TELOS / Le Temple de l’Union

 

 

PICSalutations et bénédictions ! Je suis Adama, de Telos. Me voilà à nouveau en compagnie d’Ahnamar, l’un de nos doyens vivant à Telos depuis les débuts de notre existence sous terre, il y a un peu plus de 12 000 ans. Celui-ci a vécu à la surface pendant plus de 2 000 ans avant la disparition de notre continent ; il a préservé un corps juvénile depuis environ 14 000 ans, selon votre calendrier. Grand, dynamique et beau, il paraît avoir de 35 à 38 ans. 

À l’époque de la Lémurie, Ahnamar et sa flamme jumelle érigèrent un temple d’une beauté exquise qui se nomme Temple de l’union. Cet édifice rend hommage à l’amour et à l’union des flammes jumelles. Depuis, ils sont les gardiens planétaires de cette étincelle inassouvie d’amour immortel. Je me retire afin de permettre à Ahnamar de poursuivre Bénédictions et amour à tous ceux qui liront ce message. 

À l’époque de la Lémurie, la plupart des hommes et des femmes partageaient leur vie avec leur bien-aimée flamme jumelle. Les mariages prenaient place dans ce temple majestueux. Les couples se paraient élégamment afin de consacrer leur « union » aux énergies de l’étincelle inassouvie d’amour immortel. Bien que celle-ci soit disparue de la surface lors de l’engloutissement de la Lémurie, elle perdure sur cette planète dans le Temple de l’union, qui s’est entièrement élevé vers une vibration de la quatrième dimension lorsque notre continent fut détruit . Ce temple existe encore aujourd’hui près du Mont Shasta, à l’endroit même où il fut érigé autrefois ; il vibre désormais à une fréquence de la cinquième dimension. Si la structure matérielle ne se trouve plus dans votre dimension et ne peut être perçue dans votre réalité, soyez toutefois certains que pour nous elle est bien tangible et réelle. Ce temple est très dynamique et perpétue à ce jour toutes les fonctions qu’on lui avait attribuées au moment de sa fondation. Ce monument est sis dans la cité cristalline de lumière qui existe sous forme éthérée près du Mont Shasta ; il a un diamètre de près de soixante-cinq kilomètres. On vous a promis que cette prodigieuse cité lémurienne prendrait un jour une expression plus matérielle et que plusieurs d’entre vous pourraient la voir et y pénétrer. 

Quand cela se produira-t-il ? Demandez-vous. Nous en ignorons encore le moment précis. Nous prévoyons que ce sera vers la fin de la présente décennie. Quand cette descente aura lieu toutefois, ce temple ainsi que toutes les merveilles de la cité de cristal seront révélés à ceux dont la vibration spirituelle correspondra à celle de la cité ; Aurelia, que vous connaissez aussi sous le nom de Louise Jones et qui était attachée à ce temple à l’époque de la Lémurie, a redécouvert son site lors d’une balade dans les environs de son domicile, près du Mont Shasta. 

Elle a d’abord perçu qu’il s’agissait d’une région très spéciale, sans toutefois pouvoir percer son mystère. Pour des raisons qu’elle ignorait, elle se sentit pousser à revenir fréquemment dans la région afin de s’y promener et méditer. Plusieurs fois par semaine, nous l’observions gravissant la colline. Nous étions toujours ravis de sa venue, surtout la première fois. Nous espérions ardemment le jour où nous pourrions communiquer avec elle directement. À l’insu de son mental extérieur, elle reçut à chaque visite un accueil chaleureux et beaucoup d’attention et d’amour de notre part. 

Plusieurs millénaires s’étaient écoulés depuis que nous avions eu l’occasion de communiquer consciemment avec une personne de la surface à cet endroit. Des riverains viennent aussi se balader sur la colline de temps à autre, mais nul d’entre eux n’a la moindre conscience de ce que représente ce site. 

Petit à petit, nous avons donné à notre amie Aurelia des éclaircissements sur la nature de son coin préféré. Cet endroit qui l’attirait si fortement. Son amour et son grand respect pour le caractère sacré de l’endroit nous ont permis de nous révéler à elle plus ouvertement et de divulguer plus à fond sa participation antérieure au Temple de l’union. 

Aurelia y a récemment célébré un mariage (c’était le 1er novembre 2001) ; elle a alors sollicité notre présence à tous et celle du royaume de lumière. C’était la première fois, depuis l’engloutissement de la Lémurie, qu’une noce prenait place sur le plan physique à l’endroit précis où se situe notre Temple de l’union dans la cinquième dimension. L’occasion fut pour nous source de grandes réjouissances, et nous avons apporté notre concours à la cérémonie. Moi, Ahnamar, j’ai fusionné complètement avec elle. 

À l’insu de son mental externe à l’époque, elle s’était ouverte à une expérience fabuleuse. Suivant son intuition, elle suggéra ce lieu au couple de flammes jumelles qui souhaitait qu’elle consacre leur union. Cet événement réjouit profondément les Télosiens, le Concile lémurien et les êtres du royaume de lumière. Des centaines de milliers, voire des millions, d’entre nous des domaines invisibles ont littéralement assisté à ces épousailles dans leur corps éthéré. D’une certaine manière, il valait mieux qu’Aurelia ne puisse pas nous voir tous réunis, sinon l’ampleur du rassemblement l’aurait intimidée. La population entière de Telos et du royaume de lumière semblait s’être réunie, ovationnant la réactivation dans le spectre physique de l’étincelle d’amour des flammes jumelles à partir de notre temple. 

