L’Amour et la Lumière

 

images (8)Le mot Amour est très présent dans vos échanges, qu’ils se fassent par le verbe prononcé ou écrit. Cependant, ce que je voudrais aborder dans ce message, c’est tout autre chose que ce que vous concevez, bien que, dans l’absolu, il n’y ait aucune différence. Cependant, vous cheminez dans un monde dimensionnel, avec des plus et des moins, avec des définitions ou des étiquettes pour nommer ce qui est vous et ce que vous prétendez ne pas être vous, ou plus simplement pour reconnaître ce qui vous entoure. Je vais donc me livrer à un petit exercice de séparation de l’unité. Mais, gardez bien à l’esprit qu’il s’agit d’une nécessité pour me faire comprendre et essayez, comme moi, de rester tout de même dans la reliance qui veut que tout est Un. Sachez aussi que ce ne sera qu’une approche vous permettant, si vous le voulez, d’entrer dans une compréhension plus juste de l’Amour. Une simple approche pour que vous ne vous ancriez pas dans cette information qui en appellera d’autres.

Lorsque je vous écoute, vous prononcez également très souvent le mot Lumière. Mais pour vous, mes Amis, qu’est-ce que la Lumière ? En avez-vous une idée, aussi vague soit-elle ? Voilà une question à laquelle il n’est pas aisé de répondre, je le reconnais. Et, quand vous vous y essayez, je remarque que votre réponse est toujours un autre mot qui n’a guère plus de définition que celui sur lequel je vous interroge en ce moment. Comme un serpent qui se mordrait la queue.  La plupart du temps, vous utilisez le vocable Lumière pour vous référer à ce que vous dites être les valeurs les plus hautes, les plus spirituelles et les plus divines. Or, pour ce qui me concerne, et dans mon esprit qui est tout entier dans la reliance multdimensionnelle, rien n’est plus haut, plus spirituel ou plus divin que quoi que ce soit d’autre. De plus, très souvent, vous faites des mots Lumière et Amour des synonymes, leur donnant un sens quasi identique. Alors, je vous le demande, lorsque vous parlez d’Amour, de quoi parlez-vous ? De même pour la Lumière ?

Vous souvenez-vous de ce qui vous a été dit concernant l’incréé et la Source ? Je vous le rappelle brièvement : vous avez pu y lire que la Source était en quelque sorte le point de passage, ou l’interface entre l’Incréé et le créé, à savoir les mondes manifestés. D’autres préfèrent le terme matrice dans le sens où elle donne forme à l’Incréé, mais qu’importe. Il a été également précisé que vous confondiez quelque peu la Source avec Dieu, c equi avait pour effet de vous limiter et vous faire tourner en rond comme vous le daites avec la Lumière e tl’Amour.

Ce que je veux vous expliquer, c’est que vous pouvez calquer le smots Amour et Lumière sur ce qui vous a été expliqué au sujet d el’Incréé et du créé, mais avec une petite différence. Dans ce nouveau tablau que je vous propose, c’est vous qui devenez la Source. Ains, placez l’Amour dans l’Incréé et voyez-le passer et s’écouler, par la Source que vous êtes, dans l’univers manifesté où il devient créé et prend alors le nom de Lumière. Nous sommes à son image.

Je vous rappelle les paroles prononcées à Moïse : « Je suis Celui qui est ». Cette formulation ne souffrait ni commencement ni fin. Je suis es Incréé et il est l’Amour. En d’autres termes, l’Amour c’est être. Comprenez-vous mieux pourquoi nous vous disons : Soyez. Et quand nous vous invitons à être, c’est avec tout ce qui vous caractérise, donc aussi bien avec ce que vous considérez comme vos plus ou vos moins. Je vous le rappelle, vous êtes une expression unique et originale de l’Amour, donc de Celui-Celle qui est, et refuser la moindre chose de vous-même, c’est refuser cet Amour. Dans ce cas, comment pourriez-vous devenir cette Source qui transforme sur ce monde l’Amour en Lumière ? Comprenez, en lisant cette dernière phrase, combien il est vain de demander de l’Amour ou de la Lumière pour vous ou pour les autres. Il ne peut vous en être donné davantage puisque vous êtes totalement cela. Tout ce que vous avez à faire pour le vivre pleinement, c’est d’être Celui-Celle qui est, donc vous : Robert, Ghislaine, Amadou ou Francesca. Soyez simplement cela et l’Amour s’écoulera librement en vous et deviendra une Lumière unique et originale, celle que vous êtes venus rayonner sur la Terre.

Avez-vous remarqué que les gens qui vous attirent, ou qui vous repoussent fortement parfois, sont ceux qui ont de la présence. En d’autres termes, ceux qui assument ce qu’ils sont, et quelle que soit l’opinion que vous avez au sujet de leurs actes, car cela est autre chose. Mes Amis, ce charisme n’est rien de moins que leur Lumière personnelle. Parce qu’ils sont ce qu’ils sont, leur essence incréée – l’Amour – coule librement en eux et devient Lumière que vous pouvez ressentir en leur compagnie. Cette Lumière peut être percutante ou plus discrète, c’est d’une part une simple question de choix ou de mission qu’ils ont acceptée dans cette dimension. C’est, d’autre part, parce qu’il n’existe pas deux Lumières exprimée semblables. Celle-ci peut vous plaire ou pas, c’est alors une question  e résonance avec ce que vous êtes personnellement. Mais elle laisse une empreinte à celui qui la croise et, quoi que vous ressentiez intiment, sachez que ces êtres sont dans l’acceptation de l’Amour qu’ils véhiculent. Ils sont vraiment vivants d’Amour.

Je vous rappelle maintenant les paroles de celui qui fut Yéchoua : « Je suis le chemin ». Elles sont importantes car il a montré durant son passage, à l’époque, de nombreux visages, bien que ceux-ci ne soient pas toujours relaté dans vos textes sacrés. Ces visages sont en particulier ceux d’un homme en incarnation, tout simplement, avec des peurs, des colères et des incompréhensions. Il a vécu tous ces sentiments pour vous signaler que vous étiez semblables à lui. Il les a choisis pour vous dire que le chemin, c’est d’être, être ce que vous êtes vraiment dans l’instant où vous l’expérimentez. Puis, ensuite, i a pris d’autres visages, ceux du Maître qu’il a toujours été, pour vous montrer ce que vous pouviez devenir en assumant votre rôle humain : un maître incarné. Il a pris le visage de la force du Père, celui de la Foi qui déplace les montagnes, celui de la Lumière accomplie qui l’a conduit à l’Ascension.           

Mes Amis, vous vous êtes créés parfaits, avec des outils parfaits pour votre rôle particulier. Votre lumière est votre Amour unique et original en action dans les dimensions. Si vous trouvez que vous ne possédez guère de Lumière, c’est peut-être que vous lui faites obstacle en essayant d’être autre chose que vous-même. Car l’Amour est l’état du soi, être soi est l’acte divin, et la Lumière en est le fruit.

Extrait de ADONAI (page 115) transmis par Hilaïhi 2012- aux Editions HELIOS

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...