Parabole de Jésus : une référence au Tantra

Parabole de Jésus :  une référence au Tantra dans PARABOLES aux MIRACLES jesus

Jésus raconte une très belle parabole : un père avait deux fils. Le benjamin demanda sa part d’héritage, partit avec, la dépensa en ville avec du vin et des femmes, puis devint mendiant. L’aîné demeura avec le père, travaillant durement à la ferme, accumulant une belle richesse. Puis un jour où le fils mendiant, celui qui s’était détourné du chemin, dit à son père : « Je suis de retour. J’ai été sot, j’ai dilapidé ta fortune. Pardonne-moi. Maintenant je n’ai nulle part où aller, accepte moi, je reviens ». Le père dit à ses fils : « Célébrons cette occasion ; tuons le mouton le plus gras, préparons des mets délicieux, distribuons des douceurs dans toute la ville, et trouvons le vin le plus fin à son intention. Ce sera une fête – mon fils qui s’était égaré est de retour ».

Quelques habitants du village vinrent à la ferme et dirent à l’autre fils : « Regarde – Quelle injustice ! Tu es resté avec ton père, tu l’as servi comme un serviteur, tu n’as jamais quitté le droit chemin, jamais rien fait pour nuire et pourtant aucune fête n’a jamais été célébrée en ton honneur. Et aujourd’hui, ce vagabond, ce mendiant, qui a gaspillé toute la fortune de ton père, qui a vécu dans le pêché, est de retour. Et tu vois cette injustice ! Ton père célèbre cela. Viens en ville ! Des douceurs sont distribuées et une fête fastueuse est organisée ».

Naturellement, le fils aîné se sentit en colère. Il revint chez lui, vraiment très triste, et dit à son père : « De quel genre de justice s’agit-il ! Tu n’as jamais tué de mouton pour moi, tu ne m’as jamais donné aucun cadeau. Et aujourd’hui, ton fils est de retour, celui qui a gaspillé toute la fortune que tu lui avais donnée – et cela de mauvaises façons- et tu fêtes ce retour ».

Le père dit : « Oui, comme tu es toujours resté avec moi, ce n’était pas nécessaire. Mais son retour doit être célébré : il s’était détourné du chemin, il est l’agneau perdu et retrouvé ».

Cette parabole racontée par Jésus n’a pas été bien comprise par la plupart des Chrétiens. Elle va même à l’encontre de la moralité chrétienne opposant le bon et le mal. Jésus était un maître réalisé pas un moralisateur ni un prêtre et dans cette parabole il exprime une grande vérité : lorsqu’un pêcheur devient sage, une beauté émane du sage. Par contre, un sage qui n’est qu’un sage et qui n’a jamais commis aucun pêché n’a pas la même profondeur.

La parabole de Jésus est une histoire tantrique : Si vous êtes toujours sur le bon chemin, alors vous ne serez pas célébré par l’Existence. Vous ne serez qu’un simplet, la vie ne vous enrichira pas. Le tantra dit que toute chose est merveilleuse : même le pêché est merveilleux parce qu’il donne de la profondeur à votre sainteté. Même l’errance est merveilleuse, car le retour devient d’autant plus riche. Vous avez besoin de ce monde pour vous y impliquer profondément de manière à vous oublier totalement – et à revenir ensuite. Le tantra accepte tout, vit tout. C’est pour cela que le tantra ne sera jamais une idéologie vraiment acceptée. Le tantra a toujours été en marge, quelque part à la frontière, extérieur à la société et à la civilisation car la civilisation a choisi d’être superficielle, bonne mais superficielle. Le monde civilisé a choisi de dénigrer, de dire non à beaucoup de choses. Il n’est pas assez courageux pour tout accepter, pour accepter ce que la vie vous offre. Le tantra dit : « Soyez-vous-même » et c’est le seul état d’être que vous puissiez jamais atteindre.

Osho

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...