FONCTIONS DE CONSCIENCE ET DIMENSIONS

 

images (6)Vous voici parvenus au seuil d’un événement unique dans l’histoire de votre évolution – pour prendre un terme que vous aimez : vous allez passer d’une fonction de conscience de troisième dimension à une fonction de conscience de cinquième dimension. Je parlerai peu de celle de quatrième dans la mesure où elle est très proche de la troisième, si proche qu’elle peut être confondue avec cette dernière. Cependant, si elle est proche, elle en est également un peu différente et cette légère différence vous sera un support d’apprentissage provisoire qui vous aidera à pénétrer plus confortablement la cinquième.

Entrer dans une nouvelle fonction de conscience est comparable, non pas à passer d’une classe à une autre comme à l’école, mais davantage à quitter l’école primaire pour intégrer directement l’université. C’est dire combien ce que vous allez expérimenter prochainement sera exceptionnel en qualité, et peut-être quelque peu déstabilisant un temps. Mais cette opportunité vous offrira une vision élargie et totalement renouvelée, comme si toute votre vie vous aviez regardé le monde avec un œil et que, subitement, vous le découvrez en utilisant vos deux yeux et avec une acuité décuplée. Cela vous offrira la possibilité d’une compréhension qu’il est très délicat de vous expliquer aujourd’hui, car vous êtes encore dans une fonction de conscience de troisième dimension, avec le vocabulaire lui correspondant, donc limités, disons plutôt particulier à cette fonction. Pourtant, je vais tout de même tenter de vous éclairer brièvement sur ce qui vous attend.

Avant tout, pour ceux qui sont dans la crainte, et ils sont nombreux, sachez que vous n’allez pas devoir basculer du jour au lendemain dans une nouvelle façon de penser, que vous n’allez aucunement vous trouver dans l’obligation d’utiliser de nouveaux mots pour vous exprimer. Bien évidemment, ce processus s’effectuera progressivement et, par votre passage actuel en quatrième  dimension, comprenez que celui-ci est déjà engagé.

Pour vous rassurer davantage, sachez que vous serez conseillés par des « maîtres » en la matière qu’est cette nouvelle fonction de conscience. Vous n’aurez pas à retourner sur les bancs de l’école. Les « maîtres » auxquels je fais allusion, vous les rencontrerez dans votre quotidien. Ils vous interpelleront, non par leur volonté, mais tout simplement parce que vous remarquerez qu’ils exprimeront des idées que vous comprendrez difficilement, et d’une façon qui vous est aujourd’hui étonnamment étrangère. Ce genre de « maîtres » est déjà présent parmi vous. Ils seront de plus en plus nombreux. Je sais que beaucoup d’entre vous ont croisé un de ces « professeurs » sans même le savoir.

Dans la fonction de conscience de troisième dimension, leur rôle est en premier lieu de vous aider à vous interroger, à vous remettre en question en vous montrant, même dans un propos banal, vos limites de compréhension mentale. N’avez-vous jamais rencontré de tels êtres ? Le plus souvent, après les avoir entendus, vous les quittez dans une sorte d’état de vide intérieur, avec une impression soit de n’avoir rien saisi de leurs idées, soit en vous disant qu’ils racontent vraiment n’importe quoi. Mais, dans tous les cas, quand vous faites une semblable expérience, vous conservez un vague état de mal-être ou d’inconfort, parfois même vous éprouvez de la colère parce que vous êtes en désaccord avec ce qui vous est exprimé. En réalité, il est vrai que vous ne comprenez pas et, sachez-le, c’est le but d’un tel contact ou d’une telle discussion. Car cela vous permet de réagir, ou au moins de semer une graine en vous qui germe aussitôt ou  un peu plus tard. En tout cas, cette rencontre dépose en vous la prise de conscience de vos limites, la révélation que vous êtes parfois figés dans un mode de fonctionnement correspondant à votre éducation,  à votre culture, à vos certitudes à vos croyances. Quelques fois aussi à votre orgueil.

Comprenez bien que je ne juge pas, j’expose une réalité inhérente à la troisième fonction de conscience. Sa particularité est une expression dans un cadre logique : un plus un égale deux, par exemple. Mais avez-vous remarqué que la logique, d’une manière générale dans votre fonction de conscience actuelle n’est rien d’autre qu’un carcan de limites. Ce carcan, vous l’avez créé pour vous sécuriser. En vérité, c’est une frontière que vous avez volontairement installée et que vous vous interdisez de franchir. Mes amis, votre logique est réactionnaire car elle rejette tout ce qui n’entre pas dans son cadre de compréhension. Certes, elle est utile, du moins elle le fut jusqu’à présent.

Pour autant, aujourd’hui vous devez comprendre qu’elle vous empêche de lâcher prise à votre savoir, à votre expérience validée du monde. C’est un obstacle qui vous maintient encore en dehors d’espaces de découverte déjà prêts à vous accueillir. Sachez que ces espaces sont emplis de merveilles : ils n’attendent que votre acceptation et votre attention pour se révéler à vous.

Au cœur de l’Amour – Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012- aux Editions HELIOS

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...