Ce n’est qu’après la cérémonie que nous lui avons divulgué davantage d’informations sur la nature véritable du temple et sur l’activation fantastique pour la planète qu’avait déclenchée le mariage. Elle avait suivi son cœur et son intuition, et nous constatons avec amusement qu’elle nous avait fourni l’occasion de percer cette ouverture dans le plan physique. Le scénario que nous avions tant espéré se déployait en une séquence dans faille, et ce, sans qu’elle n’ait la moindre idée de ce qui se passait vraiment en parallèle à la cérémonie. L’anecdote nous fit sourire nous aussi. 

Beaucoup constatent que les rapports conjugaux sont souvent catastrophiques ; ils suscitent davantage de stress et de déception que de joie et de bonheur durables, car ces relations déchirantes se fondent sur la dualité plutôt que sur l’unité de l’amour divin. À moins de reposer sur cette unité, une liaison de pourra jamais assouvir la soif qui vous tenaille. 

Consentez maintenant à ce que je vous fasse quelques remontrances. En tant que gardien de l’étincelle inassouvie d’amour, j’observe depuis un bon moment les rapports que vous entretenez à la surface. À ceux d’entre vous qui cherchent leur bien-aimé/e à l’extérieur d’eux-mêmes, laissez-moi préciser que ce n’est pas ainsi qu’ils le/la trouveront. Votre douce moitié est également partie de vous. Il ou elle possède peut-être un corps distinct dans le monde extérieur, mais il peut être un peu délicat de rencontrer cette personne si vous n’êtes pas prêts. Ce ne sera pas forcément dans votre intérêt, parce que l’expérience maritale tridimensionnelle ne comporte pas toujours cette affinité de caractère et d’esprit ; telle compatibilité n’est possible que si deux êtres atteignent le même degré de préparation et d’évolution. Écoutez-moi bien, chers amis. Cherchez d’abord cet autre tout spécial dans chaque cellule et chaque atome de votre cœur et de votre âme ; entamez une histoire d’amour avec lui ou elle. Cette personne est le Soi, votre contrepartie divine qui vit en vous. La relation extérieure n’est rien d’autre que le reflet de votre propre rapport au Soi divin. Quand vous apprendrez à vous apprécier dans chaque aspect de votre essence, de votre nature divine et de votre expérience humaine, et quand l’amour céleste pour le Soi régira votre cœur et votre vie, vous ne chercherez plus ailleurs votre douce moitié. Vous saurez que vous l’avez trouvée. Peu importe la forme extérieure qu’elle prendra, votre cœur sera enfin comblé, serein. 

À ce stade de votre vie spirituelle, le miroir ou le reflet de cet amour absolu pour le Soi ne peut que se manifester concrètement dans votre vie. Il s’agit d’une loi cosmique infaillible. Si vous n’avez pas encore trouvé cet autre, c’est que vous n’en êtes pas là. Malgré tout, il apparaîtra dans votre vie en temps cosmique, et l’attente, s’il y en a une, sera sans importance parce que vous saurez que votre cœur est déjà uni à l’objet de vos espérances et de votre amour. Vous saurez que votre complément divin, ou flamme jumelle, tant souhaité, que cette union divine parfaite se manifestera d’une manière ou d’une autre. Les êtres des dimensions supérieures ont déjà atteint cette perfection de l’amour divin ; s’ils ne l’avaient pas obtenue, ils se trouveraient là où vous êtes. Quand vous y accéderez vous-mêmes, vous serez alors élevés vers un domaine supérieur où vous connaîtrez l’union sublime avec l’autre, union qui persiste à vous fuir depuis si longtemps. Elle peut également se produire dans votre réalité tridimensionnelle. Une fois cet état d’amour divin parachevé en votre cœur, tout vous sera offert, même votre flamme jumelle . Au nom de cet amour parfait, je vous suggère de vous mettre dès maintenant en quête de votre bien-aimé/e à l’intérieur même de votre Soi. Voilà la manière la plus rapide de retrouver votre flamme jumelle. Inutile de placer une petite annonce dans les journaux ou de fréquenter les bars pour célibataires. Une fois que vous aurez découvert l’âme sœur en vous, vous vous retrouverez littéralement nez à nez avec cette personne si spéciale ; il vous sera impossible de l’éviter ! 

Accueillez toutes vos épreuves avec l’amour divin. Je vous convie avec plaisir à vous joindre aux cours que je donne le soir dans notre temple à l’intention de ceux qui souhaitent s’unir à leur flamme jumelle. 

Je ne suis en aucun cas ce que vous appelez dans votre langage un « entremetteur ». Nous sommes disposés à vous aider à vous reconnecter avec cette merveilleuse partie du Soi que vous avez délaissée il y a si longtemps ; c’est celle-ci qui vous appellera dans votre vie votre bien-aimée, ainsi que tout ce que vous désirez. Nous ne le ferons pas à votre place, mais nous vous indiquerons comment y arriver par vous-mêmes. Nous vous enseignerons le vrai sens de l’union. 

Le soir, avant de vous endormir, priez vos guides de vous emmener au temple de l’union pour assister à nos cours. Mon équipe souterraine et moi-même vous accueillerons avec grand plaisir. Je vous promets que nous passerons ensemble un bon moment. Grâce au voile qui s’atténue entre les dimensions, plusieurs se souviendront avec bonheur de leurs délicieuses expéditions nocturne. 

Je suis Ahnamar. 

canalisation ADAMA et Aurelia Louise Jones 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...