les enfants du Sida

les enfants du Sida dans ENFANTS INDIGO images-9les enfants du sida sont tous ceux qui ont changé leur ADN à cause d’un problème différent. Dans leur cas il ne s’agit pas simplement du changement d’alimentation (si telle est la cause), mais aussi du virus du sida. 

Je vous recommande ici la lecture du livre de Gregg Braden intitulé : Walking between the Worlds : The Science of Compassion (Marcher entre les mondes, la science de la compassion – Ariane Editions). M Braden a été le premier à mentionner cette nouvelle race dans un livre destiné au grand public, et je cite : « si nous nous définissons génétiquement, ce nouvelle espèce semble différente en ce qui concerne l’ADN, même si l’apparence physique de ces personnes, qui pourront être nos amies ou même nos propres enfants, est normale et sans caractéristiques visibles particulières. Au niveau moléculaire et au-delà de ce que les yeux peuvent percevoir, ces enfants se sont mis à incarner en eux-mêmes des possibilités génétiques qui n’existaient pas il y a quelques années. Il y a, dans la littérature scientifique, un phénomène que l’on appelle La Mutation Génétique Spontanée. « Spontanée » parce que cette mutation semble s’être passée au cours de la vie présente de l’individu pour parer à quelque menace, plutôt que d’apparaître comme un nouveau code à la naissance. Dans ces cas précis, il semble que le code génétique a appris à s’exprimer d’une nouvelle manière, ce qui permet à l’individu de pouvoir survivre ». 

Dans le même livre, Gregg braden révèle le contenu d’un rapport sur un jeune enfant mâle né avec le virus du sida, et je cite : « Des chercheurs de l’école de médecin de l’université de Californie à Los Angeles produisent une preuve sans équivoque d’un garçon dont le test a démontré sa séropositivité deux fois – à dix neuf jours après sa naissance et un mois plus tard. Mais selon toute mesure, ce garçon semble séronégatif depuis au moins quatre ans (extrait d’un article dans le magazine Science News d’avril 1995). L’étude est rapportée par Yonne J.Bryson et ses collègues dans le New Journal of Médecine du 30 mars 1996… Le virus n’a pas sommeillé dans le corps en attendant l’opportunité de redevenir actif ; il en a bel et bien été extirpé ! » 

L’immunité contre une infection par le virus du sida est devenue tellement forte chez ces enfants que dan s quelques cas elle l’est 3000 fois plus que chez une personne normale. Et dans tous les cas, le système immunitaire entier est beaucoup plus efficace que d’habitude. S’il ne s’agissait que d’un petit garçon démontrant tous ces changements, nous n’aurons là qu’un phénomène intéressant, mais les faits sont tout autres. dans Marcher entre les mondes, on peut lire ce qui suit : « Les résultats d’une étude, publiés dans le Science News du 17 août 1996, confirment qu’environ un pour cent de la population testée a maintenant développé des mutations génétiques qui la rendent résistante à l’infection par le VIH ». En octobre 1999, les Nations unies ont rapporté que la population mondiale venait d’atteindre les six milliards. Cela signifie donc que 60 000 000 d’enfants et d’adultes de par le monde (un pour cent de la population mondiale) ont trouvé moyen de changer leur ADN et de s’immuniser complètement contre le sida. 

On sait même ce qui a changé l’ADN de ces enfants, et cela a trait à ses codons. Il u a, dans l’ADN humain, quatre acides nucléiques qui se combinent par jeux de trois pour former 64 codons. Dans un ADN humain normal, 20 de ces codons sont en activité, plus trois autres qui agissent un peu comme les codes « réactivés – désactivés »  en programmation. Les codons restants sont inactifs. Les hommes de science ont toujours pensé que ces codons inutiles viennent de notre passé génétique, mais cette théorie est aujourd’hui remise en question. Ils viennent peut-être de notre futur. Les enfants dont nous parlons ici ont trouvé moyen de réactiver quatre codons qui faisaient jadis partie des codons inactifs. Partant, ils ont donc maintenant un total de 24 codons actifs, ce qui a rendu leur système immunitaire totalement imperméable à toute infection par le virus du sida. 

Les conséquences de ce nouveau développement sont énormes. Ces enfants paraissent avoir un système immunitaire super-actif. Ils ont été testés pour d’autres infections et il est dorénavant certain qu’ils peuvent résister à la plupart des maladies connues, sinon toutes, et même s’immuniser contre-elles. Mais beaucoup de tests restent encore à faire. 

 

Extrait de l’Ancien Testament de la Fleur de Vie – Tome 2 – de Drunvalo Melchizédek

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...