti et rester assis pendant dix ans ou presque devant la Fleur de Vie (une flamme de conscience pure résidant au milieu même d e la matrice de la Terre ; le niveau de conscience de l’humanité dépendant complètement de cette matrice pour pouvoir subsister).

 Thot était très intéressé par cette nouvelle méditation parce que ce qu’il mettait deux heures par jour à accomplir n’exige en fait que six souffles dans la méditation Mer-Ka-Ba. C’est rapide, efficace et beaucoup plus précis ; et c’est d’un plus grand potentiel parce que cela nous mène à une forme de conscience permanente. Ainsi, Thot commença à donner une grande quantité d’informations à Drunvalo. Lorsqu’il apparaissait dans sa chambre, i ne lui parlait pas avec des mots. Il combinait la télépathie avec des projections d’images-hologrammes. Mais il y avait plus que cela. S’il lui décrivait quelque chose, il pouvait goûter, sentir, respirer une odeur, entendre et voir ses pensées.

 Il souhait voir ce que les anges lui avaient donné concernant les géométries. Par conséquent, c’est ce qu’ils firent télépathiquement dans une petite boule d el lumière, d’un troisième œil à l’autre. Il observa tout cela pendant environ cinq secondes et lui dit ensuite que beaucoup d’informations étaient encore manquantes. Ainsi donc, il restait assis avec lui plusieurs heures par jour, refaisant les dessins et s’efforçant de comprendre tout ce que cela signifiait au juste, soit ce qu’on appelle aujourd’hui la géométrie sacrée.

Plus Drunvalo s’impliquait  dans cette étude, plus il réalisait que ce genre de connaissance se poursuit à perpétuité et qu’i est présent dans toute l’histoire de la Terre et dans l’univers entier. Thot enseigna de cette manière pendant longtemps. Finalement, il en vinrent à un seul dessin dont il est dit qu’il contient absolument tout – toute la connaissance, à la fois masculine et féminine, sans exception aucune.

 Selon Thot ce dessin contient dans ses proportions absolument tous les aspects de l’existence. Il renferme toutes les formules mathématiques, toutes les lois de la physique, toutes le s harmonies de musique, toute forme de vie biologique et ceci jusqu’à notre corps physique. Il contient en lui chaque atome, chaque niveau dimensionnel,  tout absolument tout ce qui se trouve au sein des univers et toutes les longueurs d’onde….

 C’est alors que Thot confia à Drunvalo qu’il trouverait cette image de la Fleur de la Vie en Egypte. Son lobe gauche murmurait : « impossible » dans sa t^te, car il avait lu la plupart des livres sue l’Egypte et il n’avais jamais vu ça nulle part. dans son esprit, il passais en revue tout ce qu’il avait vu et appris. Mais Thot répéta qu’il le trouverait là et le quitta. Et c’est son amie Katrina Raphaell qui lui fournit la preuve de l’existence de ce dessin La Fleur de Vie par l’intermédiaire d’une photographie prise sur un mur en Egypte. 

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...